De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Belatoui espère un véritable départ    Est-ce le déclic?    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zetchi «Aouar est un joueur pétri de qualités, c'est normal qu'il intéresse Belmadi»
Publié dans Le Buteur le 08 - 12 - 2018

Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, était l'invité hier matin de la radio Chaîne II où il est revenu sur plusieurs sujets qui font l'actualité en ce moment. Le patron du football algérien a évoqué la réunion tenue mercredi avec les présidents de club des Ligues 1 et 2 ainsi que la prochaine CAN qui aura lieu en juin. Evidemment, la question sur le choix international de la jeune pépite de l'Olympique Lyonnais, Houssam Aouar, lui a été posée et la réponse de Zetchi en dit long sur la complexité du dossier : «Est-ce qu'on a entamé les démarches officielles pour ramener Aouar ? Je dis, joker ! Je préfère ne pas répondre à cette question.» Face à l'insistance de l'animateur, qui a précisé au président de la fédération que le joueur intéressait quand même le sélectionneur national, Djamel Belmadi, celui-ci a rajouté : «Tous les joueurs là où évoluent peuvent intéresser Belmadi lorsque ce dernier juge que le joueur en question a le niveau technique pour intégrer la sélection nationale. Aouar, c'est un jeune joueur pétri de qualités et personne ne peut dire le contraire.»
«L'EN visera bien le dernier carré lors de la prochaine CAN»
Le président de la FAF a évoqué les ambitions et les objectifs surtout assignés au sélectionneur national, Djamel Belmadi, en prévision de la prochaine CAN : «Ecoutez, Belmadi est quelqu'un d'ambitieux. Il m'a dit qu'il ne va pas à une compétition pour perdre. La sélection nationale visera les demi-finales lors de la prochaine CAN. Il y aura un match amical face au Qatar fin décembre. Le coach aura l'occasion de voir les joueurs locaux. Par la suite, on jouera la Gambie et la Tunisie en mars. Là aussi, ça sera une occasion pour Belmadi de voir les joueurs qui n'ont joué précédemment.»
«Même en cas d'échec à la CAN, Belmadi poursuivra sa mission»
Questionné s'il maintiendrait Belmadi si jamais l'EN réalisait une mauvaise CAN, Zetchi a répondu : «On ne remettra jamais en cause le travail qui a été fait jusque-là par Belmadi. Je suis pour la stabilité. Belmadi a toute notre confiance. La CAN va nous permettre de connaître le véritable niveau de notre sélection. On va affronter les meilleures nations africaines. Il y aura une évaluation très précise qui permettra ensuite au coach d'aborder les éliminatoires du Mondial-2022.»
«Des personnes souhaitaient une défaite de l'EN au Togo pour ensuite déverser leur venin sur la fédération»
Et d'enchaîner : «Il y a un truc que je veux dire. Il y a des personnes qui souhaitaient une défaite de notre sélection au Togo uniquement pour critiquer. Ils voulaient satisfaire ce besoin d'aller sur les plateaux pour déverser leur venin sur la fédération. Dieu merci, l'EN s'est qualifiée pour la CAN et par l'occasion, je tiens à saluer le gros travail effectué et par Belmadi et par Medane.»
«L'Algérie sera prête à l'avenir à se porter candidate à l'organisation d'une CAN »
Zetchi a confié que l'Algérie aura les moyens à l'avenir de prétendre organiser une compétition continentale comme la CAN : «L'Algérie sera apte à présenter sa candidature à l'avenir pour organiser une CAN quand la CAF lancera un appel dans ce sens. Après, le dernier mot reviendra aux pouvoirs publics. Ce n'est pas uniquement le ressort de la fédération.»
«Les démissions de Saâdane, Charef et ses autres ne perturbent pas notre projet»
En un an et demi de règne, Zetchi a déjà consommé quatre DTN et plusieurs cadres de la direction technique ont rendu le tablier. Une instabilité qui ne semble pas déranger le patron de la FAF : «Ecoutez, les gens se trompent. Un projet n'est pas tributaire d'un seul homme. Qui peut nous dire si au niveau de la DTN allemande ou française, il n'y a pas eu de départs ? On continue à travailler et à mettre en place notre projet même après le départ de Saâdane ou Charef. Le fruit de notre travail, on le verra dans quelques années.»
«La mission de Charef était de réaliser des résultats, il a voulu partir, c'est sa décision»
Et d'ajouter : «La mission par exemple du département de la DEN, c'est de faire des résultats. Charef avait aussi pour mission de préparer au mieux les différentes sélections de jeunes aux compétitions auxquelles elles sont engagées. A ma connaissance, il ne m'a jamais dit qu'il était contre la venue de formateurs espagnols ou d'autres techniciens étrangers. Il a décidé de partir et on a respecté sa décision.»
«Quand on change un entraineur au niveau d'une sélection de jeunes, cela n'a aucune incidence sur le problème de la formation»
Dernièrement, Zetchi a procédé au limogeage de quasiment tous les entraineurs des jeunes catégories de l'EN. Une décision qu'il semble assumer pleinement : «Quand on change un entraineur au niveau d'une sélection, cela n'a aucune incidence sur le problème de la formation. Après, les clubs doivent eux aussi se mettre de la partie et mettre en place leur projet.»
«En 2007 quand j'ai lancé l'Académie du Paradou, tout le monde rigolait»
Et de conclure : «En 2007 quand on a lancé l'Académie du Paradou, tout le monde rigolait. On a récolté les fruits de notre travail 6 ou 7 ans plus tard. Je vous le dis, je ne changerai jamais de cap par rapport à l'importance qu'on doit donner à la formation.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.