«Les autorités publiques appelées à prendre les mesures nécessaires»    La Déclaration du patrimoine escamotée    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Brahimi buteur face à Portimonense    ELLE OUVRE LA VOIE A TOUTES LES INITIATIVES : L'alliance présidentielle change de cap    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    Soins en France, rien de nouveau    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Boca débouté    Oran Stage hivernal à Oran    Tayeb Meziani, trois ans à l'ES Tunis    Le coût du transport réduit la compétitivité    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Stérilet : ce qu'il faut savoir    Les gilets jaunes voient rouge    El Partiya, un spectacle d'improvisation avec le public    Ah'chem chouia !    Une sacrée «derdba» en hommage au maâlem Benaïssa    Une vingtaine de point retenus sur la route de la corniche supérieure: Des panneaux publicitaires pour renflouer les caisses des communes    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Un réseau de dealers démantelé près de Sidi Maarouf    Un deal à consolider    La CJUE inébranlable sur la primauté du droit    USM Bel-Abbès: Le wali promet de débloquer la situation    Oran: 17 harraga, dont des Marocains et des Yéménites interceptés    Tailleur de pierres, un métier ancestral    G5 Sahel : L'UE et la France, principaux bailleurs de projets de développement    France : Couacs ou désaccords, la fiscalité fait débat au gouvernement    Prévue pour l'exercice 2018/2019 : Augmentation de la production céréalière à 90 millions de quintaux    Tentatives visant à discréditer l'action humanitaire Les médias appelés à y faire face    Industrie pharmaceutique: L'évolution du secteur se poursuit avec plus de 350 projets en cours de réalisation    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Huawei Nouveau coup dur pour le géant chinois des télécoms    Durant les 9 premiers mois de 2018 : Les exportations agricoles algériennes ont dépassé les 57 millions de dollars    AT offre 1 mois de connexion gratuit pour tout rechargement de 3 mois ou plus    "Doki Doki'' menace la vie des adolescents    Les conservateurs allemands élisent le successeur d'Angela Merkel    11.000 actions de protestation populaire    Divergences au sommet    Le Forum économique mondial relève les "progrès" de l'Algérie en matière des TIC    Tirage au sort aujourd'hui à Alger    Béatification de 19 religieux catholiques à Oran    Elections sénatoriales: Huit candidatures validées à Boumerdès    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public    Lettre à Moad Bouchareb    Conseil des droits de l'Homme: Plus de 1300 plaintes reçues en deux ans    Tlemcen: Hommage aux invalides de la guerre de libération    Des missiles air-sol antichars saisis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





4 films algériens parmi les 26 en lice pour les Tanits
Publié dans La Tribune le 18 - 10 - 2008


Synthèse de Fella Bouredji
Quatre œuvres algériennes figurent dans le programme de compétition officielle de la 22e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui se tiendra du 25 octobre au 1er novembre prochains à Tunis. Vingt-six longs et courts métrages en provenance de dix-sept pays d'Afrique et du monde arabe seront en lice dans la course aux Tanits.
C'est le dernier film de l'Egyptien Youssef Chahine, décédé en juillet dernier, Chaos, qui sera projeté en ouverture, a indiqué à la presse Dora Bouchoucha, première femme à diriger ce festival biennal créé il y a 42 ans en Tunisie.
Le jury présidé par l'écrivain algérien Yasmina Khadra devra décerner un nouveau prix à l'initiative du producteur franco-tunisien, Tarak Ben Ammar, au nom de la cinéaste libanaise disparue, Randa Chahal Sabbagh. Un autre nouveau prix récompensera le meilleur scénario du festival qui donnera à voir dans ses diverses sections 150 films de 40 pays du monde. Outre une compétition vidéo, le festival propose 17 longs métrages et onze courts métrages dans la course aux Tanits et un panorama de films récents, dont Entre les murs du Français Laurent Cantet, Palme d'or du festival de Cannes.
Près de 300 invités sont attendus selon les organisateurs, parmi lesquels les Françaises Jeanne Moreau et Nicole Garcia, ainsi que des vedettes du cinéma égyptien. Des hommages seront rendus aux cinémas palestinien, algérien et turc durant le festival, qui saluera la mémoire de trois disparus, qui «ont contribué à forger l'identité des JCC». Outre Youssef Chahine, il s'agit du Sénégalais, Ousmane Sembène, et du producteur tunisien, Bahaeddine Attia.
Le festival rendra aussi un hommage posthume au producteur français, Humbert Baslan. Pour ce qui est de la participation de l'Algérie, deux productions cinématographiques de long métrage (LM), Mascarades de Lyes Salem et la Maison jaune d'Amor Hakkar, ainsi qu'une œuvre vidéo long métrage intitulée la Chine est encore loin de Malek Bensmaïl et une vidéo court métrage (CM), Goulili de Sabrina Draoui, sont inscrites parmi la soixantaine d'œuvres de différents pays qui seront projetées à ces JCC.
La Tunisie présentera trois longs métrages en compétition : Khamsa de Karim Dridi, Un si beau voyage de Khaled Ghorbel et l'Autre moitié du ciel de la réalisatrice Kalthoum Bornaz. L'Afrique subsaharienne sera représentée par des films d'Afrique du Sud, du Burkina Faso, du Cap-Vert, d'Ethiopie, des Comores, du Cameroun, du Niger et du Sénégal.
En marge des projections, des leçons de cinéma seront animées par les cinéastes français, Jean-Claude Carrière et Jacques Fieschi, et un atelier de projet permettra à des cinéastes de nouer des relations avec des bailleurs de fonds en vue d'obtenir des aides à la production.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.