REMPLAÇANT AHMED OUYAHIA INCARCERE A LA PRISON D'EL-HARRACH : Azzedine Mihoubi, nouveau SG par intérim du RND    LOGEMENTS PROMOTIONNELS AIDES (LPA) : Premiers quotas livrés à partir d'août    CELEBRATIONS DE LA VICTOIRE DES VERTS : Nuit blanche à Mostaganem    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    Un pétrolier de Sonatrach contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Les héros sont de retour au pays    EN - Mahrez : "Fier d'avoir été le capitaine de cette équipe"    Quand Mobilis "évince" Ooredoo    Bientôt un nouveau cahier des charges    Une application pour la location de véhicules    La présidence dit oui    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    Enlèvement d'une députée anti-Haftar    L'ex-wali de Skikda, Benhassine Faouzi, sous contrôle judiciaire    Les partisans d'une alternative démocratique contre-attaquent    L'Alliance présidentielle décapitée    La cérémonie en Egypte    Les réserves de l'ETRHB pour la vente de ses actions    Deux vieilles connaissances sur la route des Verts    Le ministre du Commerce rassure les boulangers    1 000 kilomètres pour en faire la demande    Arrestation des voleurs de portables en série    5 ans de prison pour l'ex-directeur des Domaines    ACTUCULT    Yazid Atout, nouveau DG de la radio Chaîne III    La gestion administrative cédée aux travailleurs    Lorsque la solidarité villageoise fait des merveilles    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Un forum qui a fait bouger les lignes    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Circulation routière: 568 permis de conduire retirés en juin    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Edition du 20/07/2019    Le peuple tient le cap    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Le Hirak toujours en marche    Le casse-tête des médecins spécialistes    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    Mesures légales pour relancer la production    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jean Ping «consulte» Alger sur la situation en Libye
Dans le cadre d'une tournée dans la sous-région
Publié dans La Tribune le 13 - 12 - 2011

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, est arrivé dimanche soir, à Alger, première étape d'une tournée dans la sous-région. Accompagné de Ramtane Lamamra, commissaire de l'UA à la paix et la sécurité, M. Ping a décliné l'objet de sa visite, qui consiste à «consulter» l'Algérie et à échanger des points de vue avec ses responsables au sujet de la situation dans la sous-région, notamment en Libye. «Compte tenu de la situation prévalant actuellement dans le continent, en général, et en Afrique du Nord, en particulier, il est bien de consulter l'Algérie et voir comment nous allons gérer la situation dans toute la sous-région», a-t-il déclaré à son arrivée à l'aéroport Houari-Boumediène. «Je suis accompagné de M. Lamamra pour rencontrer les autorités algériennes, afin d'échanger (les points de vue) et de voir, avec nos chefs d'Etat, comment nous allons gérer cette nouvelle situation», a-t-il ajouté, faisant observer qu'il séjournait «souvent» en Algérie où il était reçu «à chaque fois par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika». «Du fait des événements en Libye, nous avons encore à examiner (avec les autorités algériennes) les inquiétudes qui se manifestent au Tchad, au Mali, au Niger et même en Mauritanie», a ajouté M. Ping. Il a annoncé qu'il se rendra, à la fin de sa visite en Algérie, en Libye, pour installer à Tripoli un bureau de l'UA, «sur décision du Conseil de paix et sécurité» de l'UA. «Je me rendrai par la suite au Niger», a-t-il ajouté, précisant avoir commencé par l'Algérie «pour faire le tour de la sous-région».Cette tournée intervient, tient-on à le souligner, à la veille de l'expiration de son mandat, prévu fin janvier 2012, en tant que président de la Commission de l'Union africaine. Pour autant, l'ancien ministre gabonais des Affaires étrangères, Jean Ping, qui brigue un second mandat, mise sur l'Algérie, dont le poids n'est pas à démontrer au sein des instances de l'Union africaine et où il compte de nombreux amis, dont le président Bouteflika et le commissaire à la paix et à la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra. Jean Ping, en poste depuis 2008, fera montre certainement d'un bilan qui n'est pas loin d'être reluisant, au cours duquel il a su redonner sa «crédibilité» à l'Afrique auprès de ses partenaires et des instances internationales. Même si au demeurant son mandat a été «entaché» - conjoncture oblige - par la persistance des foyers de conflits dans le continent, notamment en Somalie, mais aussi par les événements sur lesquels l'UA n'a pas pu influer pour inverser le cours des choses, à savoir le coup d'Etat à Madagascar, coup d'Etat en Mauritanie, coup d'Etat électoral en Côte d'Ivoire, les changements à la tête des Etats, à la suite des révoltes en Tunisie, en Egypte et la chute du régime de Kadhafi, où le travail diplomatique intense (tentatives de médiation, feuilles de route), n'a pas été déterminant dans la suite du conflit. Jean Ping doit affronter la concurrence de Nkosazana Dlamini-Zuma, 62 ans, actuelle ministre de l'Intérieur d'Afrique du Sud, ex-femme du président Jacob Zuma, ancienne militante anti-apartheid, ministre de l'Intérieur, ex-ministre de la Santé et ex-ministre des Affaires étrangères.
A. R.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.