La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Liste contestée    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Le pire est à craindre    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Grandiose marche nocturne à Akbou    Un procès peut en cacher un autre    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rien ne va plus au Bénin : Amoros agressé par un supporter !
Publié dans Le Buteur le 01 - 06 - 2013

Moucharafou confirme le désaccord avec le sélectionneur Comment seront accueillis les Verts ?
Rien ne va plus chez la sélection béninoise, prochain adversaire des Verts le 9 juin prochain à Porto-Novo, pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Les Ecureuils du Bénin ont commencé la préparation jeudi dans un hôtel à Cotonou. Leur première séance n'a pas eu lieu comme prévu, soit dans de bonnes conditions. En effet, au moment où les joueurs s'apprêtaient à rejoindre le terrain lorsque le bus les a déposés à l'entrée du vestiaire, le sélectionneur du Bénin, Manuel Amoros, a été agressé par un supporter. Ce dernier a en effet lancé une bouteille pleine d'eau sur l'ancien international français. A ce moment-là, Amoros a perdu tout contrôle et s'est bagarré avec ce supporter hostile au sélectionneur et mécontent du choix des joueurs. Les deux hommes en sont venus aux mains avant que les forces de sécurité n'interviennent pour sécuriser le stade et le périmètre alentour.
Moucharafou confirme le désaccord avec le sélectionneur
Le président de la Fédération béninoise de football, Anjorin Moucharafou, n'a pas tardé à réagir à la suite de cet acte de violence, qui a beaucoup déstabilisé le groupe. Le premier responsable de la Febefoot a en effet condamné cette agression sur le sélectionneur national, tout en appelant à la mobilisation de tout le peuple béninois afin de battre l'équipe d'Algérie. Néanmoins, le point le plus intrigant, c'est que le président Moucharafou a confirmé tout de même le conflit entre la fédération et le sélectionneur, ce qui est étrange puisque la majorité des présidents de fédération ne donnent jamais l'impression d'être en conflit avec le sélectionneur.
Comment seront accueillis les Verts ?
Avec l'agression du sélectionneur Manuel Amoros, nul doute que la situation est très tendue au Bénin. Sachant que Moucharafou veut à tout prix battre les Verts et remporter les trois points, il faut s'attendre à une pression terrible sur la délégation algérienne qui sera à Cotonou à partir du 7 juin. Le fait qu'Amoros n'ait pas échappé à l'agression d'un supporter déchaîné veut tout simplement dire que la délégation algérienne risque d'être en danger une fois au Bénin. La FAF devrait en effet prendre ses dispositions sachant qu'on parle de l'éventuelle augmentation du nombre des agents de sécurité.
----------------
Les Ecureuils interdits de déclaration
En stage depuis deux jours à Porto-Novo, les joueurs de la sélection béninoise ont été interdits de faire la moindre déclaration à propos du match Bénin-Algérie. C'est le président de la fédération, Anjorin Moucharafou qui a pris cette décision, qui semble apparemment concerner uniquement la presse algérienne. Joints par nos soins hier, certains joueurs ont refusé catégoriquement de répondre à nos sollicitations, se contentant de dire qu'ils sont interdits d'accorder des déclarations à la presse algérienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.