Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les conséquences néfastes du manque de sommeil (moins de 8 heures par nuit)
Publié dans Le Buteur le 16 - 11 - 2016

Depuis des centaines d'années, on sait que la qualité de sommeil a un lien fort avec différents aspects de la santé, car c'est justement lors du sommeil que le corps se régénère.
Cependant, en plus des conséquences physiques qui se remarquent presque immédiatement, le manque de sommeil a également de graves effets émotionnels, qui peuvent affecter la personne.
L'augmentation de la tension artérielle
Le fait de ne pas dormir, de dormir peu ou d'avoir des difficultés à trouver le sommeil, influe directement sur la tension artérielle.
Une durée de sommeil inférieure à 8 heures par nuit, peut augmenter les niveaux de tension artérielle systolique jusqu'à 132, alors que l'idéal est de moins de 120.
Les problèmes de pancréas
Le manque de repos et de sommeil a une importante répercussion sur la capacité à transformer le glucose, ce qui entraîne une augmentation des taux de sucre dans le sang.
Le risque de souffrir de diabète de type 2, ainsi que de surpoids, est donc plus élevé.
L'augmentation de l'appétit
La réduction de la période de sommeil est liée à l'augmentation de l'indice de masse corporelle (IMC).
Le fait de ne pas dormir suffisamment diminue les niveaux de leptine (réductrice de l'appétit), alors que les niveaux de ghréline (stimulante de l'appétit) augmentent.
C'est pour cela que le manque de sommeil est directement lié au risque d'obésité, car il augmente le désir de manger des hydrates de carbone et des calories, créant alors des troubles alimentaires.
Moins de dépenses d'énergie
Les personnes qui ont des difficultés à trouver le sommeil sont généralement moins actives physiquement, ce qui génère de moindres dépenses d'énergie et donc, une plus grande accumulation de calories.
La réduction de l'activité physique, l'augmentation de l'appétit et le désir de manger des aliments peu sains, font que le manque de sommeil a un impact immédiat sur la prise de poids.
Les effets sur le cerveau
Le cerveau est l'un des organes qui est le plus affecté par le manque de sommeil.
Les effets sont presque immédiats, car après une nuit difficile, la personne n'est pas efficace d'un point de vue cognitif et elle a du mal à se concentrer sur ses activités.
De plus, à long terme, le cerveau diminue sa capacité à nettoyer les protéines formatrices de plaques, qui tôt ou tard, font apparaître une forme de démence ou la maladie d'Alzheimer.
Un système immunitaire fragile
L'épuisement physique provoqué par une mauvaise qualité de sommeil, génère un déficit d'anticorps et augmente le risque de souffrir de maladies et d'infections.
Le stress
Les conséquences sur le moral sont immédiates et se manifestent presque toujours par des émotions comme l'irritabilité, le stress, l'anxiété ou la dépression.
Après une mauvaise nuit, il y a un plus grand risque de souffrir de stress car le manque de sommeil augmente les niveaux de cortisol.
Les douleurs
Le fait de dormir moins de 8 heures par jour entraine un plus grand risque de souffrir de douleurs musculaires et de maux de tête pendant la journée.
Le vieillissement prématuré
Les insomnies, la cigarette et les dommages solaires sont les plus grandes causes de vieillissement de la peau.
Pendant que nous dormons, l'organisme augmente les niveaux de l'hormone qui apporte de l'élasticité à la peau et qui joue un rôle primordial dans la prévention des rides.
De plus, un sommeil réparateur stimule la régénération cellulaire et diminue l'impact des radicaux libres sur les tissus de la peau.
La fragilisation des muscles
Cela ne sert à rien de s'entraîner plusieurs heures pour jour pour renforcer ses muscles, car le plus important est de bien se reposer pendant la nuit!
Pendant le sommeil, l'organisme libère des hormones qui régulent les fonctions principales, dont celles qui stimulent la croissance.
C'est pour cela que les personnes qui ont des troubles du sommeil auront du mal à développer leurs muscles, et il est possible qu'elles ressentent une plus grande usure physique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.