Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Sit-in annoncé jeudi prochain devant la wilaya: Les souscripteurs du programme AADL 2 renouent avec la contestation    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Fraudeurs sur ordonnance    Algérie-France : c'est du concret!    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Les enseignements d'une révolte    Déluge de questions à l'APN    Benzerti relance les Vert et Rouge    Bougherra en réunion à la LFP    Boufenara, nouvel entraîneur    Souvenirs, souvenirs...    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Une vingtaine de greffes rénales au programme    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le Président Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Financement de la campagne présidentielle: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Un cas psychiatrique!    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La faiblesse des instances sportives algériennes mise à nu
La CAHB attribue à nouveau l'organisation de la CAN à l'égypte
Publié dans La Tribune le 10 - 12 - 2009

L'affaire de la 19ème édition de la Coupe d'Afrique des nations de handball, prévue au mois de février prochain, ne cesse de connaître des développements. Après un suspense qui a duré plusieurs jours, la Confédération africaine de handball (CAHB) vient de décider de réattribuer l'organisation de cette CAN à l'Egypte après que cette dernière s'en est désisté le 30 novembre dernier.
La Fédération algérienne (FAH) a, de son côté, et comme attendu, affirmé qu'elle prendra part à cette compétition qualificative pour le Mondial dans les deux catégories (hommes et femmes). Un quelconque retrait ou boycott donnerait lieu à des sanctions allant jusqu'à deux années de suspension de toutes les compétitions internationales. Cette affaire donne ainsi une idée claire du «sérieux» de la Confédération africaine. Car il est clair que, si un désistement
s'était produit en Europe à trois mois du début de la compétition, la Confédération continentale aurait immédiatement réagi sans attendre un quelconque «développement». Pour rappel, la Fédération égyptienne, qui avait argumenté dans un premier temps son choix de se désister de l'organisation de cette édition par la «tension» existant entre l'Egypte et l'Algérie, s'est rétractée en raison du fait que le Maroc et la Tunisie n'étaient pas apparemment prêts à
organiser cette CAN et qu'il ne restait que l'option algérienne. Est-il sérieux qu'un pays se désiste officiellement de l'organisation d'une compétition continentale tout en posant des conditions (les Egyptiens ont demandé que celle-ci ne soit pas organisée en Algérie) et se rétracte quelques jours plus tard sans que la Confédération africaine réagisse ? Au-delà du discrédit du sport africain, qui fait montre d'un amateurisme flagrant, la réappropriation de
l'organisation de la CAN par l'Egypte sonne comme un «camouflet» pour les autorités sportives algériennes qui n'ont pu faire imposer un certain sérieux, l'éthique et l'application de la réglementation au niveau de la Confédération africaine. En tout cas, ce feuilleton démontre que les responsables de l'instance algérienne de handball ne sont pas en mesure de faire le «poids» avec leurs homologues égyptiens qui, il faut le dire, sont fortement soutenus par le président de la Fédération internationale de handball (IHF), l'Egyptien Moustapha Hassen, et son compatriote, le vice-président de la Confédération africaine, Medhet Al Baltagui. Sans s'attarder sur l'inconséquence de l'instance africaine, il est clair que la «faiblesse» de la partie algérienne est, entre autres, le résultat d'une certaine manière de gérer les affaires sportives par les autorités nationales concernées. On se souvient comment s'est déroulée l'AG élective de
la Fédération algérienne au mois de février dernier. L'actuel président, Djaafer Aït Mouloud, a été élu alors qu'il avait déposé sa candidature quelques heures seulement avant les élections, battant ainsi Aziz Derouaz qui était pourtant donné favori et qui a une plus grande aura. Loin de nous l'idée de remettre en cause la compétence personnelle des responsables actuelles, il n'en demeure pas moins que ces «pratiques» ont nui au handball national. En tout cas, maintenant que la décision a été prise, l'Algérie se doit de préparer le déplacement des deux équipes, masculine et féminine, pour qu'il se déroule dans les meilleures conditions. La Confédération africaine a exigé des responsables de la fédération égyptienne qu'ils prennent toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la délégation algérienne. Il y a un risque éventuel pour les Algériens. Dans tous les cas de figure, il est clair que cette édition de la CAN
se déroulera sous «haute surveillance», d'autant qu'Algériens et Egyptiens pourraient se rencontrer à partir des quarts de finale. En dernier lieu, il est utile de rappeler que la sélection masculine algérienne s'est retrouvée dans le groupe C en compagnie du Maroc, de la Côte d'Ivoire et du Congo. Les dames sont, pour leur part, dans le groupe A avec le Cameroun, la Tunisie et la Côte d'Ivoire.
A. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.