Le président Tebboune en visite de deux jours en Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Les avocats prônent la prudence    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Cap Blanc: Un grand filet fantôme renfloué    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Bouslimani affiche ses intentions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Syrie : Al-Nosra fait allégeance à Al-Qaïda
Alors que l'opposition syrienne perd de sa crédibilité
Publié dans La Tribune le 10 - 04 - 2013

Le Front djihadiste Al-Nosra, une nébuleuse au coeur de la guerre civile en Syrie a annoncé qu'il prêtait allégeance au chef d'Al-Qaïda mais a décliné le parrainage de la branche irakienne du réseau extrémiste. A Londres, le Premier ministre rebelle syrien Ghassan Hitto, reçu par plusieurs ministres des Affaires étrangères des pays du G8 dont l'Américain John Kerry, devrait renouveler la demande de l'opposition d'obtenir des armes «pour faire tomber le régime de Bachar al-Assad».
Agacé par l'annonce faite la veille par les djihadistes irakiens de créer un Etat islamique d'Irak et du Levant englobant Al-Nosra, le chef du groupe Abou Mohammed al-Joulani a jugé que cette déclaration était prématurée et pouvait même nuire aux relations d'Al-Nosra avec les autres factions qui combattent le régime de Bachar al-Assad. «Nous, le Front Al-Nosra, prêtons allégeance à cheikh Ayman al-Zawahiri», a-t-il dit dans un message audio, diffusé sur des forums djihadistes. Mais, il s'est démarqué de l'annonce de parrainage faite par la branche irakienne du réseau. «Nous informons que ni le commandement d'Al-Nosra, ni sa Choura (conseil consultatif), ni son responsable général n'étaient au courant de cette annonce. Elle leur est parvenue via les médias et si le discours attribué est authentique, nous n'avons pas été consultés», assure son chef. Pour lui, l'annonce spectaculaire des djihadistes irakiens n'était pas appropriée. «Nous avions reporté l'annonce d'adhésion (à Al-Qaïda) en raison de la particularité de la Syrie», dit-il en soutenant que ce report avait été décidé en concertation avec d'autres factions islamistes. Mardi, le chef de l'Etat islamique d'Irak (ISI) Abou Bakr al-Baghdadi avait créé la surprise en annonçant qu'il était «temps de proclamer aux Levantins et au monde entier que le Front Al-Nosra est en réalité une branche de l'Etat islamique d'Irak».
Les deux groupes, avait-il ajouté, seront désormais fédérés sous l'appellation Etat islamique en Irak et au Levant. Ce dernier chapeaute, sous la houlette d'Al-Qaïda, différents groupes djihadistes. Tout en reconnaissant l'appui militant et financier apporté par Al-Qaïda en Irak qui «a approuvé le projet proposé par Al-Nosra pour venir au secours de nos frères opprimés en Syrie et nous a donné une partie de l'argent de l'Etat islamique d'Irak», Joulani estime que cette déclaration risque de semer le trouble dans les rangs de la rébellion. «Le Front Al-Nosra restera fidèle à son image. Nous ne voulions pas précipiter les choses avec l'annonce d'un Etat islamique car dans les régions libérées, se réalisent déjà la charia, la résolution des conflits, l'aspiration à la sécurité entre musulmans. Le fait d'annoncer cela n'était pas nécessaire», souligne-t-il «En tout cas, l'Etat islamique en Syrie sera construit par tout le monde, sans exclusion d'aucune partie ayant participé au djihad et au combat en Syrie», a-t-il martelé.
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.