Décès de l'ancien ministre des Affaires religieuses, Dr Saïd Chibane: le Président Tebboune présente ses condoléances    L'Opep+ décide de maintenir son plan de production décidé en octobre dernier    Algérie-Jordanie: nécessité d'élargir la coopération bilatérale à d'autres secteurs    Maroc: des milliers de citoyens dans la rue pour protester contre la cherté de la vie    Clôture des travaux du colloque international sur la géopolitique de l'extrémisme    La 47e conférence de l'Eucoco se tiendra l'année prochaine à Saragosse, en Espagne    Djaafar Abdelli, nouveau DG de la CNR    Le Roi Abdallah II de Jordanie achève sa visite d'Etat en Algérie (Vidéo)    Démantèlement d'une organisation de trafic de drogue opérant entre le Maroc et l'Espagne    3e Conférence des ministres arabes de l'enseignement technique et professionnel du 24 au 26 décembre à Alger    Cancer de la gorge: entre cinq et six nouveaux cas enregistrés par semaine à l'EHUO    Cyclisme/Tour international du Nil (3e étape): l'Algérien Abderrahmane Kessir vainqueur    Khenchela : les combats d'Aouchaaoua, une des grandes batailles de la wilaya-1    Le Roi Abdallah II de Jordanie se recueille à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale    "Non-Aligned, Scenes of the Labudovic's Reels", un film documentaire sur le parcours du cameraman serbe Steven Labudovic    Pêche: Salaouatchi inspecte l'opération de levée des restes d'une péniche au port d'El-Djamila à Alger    Ligue 1 Mobilis : un coup d'épée en tête du classement, la JSK renverse Paradou    Constantine : les cadres du sport appelés à faire du CHAN 2023 une réussite    Concert euphorique de Hamidou à Alger    Mostaganem: La CNAS sensibilise les employeurs    Maladie de Parkinson: La plupart des patients tardent à consulter un médecin    Courage politique    Commerce: Le code-barres obligatoire dès mars prochain    Quatre personnes sauvées de l'asphyxie    Sétif: La statue de Aïn Fouara de nouveau vandalisée    Ces «anonymes» modernes que nous sommes !    Le FFS : un parti qui se confond avec la patrie    Le tribunal de Dar El Beïda prend une autre dimension!    Le défi du transport intermodal    «On a ouvert un nouveau livre»    Un Palestinien tombe en martyr    15 ans de prison ferme pour le principal accusé    Le grand souk!    L'appel de Moualfi aux industriels    L'épopée spatiale algérienne    Une famille nombreuse? Ça se gâte.    Défi royal pour le Sénégal    Les flops du Mondial    Un exploit pour rien    Une ville qui rayonne de splendeur    Berceau rural au patrimoine de l'humanité    Place aux compétitions!    Terrorisme: Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison    Une circulaire qui fait jaser en France    FAF - D'importantes décisions prises par le Bureau fédéral    Ligue 1- Mise à jour du championnat: Quatre affiches explosives au programme    L'ancien ministre Baraki condamné à 10 ans de prison    Quel avenir pour l'Europe ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Syrie : le jeu sournois d'Israël
L'Etat hébreu fournit une aide secrète aux terroristes
Publié dans La Tribune le 02 - 07 - 2017

Le Wall Street Journal vient de publier une enquête selon laquelle Israël joue bien un rôle très particulier dans la perpétuation de la guerre et l'instabilité en Syrie en soutenant les groupes armés terroristes
Inscrit dans la stratégie régionale menée par les Américains s'appuyant sur un rapprochement avec les monarchies du Golfe, Israël joue un rôle sournois dans le conflit syrien et dans la perpétuation de la situation de guerre en Syrie. Plus discrètement que d'autres, Israël s'adonne à un activisme d'une extrême dangerosité soutenant des groupes armés terroristes dans l'objectif d'affaiblir davantage la Syrie. On savait déjà que Tel-Aviv, qui occupe une partie du plateau du Golan syrien, utilise cette zone pour accueillir dans ses hôpitaux les groupes armés blessés, envoie ses avions bombarder l'armée syrienne et les forces engagées à ses côtés, jusqu'à Palmyre et l'aéroport de Damas. Prétexte constamment invoqué : empêcher le Hezbollah d'installer de supposés postes militaires sur le Golan. Mais en réalité Israël tient sa place dans une large stratégie régionale décidée avec les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et d'autres pays du Golfe. Le Wall Street Journal vient de publier une enquête intitulée «Israël fournit une aide secrète aux rebelles syriens». Une aide en nourriture, médicaments, carburant, mais aussi en argent. «Israël nous apporte une aide héroïque, reconnait ainsi un représentant du groupe Foursan Al-Joulan, qui compte près de 400 combattants. Nous n'aurions jamais survécu sans Israël», concède-t-il. Le groupe terroriste recevrait près de 5000 dollars par mois de Tel-Aviv. «La plupart des gens veulent coopérer avec Israël», affirme un responsable du groupe Liwaa Ousoud Al-Rahman, également présent sur le plateau du Golan. Une unité spéciale israélienne aurait été mise sur pied en 2016, afin de coordonner le transfert d'argent et de matériel «humanitaire», permettant à ces groupes armés de rémunérer leurs soldats, d'acheter des armes et des munitions, ainsi que de se soigner. Ces révélations viennent confirmer les informations sur le rôle actif de l'Etat hébreu dans la guerre en Syrie et son aide pour les groupes armés. Ce qui clarifie la situation dans cette guerre qui dure depuis plus de six ans et que certains ont voulu la simplifier en «soulèvement du peuple syrien contre le régime autoritaire».
Un rapport des Nations unies, publié au mois de mai, s'alarmait déjà de la présence dans la zone tampon entre la partie occupée du Golan et celle syrienne de «différents groupes armés, dont Jabhat Fatah Al-Cham (ex-Front Al-Nosra) et l'Armée Khaled Ibn Al-Walid», qui a prêté allégeance à Daech. Des groupes qui se déplacent le long de la ligne de cessez-le-feu, utilisent ces positions pour pilonner l'armée syrienne qui ne peut riposter, «craignant que tout tir lié au débordement du conflit ne provoque la réaction habituelle des forces de défense israéliennes», insistait l'ONU, faisant également état de contacts près du mont Hermon entre «des inconnus, armés et non armés» et l'armée israélienne aboutissant à «l'acheminement de fournitures dans les deux directions».
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.