Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    Belaili toujours dans les plans de Belmadi pour la CAN    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Création d'un comité de surveillance    Vendredi puissance 14    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La sensibilisation et l'éducation sanitaire pour contrer les malformations néonatales
1res journées médico-chirurgicales pédiatriques à Aïn Témouchent
Publié dans La Tribune le 27 - 12 - 2009


Photo : Riad
Synthèse de Nabila Belbachir
La sensibilisation et l'éducation sanitaire du malade constituent des moyens de lutte «efficaces» contre les malformations néonatales, a affirmé jeudi
dernier le professeur Hacène Abdelhafid Boukli du CHU d'Oran, lors des 1res journées médico-chirurgicales pédiatriques, tenues à Aïn Témouchent.
Intervenant en marge de cette rencontre, le spécialiste a précisé qu'il s'agit des «meilleurs moyens pour prévenir de telles malformations et les traiter, afin d'éviter les complications futures». Il a, dans ce contexte, cité l'intervention sur une luxation de la hanche qu'il a effectuée, mercredi dernier, à l'établissement hospitalier Dr Benzedjreb d'Aïn Témouchent, sur une fille de six ans. Le professeur Boukli a tenu, toutefois, à préciser que c'est la «première du genre» dans la wilaya d'Aïn Témouchent, avec une durée de trois heures et demie. Explicite, il dira sur cette intervention qu'il a fallu procéder, entre autres, à un raccourcissement fémoral de cette jeune fille qui avait un déboîtement de la hanche et plâtrer tout le côté concerné pendant 45 jours. Cette intervention nécessitait, auparavant, un transfert à l'étranger pendant six mois, a-t-il rappelé. «Avec un dépistage précoce, cette fillette aurait pu éviter une telle complication lourde», a signalé le professeur. A titre d'information, cette rencontre scientifique, selon le professeur Boukli, est la «première du genre en matière de communication», pour les spécialistes de la santé publique. Elle a été organisée par l'EH Dr Benzedjreb. Il faut dire qu'une quarantaine de communications ont été présentées par des pédiatres, chirurgiens pédiatres, orthopédistes, réanimateurs, anesthésistes, entre autres, de l'Ouest et du Centre. Cette journée consacrée à l'enfant a concerné, également, la présentation d'une communication sur la chirurgie cardiaque suite à une malformation
congénitale du cœur. D'autres intervenants ont traité de malformations de l'appareil digestif, mettant l'accent sur l'urgence de la mise en place de services de néonatologie au niveau des hôpitaux afin de prévenir des complications entraînant, la plupart du temps, la mortalité de nouveau-nés. Selon le docteur Baghdadli du CHU d'Oran, le taux de mortalité des nouveau-nés est passé de 90% en 2001 à 70%, actuellement. La formation de spécialistes en néonatologie a été également évoquée par les communicants qui demandent, en outre, la mobilisation de moyens nécessaires pour la prise en charge de ces nouveau-nés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.