Les souscripteurs s'approprient les lieux    Après le choc, la colère !    "J'ai toujours été un fan de la JSK"    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Séisme à Mila: urger la réparation des pannes des réseaux AEP    Dispositif sur l'ouverture graduelle des plages et des lieux de détente à partir de samedi    Mila: le barrage de Béni Haroun est équipé d'installations parasismiques    Arrêt de la saison 2019-2020: la JSK conteste la décision de la FAF    EL TARF : Saisie de 3 pistolets automatiques et près de 680 cartouches    RESSORTISSANTS ALGERIENS RAPATRIES DE L'ETRANGER : L'Algérie réduit la période de quarantaine    RND: le dernier congrès, une "étape décisive" dans le parcours du parti    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Séisme à Mila: la Libye entièrement solidaire avec l'Algérie    Accidents de la route: 6 morts et 371 blessés en 48 heures    CORONAVIRUS : Djerad annonce l'ouverture des mosquées le 15 août    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    583 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    27 migrants morts    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Les mains de l'intérieur !    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    Zakaria Draoui fait son come-back    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CSC 1 - MCO 1 : Belkacemi évite la défaite aux Constantinois
Publié dans Le Buteur le 13 - 03 - 2019

Stade : Hamlaoui (Constantine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Bekouassa, Bounoua, Rimouche
Buts : Belkacemi (89') CSC, El Mouaden (80') (MCO)
Avertissements : Yattou (64'), Boucheriha (77'), Bahamboula (88') (CSC) ; Blaha (82') (MCO)
Rahmani, Benayada, Chahrour, Aroussi, Boucehriha, Yattou, Haddad, Gaâgaâ (Bahamboula 57'), Beldjilali (Lamri 65'), Arouna (Belkacemi 46'), Belkheir
Entraîneur : Lavagne
Mazouzi, Halaimia, Mekkaoui, Mahamedi, Boudebouda, Gharbi, Blaha, Benamara, El Mouaden, Nadji, Aouedj (Toumi 90')
Entraîneur : Cavali
Après sa surprenante défaite en Ligue des champions face au Club Africain, le CSC a retrouvé, hier, la Coupe d'Algérie avec le match aller des ¼ de finale face au MC Oran. Les poulains de Lavagne se contentent finalement d'un match nul sur le score d'un but partout, en attendant le match retour prévu le 29 mars à Zabana, pour départager les deux équipes.
Benayada a failli surprendre Mazouzi
Le début de la partie était à l'avantage des Constrantinois qui créent le danger dans le camp du MCO à la 5'. Sur un travail collectif, Benayada a failli surprendre Mazouzi qui a lâché le cuir mais Arouna n'a pas su en profiter, ratant une occasion de secouer les filets.
Rahmani sauve le CSC d'un but tout fait
Les Oranais sortent de leur coquille et assiègent le camp du CSC, en obtenant une multitude de corners. D'ailleurs Benamara, à deux reprises (9' et 10'), a failli trouver le chemin des filets, n'était les interventions du gardien Rahmani qui sauve son équipe d'un but tout fait, au grand soulagement des Sanafir.
Quel retourné acrobatique d'El Mouaden !
Les poulains de Cavali sont revenus à la charge, à la 22', sur ce joli retourné acrobatique de la recrue hivernale El Mouaden, mais le ballon est passé à côté du cadre. Une autre occasion en or pour les Hamraoua.
La bourde de Mazouzi, mais pas de but pour le CSC !
La réaction des poulains de Denis Lavagne ne s'est pas fait attendre, puisque avant la demi-heure de jeu, l'omniprésent Hocine Benayada, sur un joli centre en retrait, a failli tromper Mazouzi qui n'a pas bien capté le cuir en le lâchant. Fort heureusement que le défenseur Mahamedi dégage le ballon de la ligne du but.
Nadji tire sur le poteau
Les camarades de Mekkaoui dominent les débats. Sur une passe lumineuse d'El Mouaden, Nadji, seul face au gardien Rahmani, tire, mais le poteau renvoie le cuir, à la 31'. Le ballon revient chez Gharbi qui tire dans les décors.
Quel ratage de Yattou !
Les camarades de Chahrour se ruent à nouveau en attaque, dans le but de trouver le chemin des filets. Ils auraient pu ouvrir la marque à la 40'. Sur un coup franc bien botté par Hocine Benayada, Nassim Yattou surgit au milieu des défenseurs oranais puis reprend de la tête, mais le ballon passe à quelques centimètres du cadre. C'est sur un score vierge que s'achève la première mi-temps.
Encore Yattou, mais Mazouzi est à la parade
Les poulains de Lavagne reviennent sur le terrain avec la ferme intention de trouver la faille. Les partenaires de Chahrour ont créé une occasion en or, à la 50'. Sur ce joli centre de Benayada, Yattou, au premier poteau et d'une tête décroisée a failli surprendre le gardien Mazouzi qui s'interpose et capte le cuir.
Le puissant tir de Mekkaoui a failli faire mouche
Les Hamraoua, qui se sont contentés de défendre, tout en opérant par des contres, ont failli trouver le chemin des filets. Sur un coup franc de Aouedj, le défenseur Mekkaoui enchaîne avec une frappe puissante. Le ballon frôle le poteau gauche de Rahmani.
Nadji trouve le poteau à nouveau et El Mouaden ouvre la marque
Ce n'est pas fini, puisque les poulains de Jean-Michel Cavali sortent de leur coquille et tentent le coup dans les dernières minutes de la partie. Après le ratage de Nadji dont le coup de tête est renvoyé par le poteau, à la 79', le MCO parvient à marquer sur l'action suivante. Sur un corner de Sid Ahmed Aouedj, El Mouaden, bien placé au 2e poteau, reprend d'un tir croisé et ouvre la marque à la 80', au grand bonheur des Hamraoua présents dans les tribunes.
Belkacemi remet les pendules à l'heure
Touchés dans leur amour-propre, les Constantinois n'abdiquent et tentent le tout pour le tout dans le but d'égaliser. Leurs efforts ont été récompensés, puisque sur un long centre du milieu de terrain Haddad, Belkacemi, bien lancé dans la surface oranaise, contrôle le cuir avant d'enchaîner un tir à ras de terre. Il ne laisse aucune chance au keeper Mazouzi et remet les pendules à l'heure, à la 89'.
Lavagne : «Nos chances de qualification demeurent intactes»
«Je pense que mes joueurs étaient beaucoup plus concentrés sur le match contre Mazembe qui nous attend dans quelques jours. Ils veulent, en effet, achever le travail avant de passer à autre chose. Je pense que le nul concédé face au MCO n'hypothèque pas nos chances. On partira toujours à chances égales. On est capables de ramener la qualification d'Oran. En tous les cas, on jouera à fond nos chances lors de la 2e manche à Zabana.»

Belkacemi sauve le CSC
S'il y a un joueur qui mérite la meilleure note, c'est bel et bien l'attaquant Belkacemi. Laissé sur le banc au début de la partie, Belkacemi, qui a fait son entrée au début de la seconde mi-temps, s'est distingué en fin de match en sauvant son équipe d'une défaite certaine face au MCO, en égalisant. Un but qui aura son pesant d'or pour le match retour, même si la mission du CSC s'anonce d'ores et déjà difficile.
Arouna dans un jour sans
L'attaquant camerounais du CSC aligné d'entrée face au MCO est complètement passé à côté de son sujet. Arouna Dang, puisque c'est de lui qu'il s'agit, n'était que l'ombre de lui-même durant toute la première mi-temps. Ce qui a d'ailleurs poussé le coach Lavagne à le remplacer par Belkacemi auteur du but de l'égalisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.