Automobile : L'octroi des premiers agréments reporté    Real - Perez : "La lettre de Zidane ? Il ne l'a pas écrite. Ce n'est pas lui"    Real : Florentino Perez évoque le cas Raphaël Varane    Espagne : Morata ne supporte plus cette situation    L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    L'usage de la langue anglaise renforcé    Mechichi campe sur ses positions    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Le contrat de Lavagne sera prolongé    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





7 conséquences du manque de sommeil
Publié dans Le Buteur le 04 - 05 - 2019

Bien dormir permet au corps de renouveler son énergie physique et à l'esprit de renouveler ses capacités. Vous pouvez ainsi affronter chaque nouvelle journée fraîchement reposé.
S'il est au début facile d'ignorer l'impact du manque de sommeil sur nos vie et notre santé, les problèmes générés au fil du temps ont tendance à s'aggraver. C'est à nos dépens que nous ignorons les conséquences du manque de sommeil sur nos vie.
1. Une pression artérielle élevée, l'une des conséquences du manque de sommeil
Le manque de sommeil ou l'insomnie peut altérer votre santé cardiovasculaire. Le manque de sommeil peut conduire à une augmentation de la pression artérielle, forçant le cœur à travailler plus intensément qu'il ne le devrait.
C'est pourquoi les personnes dormant moins de sept heures par nuit ont habituellement une pression artérielle systolique autour de 132. L'idéal étant en-dessous de 120.
2. Prise de poids
Le manque de sommeil est souvent associé à la prise de poids : l'appétit augmente pendant la période durant laquelle le corps est censé se reposer.
Manquer de sommeil mène à une diminution du taux de leptine, l‘hormone responsable de la sensation de satiété.
Or, le manque de sommeil provoque au contraire une stimulation de l'appétit et une augmentation du niveau de ghréline, l'hormone responsable de votre sensation de faim. De ce fait, le manque de sommeil ouvre votre appétit et entraîne une ingestion plus importante de calories.
3. Diminution des dépenses énergétiques
Le manque de sommeil affecte directement l'activité métabolique et provoque de la fatigue, ce qui influe sur le niveau de dépenses énergétiques.
Ainsi, les patient-e-s rencontrant des problèmes de sommeil sont susceptibles d'être moins actif-ve-s, ce qui conduit à une diminution des dépenses caloriques et une accumulation de graisse.
Si nous ajoutons à cela l'augmentation de l'appétit qui découle également du manque de sommeil, le risque de surpoids devient une conséquence très probable d'un repos insuffisant.
4. Les problèmes de concentration sont généralement liés au manque de sommeil
Le cerveau est l'organe souffrant le plus des conséquences négatives du manque de sommeil. Le manque de sommeil diminue nos performances cognitives quotidiennes et la fatigue affecte négativement la concentration et les capacités cérébrales.
D'autre part, il se peut qu'au fil du temps, le manque de sommeil diminue la capacité du cerveau à nettoyer les plaques créées par certaines protéines responsables de troubles chroniques tels que la maladie d'Alzheimer.
5. Une baisse du système immunitaire
L'épuisement physique causé par le manque de sommeil compromet directement la santé immunitaire et, en provoquant une diminution de ses fonctions. Cela augmente le risque de maladies respiratoires et d'infections.
Le déficit d'anticorps facilite l'attaque des virus, des bactéries et des champignons. Dès lors, il n'est pas rare de constater l'apparition d'une maladie après plusieurs jours de privation de sommeil.
6. Manque de sommeil ? Stress et irritabilité
L'impacte du manque de sommeil sur la santé émotionnelle est presque immédiat. Par conséquent, il est courant de constater un état de stress et d'anxiété chez une personne en manque de sommeil.
Le manque de sommeil diminue significativement la production de sérotonine et d'endorphines, deux hormones connues pour générer un sentiment de bien-être.
En lieu et place, on trouve une augmentation de la production d'adrénaline et de cortisol, des hormones provoquant des réponses émotionnelles négatives.
7. Faiblesse musculaire
Pendant la période de repos, les muscles se relaxent, ce qui leur permet de régénérer leurs tissus afin d'affronter les défis que présente toute nouvelle journée. Durant cette période de sommeil, les hormones de croissance sont libérées, ce qui influe également sur la formation de la masse musculaire.
C'est pourquoi le manque de sommeil a tendance à affaiblir et épuiser vos muscles. Forcer sur ses muscles dans une période d'épuisement peut mener à une plus grande usure physique. Il est préférable d'éviter l'activité physique à fort impact lorsque vous manquez d'un sommeil réparateur et suffisant.
Vous avez des problèmes de sommeil ? Si c'est le cas, adoptez des habitudes qui faciliteront votre endormissement.
Même si nous ne le sentons pas au début, notre corps nous fait payer la facture…. Donc, faites attention !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.