Lutte anti-terroriste en Afrique: Alger et Madrid réitèrent leur engagement    Bordj Badji Mokhtar: Des missiles sol-air et des obus de mortiers interceptés    Le débat est ailleurs    Transfert illicite de capitaux: Les douanes cibleront les passagers à risque dès 2019    Chlef: Ténès se souvient    Mise en place de la DNCG: Une direction qui divise la FAF et les clubs    Coupe d'Algérie - 32es de finale: Le MCO, le PAC et le CABBA passent, la JSK au tapis    MC Saïda: Un avenir très incertain    Oran: 19 harraga, dont une femme de 54 ans, interceptés    Tamanrasset: Cinq personnes meurent carbonisées dans une collision    Pour mettre un terme à la gestion anarchique des parkings: Une commission pour récupérer près de 150 sites de stationnement illicites    Lettre d'un jeune Algérien à «nos» députés    Le numérique s'invite au Salon du livre    La Data à l'honneur du plus grand événement IT et de l'économie numérique en Algérie    MCA-Al Merreikh (Soudan) en quarts de finale    Les arbitres des matchs des clubs algériens connus    «Surtout ne pas sous-estimer Ghriss»    183 Palestiniens arrêtés par les autorités israéliennes ces cinq derniers jours    AI appelle à rendre justice aux militants du mouvement Hirak dans le Rif    L'Algérie face aux nouveaux enjeux sécuritaires mondiaux    Du nouveau dans l'aide à l'habitat    Placement de plus de 4.700 demandeurs d'emploi depuis janvier    150 demandes de brevet d'invention déposées depuis début 2018    Défendre la mémoire de nos chouhada !    Lancement de la première application électronique d'accès à la recherche en bibliothèque    Ouverture des journées nationales de la littérature    Sahara occidental : Notre bataille au niveau de la justice européenne a changé le cours du conflit    Transport & logistique : Les principales contraintes aux exportations    Grève des travailleurs en CTA du Complexe sidérurgique d'El Hadjar : Le dialogue et la concertation priment pour dénouer la situation    Algérie-France : Clôture d'un jumelage institutionnel visant à asseoir un cadastre    Route Adrar-Tindouf : Rapprocher les wilayas et impulser la dynamique économique dans la région    Un élève hospitalisé à Tiaret    L'Université Sâad Dahleb de Blida évacuée    Des produits aux substances dangereuses    Amnesty international déplore l'absence d'un cadre juridique    Une manifestation pour dénoncer l'arrivage d'une cargaison de phosphate sahraoui    Coupe d'Algérie de football (32es de finale) : MB Bazer Sakhra, première surprise des 32es de finale    Compétitions européennes interclubs : Deux affiches entre internationaux algériens    Le 15e Dimajazz du 18 au 22 décembre à Constantine    Journée arabe de la police: Une centaine de policiers promus à Sidi Bel Abbès    Constantine: Des bénéficiaires du LPL réclament l'accélération de la remise des clés    «The Algiers Singers» en concert: Ambiance festive à Notre Dame d'Afrique    FLN : L'initiative de Bouchareb au point mort    Les dangereuses nouvelles filières    Décès du vice-président de l'APW    Ahl El Andalous et leurs invités, ce soir, à l'Opéra d'Alger    Le devoir sacré de défendre et de renforcer l'unité nationale    C'est la guerre des mots    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Kacem a refusé l'offre du club bulgare de Burgas pour rejoindre le Doyen
Publié dans Le Buteur le 12 - 07 - 2012

«Maïza, Maroci, Boucherit et moi avons été accusés à tort par la JSMB»
Alors qu'on l'annonçait proche du Mouloudia, Kacem Mehdi avait retardé l'échéance car il avait l'opportunité de signer dans un club bulgare. Jamais relaté dans la presse spécialisée, ce que les gens ne savent pas c'est que le joueur émigré a rallié le 24 juin dernier la Bulgarie pour négocier avec le club de Chernomorets Burgas. Cette formation qui a fini à la quatrième place, synonyme de qualification à l'Europa League, voulait à tout prix faire signer Kacem Mehdi. Nullement emballé par le mode de vie et confronté à un problème de langue, l'ex-Béjaoui a fini par changer de cap et quitter à la hâte Sofia sans aviser les responsables bulgares qui l'attendaient pour finaliser. Et juste après cette aventure bulgare, Kacem Mehdi a décidé d'opter définitivement pour le Mouloudia d'Alger avec l'ambition de décrocher une place qualificative pour la C1.
«Maïza, Maroci, Boucherit et moi avons été accusés à tort par la JSMB»
La dernière recrue mouloudéenne, Mehdi Kacem, a accepté quelques heures après son arrivée à Wisla de nous livrer ses premières impressions et de nous parler des raisons qui l'ont incité à renoncer à une carrière en Bulgarie. Le joueur émigré a évoqué furtivement l'épisode béjaoui.
Dès votre arrivée ici en Pologne, vous avez pris le chemin des entraînements. Comment s'est déroulée cette première séance ?
Comme vous avez vu, ç'a été une séance légère qui m'a permis d'effectuer un petit décrassage afin de dégager les toxines et récupérer du long voyage. Cela m'a fait du bien aussi de m'entraîner avec mes nouveaux camarades même si je connais pas mal de joueurs.
Comment a été l'accueil des joueurs ?
Extraordinaire. Dès mon arrivée à l'hôtel, j'ai été accueilli par Kamel Kaci Saïd, puis Besseghier, Attafen, Zeddam et Babouche. Il ne faut pas oublier aussi que je connais Chaouchi pour avoir évolué avec lui à Sétif sans oublier les trois joueurs de Béjaïa, à savoir Djallit, Ouali et Bachiri. Donc il ne devrait y avoir aucun problème d'adaptation.
Vous étiez l'un des premiers joueurs convoités par le Mouloudia, et pourtant vous êtes le dernier à avoir signé. Pourquoi avez-vous attendu tout ce temps-là pour conclure ?
C'est le destin. Il est vrai que c'est Omar Ghrib qui était le premier à prendre attache avec moi pour me faire part de son envie de me recruter lors du prochain exercice. Mais ce qui a retardé ma venue c'est le fait que j'étais sur le point d'embrasser une carrière professionnelle en Bulgarie. Mais au dernier moment j'ai préféré renoncer à ce projet pour rejoindre le Mouloudia. Et pourtant, j'avais l'opportunité de jouer l'Europa League.
Pouvez-vous être plus explicite ?
Je me suis rendu en Bulgarie le 24 juin dernier pour négocier avec l'équipe de Burgas qui a terminé la saison à la quatrième place et qui est donc qualifiée à l'Europe League. J'ai passé la visité médicale avec succès et j'étais à deux doigts de signer. Mais au dernier moment j'ai préféré m'éclipser alors que le président de Burgas m'attendait dans son bureau pour finaliser.
Quelles sont les raisons qui vous ont incité à fuir cette équipe bulgare ?
Certes, j'avais l'opportunité en Bulgarie de relancer ma carrière car le football bulgare a une certaine notoriété en Europe. Mais le mode de vie qui diffère de celui en France ou en Algérie, ajouté au fait que la ville ne m'a pas beaucoup plu ont été deux éléments déterminants qui m'ont dissuadé de signer. Sans oublier le barrage de la langue. Pour toutes ces raisons, j'ai préféré rentrer sur-le-champ à Paris.
N'avez-vous pas de regrets en laissant passer l'opportunité de jouer une Coupe d'Europe ?
C'est une décision mûrement réfléchie. Et puis, je n'ai pas perdu au change dans la mesure où j'ai rejoint le club le plus populaire du pays. Et je suis convaincu que je prendrai part la saison prochaine à la Ligue des champions.
Doit-on comprendre par là que le Mouloudia va jouer les premiers rôles, voire la plus haute marche du podium ?
Je suis quelqu'un de très ambitieux qui a toujours joué les premiers rôles. Et si j'ai choisi le Mouloudia, ce n'est certainement pas pour faire de la simple figuration. Avec la JSMB, nous avons accroché la deuxième place et disputé la Ligue des champions alors qu'avec Sétif j'ai remporté la Coupe d'Algérie. Nous avons tout au Mouloudia pour faire une très grande saison. Il y a des joueurs de haut niveau comme Chaouchi et bien d'autres encore. Il ne faut pas oublier la venue prochaine de Hachoud car Ghrib m'avait dit que Abderrahmane allait bientôt rejoindre l'équipe ici à Wisla. Le Mouloudia possède un groupe qui est capable de jouer carrément le titre.
Quel est le poste où vous êtes le plus performant ?
C'est en numéro 8 derrière les attaquants. J'essaye de récupérer beaucoup de ballons pour les transformer en passes décisives. Les statistiques plaident en ma faveur puisque pour la première année à la JSMB j'avais distillé 16 passes décisives alors que cette année je suis parvenu à offrir 12 passes. Et au Mouloudia avec un Attafen et Ouali avec lequel j'ai une parfaite complicité sur le terrain je peux vous dire que Djallit et Sayeh vont être bien servis.
Quels sont les joueurs qui vous plaisent le plus au sein de cette équipe mouloudéenne version 2012 ?
Il y a beaucoup de talent dans cette équipe. Mais celui qui me plaît le plus dans sa façon de jouer, c'est Billel Attafen qui sait tout faire avec un ballon. A lui seul il peut faire basculer un match. Il y a aussi Yalaoui qui a une très belle technique.
Ayant évolué en France, est-ce que vous connaissez le nouvel entraîneur du Mouloudia, Patrick Liewig ?
Non, je ne le connais pas personnellement. Même en France il n'est pas très connu. Mais le fait qu'il ait entraîné des équipes comme le Club Africain et décroché des titres avec l'ASEC Mimosa en Côte d'Ivoire prouve qu'il est compétent.
Si on revenait un peu en arrière pour parler de la manière avec laquelle vous avez quitté la JSMB. Qu'avez-vous à dire à ce sujet ?
Sincèrement, je n'ai plus envie de parler de ces moments difficiles que j'ai passés à la JSMB. Nous avons tous été accusés à tort. La preuve, tous les joueurs concernés sont parvenus à signer dans des grands clubs, à l'image de Maïza à l'USMA, Maroci à la JSK et Boucherit au CSC. Je veux désormais tourner la page et laisser ceux qui nous ont accusés à tort à leur conscience.
Un mot pour conclure ?
Je remercie Kamel Kaci Saïd et tous les joueurs pour leur accueil chaleureux. Je promets aux Chnaoua de tout donner pour répondre à leur attente et je leur demande de ne pas exercer une très grosse pression sur cette équipe car elle possède les arguments pour se mêler à la course au titre.
----------
Il a intégré hier matin le groupe
Après avoir été soumis mardi après-midi à une séance de décrassage qui lui a surtout permis de récupérer de la fatigue du voyage, Mehdi Kacem s'est entraîné hier matin avec ses partenaires. En effet, l'ex-joueur d'Amiens a repris avec les autres membres du groupe au stade de Wisla sous l'œil attentif de Patrick Liewig et Kamel Kaci Saïd. Le fait de n'avoir jamais arrêté les entraînements a permis ainsi à Kacem de se fondre très vite dans le groupe sans sourciller.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.