Directeur de campagne de Mihoubi: un taux de vote "encourageant"    Présidentielle : le président de l'ANIE accomplit son devoir électoral    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    Atal opéré avec succès    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Une enveloppe pour la chaufferie et les cantines scolaires    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Bangkok en haut du classement    Fin de la phase aller le 21 décembre    Cinq morts dans une attaque des shebab    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    Reconduction d'un programme algéro-américain    Un boycott inédit en perspective    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    Présidentielle du 12 décembre : ouverture des bureaux de vote    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Sonatrach exige du conseil d'administration de justifier les dépenses du club
Publié dans Le Buteur le 13 - 09 - 2012

Ouali : «On doit faire face à la pression et réaliser un bon résultat à Tlemcen»
Comme prévu, des représentants du conseil d'administration de la SSPA/MCA, à savoir Ghrib, Amrous, Abdelouahab et Tafat, accompagnés de l'avocat du club, se sont rendus au siège de Sonatrach où ils ont rencontré de hauts responsables de la firme pétrolière. L'ordre du jour a été consacré aux dettes contractées par la société par actions. Les deux parties devaient débattre du sujet, afin que les responsables de Sonatrach puissent parler, à l'avenir, de leur investissement au Mouloudia. Cependant, les responsables de la firme pétrolière n'ont pas caché leur étonnement au sujet des pièces justificatives présentées par les représentants de la SSPA/MCA, car certains bouts de papier, à défaut de documents officiels, ne peuvent être considérés comme des pièces comptables. Les financiers de Sonatrach ont été choqués par la manière avec laquelle ont été gérées les finances de la SSPA/MCA. D'ailleurs, les hauts responsables de la firme pétrolière ont exigé de véritables pièces justificatives.
Une SPA au capital de 100 millions de centimes endettée jusqu'au cou ?
Contrairement aux faux investisseurs qui ont voulu flouer le Mouloudia, le montant de la dette ne pourra jamais constituer un empêchement pour Sonatrach afin de racheter la SSPA/MCA et ce, quelle que soit sa valeur. Toutefois, les financiers de Sonatrach veulent de véritables pièces comptables pour que les dépenses du club soient justifiées. On se demande même comment une société par actions, dont le capital ne dépasse pas les 100 millions de centimes, soit déficitaire de plusieurs milliards de centimes, sans pour autant parler des dettes actuelles, et sans que plusieurs dépenses ne soient justifiées. Ce qui a donné aux responsables de la firme pétrolière un aperçu sur la manière avec laquelle est géré le club.
Le CA appelé à présenter tous les documents dans les meilleurs délais
A l'issue de cette rencontre, et selon une source digne de foi, on laisse entendre que les responsables de Sonatrach ont demandé à leurs homologues du MCA de fournir les documents en question dans les plus brefs délais. Les représentants du CD, qui ont remis tout un dossier, doivent donc trouver une solution à cet épineux problème, faute de quoi le dossier sera rejeté, car au rythme où vont les choses, on voit mal comment les pensionnaires de Chéraga pourraient présenter des pièces comptables dignes de ce nom, une affaire à suivre et qui pourrait apporter de la lumière sur cette histoire bien sombre.
-------
La villa de Cheraga appartient bel et bien au CSA/MCA
Tous les coups sont permis,. C'est le moins que l'on puisse dire au vu de certains agissements qui tendent à vouloir dissimuler la vérité et jeter l'opprobre sur le club après que la DRAG et la DJSL ont validé l'assemblée élective, à travers laquelle Ammar Brahmia a été élu au poste de président du CSA/MCA. Cependant, le groupe de Zedek a enclenché une polémique au sujet de la villa de Cheraga, faisant croire qu'elle appartient à la section football, gérée actuellement par la SSPA/MCA, histoire de barrer la route à Ammar Brahmia et son équipe qui s'apprêtent à investir la villa, dès que l'agrément sera délivré par les instances compétentes. Seulement la vérité est tout autre, car la villa de Cheraga appartient bel et bien au CSA/MCA et l'acte de propriété en fait foi. En effet, et pour ceux qui parlent de 2008, Sonatrach a procédé tout simplement à la restitution du sigle MCA au club sportif amateur, et il n'y a jamais eu création d'un nouveau club car si c'était le cas, le Mouloudia ne pouvait en aucun cas continuer à évoluer parmi l'élite. D'autre part, certains membres parmi le groupe de Zedek, et lorsqu'ils s'opposaient à Amrous et les membres du conseil d'administration de la SSPA/MCA, avaient crié à qui voulait les entendre que la villa de Cheraga appartient au CSA/MCA. Comment se fait-il maintenant qu'ils changent de position, et veulent faire accroire que Brahmia et son équipe n'ont pas le droit d'investir la villa de Cheraga sous prétexte qu'elle est la propriété de la section football ? Pour plus de détails, et pour ceux qui ont la mémoire courte, les responsables de la SSPA/MCA n'ont pas manqué d'affirmer qu'ils vont déménager à Dély Brahim et inaugurer le nouveau siège de la SSPA, du fait que la société par actions a loué une partie de la villa depuis sa création et qu'il est temps de déménager.
L'Association El Mouloudia ne pourra reprendre que ses activités à caractère socioculturel
Refusant de reconnaître Brahmia comme président du CSA/MCA, Abdelhamid Zedek veut relancer l'Association El Mouloudia, dont il est le dernier président. Toutefois, ladite association ne pourra reprendre que ses activités à caractère socioculturel. En 2008 et afin que l'opération de restitution du sigle MCA par Sonatrach puisse être en conformité avec la réglementation, Abdelhamid Zedek a signé le désistement de l'Association El Mouloudia de la gestion de la section football. De cela, l'Association El Mouloudia n'aura aucun droit pour s'immiscer dans la gestion du club ni de près ni de loin, car si elle a pu gérer la section football de 2001 à 2008, c'est uniquement par le biais du protocole d'accord signé avec Sonatrach à l'époque. Et c'est à travers la restitution du sigle en 2008 que le protocole d'accord en question a pris fin.
-----
Suite à la requête déposée l'année passée
L'IGF poursuit son enquête sur le dossier du CSA et de la SSPA/MCA
A croire ce qui se dit dans l'entourage du MCA, les prochains jours pourraient apporter beaucoup de surprises, puisque les services de l'IGF sont à cheval sur la gestion du CSA/MCA et la SSPA/MCA et ne tarderont pas à rendre leur verdict. En effet, cela remonte à l'année dernière, lorsque le groupe de Zedek, qui s'opposait alors à Amrous et au conseil d'administration de la SSPA/MCA a saisi officiellement l'Inspection générale des finances, dans le but d'attirer son intention, sur la gestion financière du club sportif amateur et de la société par actions, criant à qui voulait l'entendre qu'elle était entachée de graves anomalies. Depuis, l'IGF, qui s'est saisie du dossier, après qu'une requête eut été signée par les membres du comité directeur de l'époque, est en train de mener son enquête, et le verdict ne tardera pas à être connu, si l'on croit la même source.
La SSPA/MCA risque la liquidation judiciaire
Maintenant, si des anomalies financières sont relevées, il est clair que les instances compétentes vont demander des comptes à rendre aux gestionnaires du MCA et à la SSPA/MCA qui est déjà confrontée à un grand déficit sur le plan financier et sera, donc, mise en liquidation judiciaire. Autrement dit, c'est à la nouvelle équipe dirigeante du CSA/MCA de créer une nouvelle société par actions afin d'être en conformité avec les règlements du professionnalisme. En effet, il n'est un secret pour personne que l'année dernière et avant que Zeddek et son équipe n'investissent la villa de Chéraga, ils étaient confiants de pouvoir mener un changement radical et ils auraient même confié à leurs proches qu'ils avaient les moyens d'opérer le changement au niveau de la SSPA/MCA, en saisissant les services de l'IGF, ainsi et avant même que la nouvelle équipe dirigeante du MCA ne soit installée dans ses fonctions dans les jours à venir, on n'écarte pas la possibilité d'assister à un changement radical au MCA, si le verdict confirmes des irrégularités dans la gestion financière du club.
------
Ouali : «On doit faire face à la pression et réaliser un bon résultat à Tlemcen»
Vous allez jouer votre premier match du championnat ce samedi à Tlemcen, comment se présentent les choses pour vous ?
C'est une rencontre très difficile, dans la mesure où chaque équipe tient à réaliser une bonne entame de parcours. Nous sommes en train de continuer notre préparation en apportant les dernières retouches, avant de nous rendre à Tlemcen. Je souhaite revenir de là-bas avec un bon résultat, afin d'aborder les autres rencontres dans de bonnes conditions.
Ne sentez-vous pas une certaine pression, car tout le monde s'attend à ce que l'équipe réussisse la victoire à Tlemcen, surtout que les supporters réclament le titre ?
La pression existe toujours, notamment dans les grands clubs, car une équipe comme le MCA doit toujours jouer les premiers rôles en championnat. Certes, le WAT a perdu certains de ses joueurs, mais notre mission reste tout de même difficile, notamment pour cette première journée du championnat. Toutefois, il est évident qu'on se déplacera pour gagner, mais un point est aussi bon à prendre, car le championnat ne se joue pas sur un seul match. Quant à la pression, on doit la gérer et réaliser un bon résultat à Tlemcen.
Qu'est-ce que vous appréhendez ?
Dans ce genre de confrontation, seule notre réaction nous intéresse. On est tenus par l'obligation de résultat. Toutefois, on doit se méfier de notre adversaire qui aura l'avantage du terrain et de son public.
L'entraîneur va vous confier la construction du jeu. Etes-vous en mesure d'assurer cette tâche ?
Personnellement, je suis prêt à assumer cette tâche et répondre aux exigences de l'entraîneur et jouer là où il me le demandera. Le plus important pour moi est d'aider mon équipe à réaliser un bon résultat à Tlemcen. Je dois être à la hauteur de la confiance que le coach placera en ma personne.
Ne pensez-vous pas qu'une victoire à Tlemcen vous permettra de bien entamer le championnat, car vous allez recevoir l'équipe de la JS Saoura, avant le derby face à l'USMA ?
Pour l'instant, il faut penser uniquement à la rencontre qui nous opposera au WA Tlemcen, car on ne veut en aucun cas focaliser sur une autre rencontre, alors qu'on n'a même pas entamé le championnat. Une fois la rencontre face au WAT jouée, on pourra parler des autres confrontations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.