Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    460 nouveaux cas confirmés et 10 décès en Algérie    Des partis politiques s'indignent des déclarations de Marine Le Pen glorifiant le passé colonial de son pays    Sabri Boukadoum effectue une visite en Italie    Ouargla soumise à un confinement partiel à partir de samedi    Reprise des compétitions: Mellal appelle la FAF à prendre une décision finale    Covid-19: appel à des mesures urgentes pour atténuer l'impact sur l'Afrique    L'adoption par le Conseil de sécurité d'une lettre du Président Ghali comme document officiel irrite le régime marocain    Feux de forêts: plus de 1.888 ha détruits en une semaine    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    Covid-19 : mobilisation d'un plus grand nombre de lits dans les hôpitaux    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Chelsea chasse Leicester du podium    Rachad, les harragas et la décennie noire    Faut-il avoir peur de la seconde «ouhda» ?    Se sauver ou sombrer    9 juillet 1962    «La perte du goût et de l'odorat sont deux symptômes du Covid-19»    «La sensibilisation et le confinement ciblé des zones endémiques sont la clé pour contenir le Covid-19»    Le barrage de Boukourdane face aux aléas du déficit hydrique    Le ministre des Ressources en eau dévoile la directive du président    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Papicha de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Lancement prochain de la dernière phase de l'aménagement de la Maison de la culture    En attendant un autre ordre de mission    Cap sur un nouveau plan de relance    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    Climat: nouvelle hausse des températures jusqu'en 2024, selon l'ONU    Pour quelle réorganisation territoriale ?    La FAF tranchera le 15 juillet    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    15e but pour Benrahma    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Nos prénoms dissimulent tant de guerres et tant de conflits !    "Hourof El Jenna", un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Installation du comité d'évaluation des œuvres des candidats au concours du "Prix Ali Maachi" pour les jeunes créateurs    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Azazga : Electro-industries dans la zone des turbulences    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le passeport Algérien toujoura a la traine    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Haddouche «J'ai battu Al Merreikh avec Sétif et je veux le refaire avec le Mouloudia»
Publié dans Le Buteur le 16 - 02 - 2019

Se trouvant en pole position pour remplacer Amada, Zakaria Haddouche se dit prêt à relever le défi dans n'importe quel registre. Pour l'ex-Sétifien qui s'est imposé à Oum Dourman avec l'Entente, il veut revivre cette même joie avec les Vert et Rouge, avec comme toile de fond une voie royale pour le dernier carré.
Comment se déroule la préparation pour ce quart de finale de la Coupe arabe ?
Tout le monde est mobilisé pour ce grand rendez-vous. Ce sera un match capital pour nous, alors il est évident qu'on se prépare avec minutie pour affronter la formation soudanaise.
Il semble que vous vous soyez très vite adaptés aux conditions climatiques ?
On a assez de temps pour s'adapter. Il n'y a aucun souci. Certes, il y a la chaleur mais le fait de venir assez tôt au Soudan nous permet de nous acclimater.
On a vu que vous faites preuve d'une grande prudence à l'entraînement car tout le monde n'est pas insensible à cette guigne qui touche l'équipe avec les blessures en cascade ?
Le coach insiste sur ce point très important. Il y a l'état de la pelouse qui impose la prudence car on n'a pas besoin actuellement d'un blessé supplémentaire. Alors on fait très attention aux entraînements surtout pour ne pas se fouler la cheville. Chaque joueur évite de toucher son partenaire de manière rigoureuse ou avec fougue.
On sait aussi qu'il y a eu un gros travail sur le plan psychologique qui a été fait par le staff technique ?
Effectivement, le staff technique prépare tout le monde car on va subir une grosse pression du public local. Il faut être parfaitement armés car il faut s'attendre à tout. Maintenant, on est tous focalisés sur le match de ce samedi et la manière de l'aborder pour forcer la décision.
Sur le plan personnel, vous n'allez pas en terre inconnue puisque vous avez déjà battu Al Merreikh avec Sétif. N'est-ce pas ?
Si je ne m'abuse, c'était en 2016. On avait éliminé Al Merreikh. Il y avait Kenniche et Hachi, Amada et même Benothmane. Je connais le stade d'Oum Dourman et cette pression qui le caractérise. Je me suis qualifié avec Sétif, je veux le refaire avec le Mouloudia en battant à nouveau cette équipe d'Al Merreikh.
Vous avez perdu ces derniers temps votre statut de titulaire. Comment vivez-vous cette situation assez inédite pour vous ?
Non, je ne suis pas inquiet car lors des deux derniers matchs, j'étais un peu diminué par une blessure et contre la JSK, j'ai été introduit en seconde période. Il n'y a aucun souci, je me donne à fond à chaque fois que je suis sur la pelouse que je sois titulaire ou remplaçant, que je joue 90 minutes ou un quart d'heure. Cela ne change rien à mon état d'esprit.
En l'absence d'Amada, vous êtes pressenti pour le remplacer dans l'entrejeu. Est-ce que vous êtes prêts à relever ce nouveau défi qui ne sera pas simple dans un registre différent ?
Ecoutez, pour l'intérêt de l'équipe je suis prêt à jouer là où le coach le décidera. Je suis prêt à remplacer Amada qui manquera beaucoup à l'équipe. Je suis à la disposition de l'entraîneur. Ce qui compte, c'est de revenir au pays avec la qualification en poche.
Ce ne sera pas simple face à cette équipe d'Al Merreikh tombeuse de l'USMA au tour précédent ?
Mais à ce niveau de la compétition rien n'est simple. Chaque adversaire vise le trophée. À nous de gagner ce samedi pour rendre heureux nos supporters.
Faisant de la Coupe arabe un objectif majeur, vous êtes conscients que vous n'avez plus le droit de vous louper ?
Ce sera un match capital pour nous car on connaît l'importance de la Coupe arabe. C'est une épreuve internationale. À nous d'être au rendez-vous pour parfaitement représenter le Mouloudia et les couleurs de notre pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.