Raffinerie d'Alger: mise en service des unités de production    Real : Hazard face à un choix compliqué    L'ancien chef du protocole de Bouteflika en prison    Communiqués poussés par des vents contraires et panique chez les PPE    Conseils d'éthique pour l'université    Lait subventionné, la pénurie perdure    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Un an de prison requis contre Fodil Boumala    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Rentrée professionnelle: la nomenclature de la formation étoffée par 4 nouvelles spécialités    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Congestion routière à Alger: plus de 100 points noirs recensés    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    Adoption de la stratégie d'adaptation de la communication gouvernementale à la nouvelle situation    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Criminalité à Boumerdès : Les chiffres inquiétants de la police    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Tebboune préside un Conseil des ministres    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Time is money ?    Le 53 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif. Un an déjà    Makri réitère le soutien du MSP    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    Il a atteint 1,9 % en janvier    Le groupe Ooredoo confirme l'expulsion de Nickolai Beckers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour développer le partenariat entre les deux rives
Lancement d'un forum de binationaux algéro-français
Publié dans La Tribune le 05 - 07 - 2011


Synthèse de Rami Narimène
Un forum France-Algérie, regroupant toutes les compétences algériennes établies en France, vient d'être lancé afin de donner, selon ses initiateurs, aux binationaux algéro-français, un espace de réflexion pour promouvoir leur place dans la société française. Cet espace de concertation ambitionne de contribuer au développement de l'Algérie et à la refondation des relations franco-algériennes, ont expliqué les organisateurs lors d'une cérémonie organisée à Paris, en présence du consul général d'Algérie à Paris, M. Rachid Ouali, et des représentants du mouvement associatif de la communauté nationale. Pour le coordonnateur du forum et président de l'association EcoMed 21, Farid Yaker, les Franco-Algériens «doivent prendre toute leur place dans la société française, malgré les entraves, les discriminations et le passif colonial, en évitant tout repli communautaire et en privilégiant les démarches citoyennes». Il a indiqué, à cette occasion, que le taux de chômage des binationaux algéro-français atteint 40% dans les quartiers en difficulté, et parfois plus, et qu'un diplômé binational a dix fois moins de chance de trouver un emploi qu'un jeune d'une autre origine. Il a relevé également que les nombreux talents franco-algériens, qui prennent une place de plus en plus importante dans la société française, «ne sont pas assez visibles», d'où l'intérêt de contribuer à leur promotion et en même temps de mettre en place des actions innovantes et performantes en direction de l'Algérie. Le forum ambitionne ainsi de mettre en place des réseaux de partenariat avec les acteurs économiques et associatifs algériens, favoriser le dialogue avec les autorités nationales et participer au recensement des compétences susceptibles de contribuer au développement de l'Algérie. Ce forum prévoit aussi d'organiser des rencontres périodiques pour encourager le dialogue entre la société civile et les pouvoirs publics des deux rives. Il sera doté d'un conseil d'orientation dont les missions consistent notamment à le représenter auprès des autorités française et algérienne. Un comité de parrainage, composé de personnalités adhérant aux valeurs et principes du forum et soutenant son action, a également été mis en place. Saluant cette initiative et s'adressant aux membres du forum, le consul général d'Algérie à Paris, M. Rachid Ouali, a rappelé que le pays «a besoin de vos talents, de vos compétences, de vos idées novatrices, en particulier dans le domaine du management industriel et des services liés à l'économie libérale, ainsi que de nouveaux métiers». Il s'est réjoui également que ce forum comprenne des groupes de travail spécialisés «permettant à chaque volonté de s'exprimer dans le cadre de projets communs». Présent à cette cérémonie de lancement, le président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et présentateur de l'émission «Islam» sur la chaîne de télévision française France 2, M. Ghaleb Bencheikh, a, dans une conférence sur le thème «Islam, laïcité et république», remis en cause tous les stéréotypes nourris par «l'incurie réelle et organique» des uns et l'extrémisme d'une société française «à l'affût de nos régressions et abdications».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.