Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des mesures plus rigoureuses s'imposent pour contrôler la profession
Alors que le nombre de transporteurs ne cesse de grimper à travers cette wilaya
Publié dans La Tribune le 03 - 07 - 2012


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine

Le secteur du transport fait partie des secteurs les plus importants dans la vie quotidienne de la population, d'autant plus qu'il facilite le déplacement et le transport de différents sortes de marchandises. L'organisation de ce secteur joue un rôle important avec sa performance et permettra aux citoyens ainsi d'en bénéficier dans de bonnes conditions. Depuis l'ouverture du transport public au privé, de nombreux intervenants sont apparus soit à travers l'investissement particulier ou par le recours aux différents moyens de financement garanti par les différents dispositifs d'aide à la création d'emploi. Une grande partie de ces transporteurs ont opté pour les grandes lignes, entre les grandes villes ou entre les wilayates. Souvent, c'est ces lignes qui disposent de plus de passagers et assurent une grande mobilité à la population. Au niveau de la wilaya de Aîn Defla, le nombre d' investisseurs dans le secteur du transport est très important, ce qui facilite particulièrement le déplacement entre les villes. Cependant, à l'intérieur des villes il est difficile de se déplacer facilement à cause de l'absence d'investisseurs dans ce créneau urbain. En revanche, les sociétés y activant appartiennent aux municipalités. Ces dernières éprouvent des difficultés à cause du modèle des bus qui ne semble pas adaptés au transport public urbain. En plus de leur petite capacité de transport, ces bus sont parfois mal entretenus. Il faut reconnaître que le manque de civisme chez certains citoyens a contribué aussi à la dégradation de ce moyen de transport. Le manque d'hygiène, quant à lui, incombe totalement aux transporteurs, lesquels n'accordent parfois aucun intérêt à la propreté de leurs véhicules. Leur attitude vis-à-vis de leur travail et des usagers laissent également beaucoup à désirer. Les citoyens continuent de se plaindre du comportement des chauffeurs qui ne respectent pas les règles de conduite et appuient trop sur l'accélérateur au risque de provoquer des accidents de circulation. En plus de cela, les arrêts sont observés en certains cas dans n'importe quel endroit, ce qui inquiète les clients. S'ajoutent à cela certains conducteurs et receveurs qui ont besoin d'acquérir les techniques de communication permettant aux clients de se déplacer dans de bonnes conditions. Parfois, des receveurs se disputent avec des clients qui demandent des arrêts non programmés sur leur ligne de déplacement. L'absence de tenue adéquate est signalée chez la plupart des conducteurs privés. En somme, le contrôle régulier des transporteurs devient une nécessité pour améliorer les prestations offertes aux citoyens en matière de transport. Selon les citoyens, il est nécessaire de prendre des dispositions permettant d'inciter les transporteurs à respecter les normes d'hygiène et de comportement sur les routes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.