Activation du plan de lutte contre les feux de forêts à Alger à partir du début juin    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Mohand Oussaïd: le président de la République n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé    DECLARATION DE DEVISES PAR LES VOYAGEURS : Les députés votent pour le maintien du montant à 5000 euros    DETRESSE EN ALIMENTATION EN EAU POTABLE A MOSTAGANEM : 7 Daïras attendent une solution urgente    Les frères Kouninef de nouveau auditionnés    Raouya présente le texte de LFC 2020 devant le Conseil de la Nation    ORAN : Le wali a inspecté les projets des prochains jeux méditerranéens    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Décès de 5 Algériens bloqués en Turquie    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Le Syndicat des magistrats appelle à statuer sur les affaires en suspens    Les députés engagent un débat à l'APN    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Alger ferme ses plages    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    Les effets du confinement: Les commerçants s'impatientent    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    Un lourd héritage    La mort au temps du corona    Mahrez victime d'un cambriolage    Les violentes manifestations se poursuivent    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    Les habitants réclament leur réouverture    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture aujourd'hui d'un Forum d'affaires à Alger : Les Chinois ne démordent pas
Publié dans Le Financier le 14 - 11 - 2009

Intervenant au lendemain de la tenue de la 4ème conférence ministérielle du Forum de coopération Afrique- Chine qui vient de s'achever à Charm El Cheikh en Egypte, le Forum d'affaires algéro-chinois qui s'ouvre aujourd'hui à l'hôtel Hilton, se veut comme le prolongement de ces assises. «Ce Forum a pour ambition de donner un contenu opérationnel aux intentions d'investissements chinoises. La Chine est déterminée à augmenter son volume d'investissements en Algérie» apprend-on auprès d'une source très au fait des relations sino-algériennes. Cette rencontre organisée par la Chambre algérienne du commerce et de l'industrie (CACI) en collaboration avec l'ambassade de Chine à Alger. Ce Forum est, en réalité, le «point d'orgue» d'une visite en Algérie d'une délégation chinoise composée d'une vingtaine de chefs d'entreprises et de responsables, à sa tête M. Wan Ji fei, Président du Conseil chinois pour la Promotion du Commerce International (CCPIT). D'après notre source, « les chinois viennent au Forum d'Alger avec des projets ficelés ! ». On évoque, ainsi, notamment des projets d'investissements et des propositions de partenariat dans le domaine des infrastructures de base. « Cela va du génie maritime jusqu'au aux équipements portuaires en passant par l'ingénierie civile et la construction de routes, de ponts et de chemins de fer ». Et pas seulement. D'après notre source, le séjour en Algérie des hommes d'affaires chinois du 13 au 18 novembre-va être mis à profit pour explorer les opportunités -qu'offre l'économie algérienne dans ses différents segments. «Il est question aussi d'examiner et de discuter avec les Chinois de propositions concrètes dans les domaines de l'exploitation minière, de la production et de la distribution d'électricité, de l'électronique, de l'aéronautique, de l'industrie chimique, de la métallurgie non-ferreuse, de la fabrication de produits médicaux et pharmaceutiques et dans l'industrie des textiles ». Que ce soit pour les investissements directs chinois en Algérie ou encore les échanges extérieurs, les chiffres entre les deux pays restent en hausse constante. Le montant des investissements chinois en Algérie s'élève à plus de 800 millions de dollars pour l'année 2008, alors que les échanges commerciaux entre les deux pays ont avoisinés la même année la coquette somme de 4 milliards de dollars. Les exportations chinoises en direction de l'Algérie s'élevaient, à elles seules, à 2,7 milliards de dollars faisant passer en 2008 l'empire du milieu au rang de 2ème fournisseur du pays. Avec des contrats faramineux -dépassant les 15 milliards de dollars depuis l'an 2000- les groupes chinois sont fortement implantés en Algérie, notamment dans le secteur des BTP et de NTIC. «Il est certain que les travaux de ce forum d'affaires algéro-chinois seront suivis attentivement par les pays concurrents dont certains ne perçoivent le marché algérien que comme un « débouché naturel» à leurs productions» prévient notre source.
D'une manière générale, l'intérêt de Pékin pour le continent africain est très mal vu en Occident, notamment par les anciennes puissances coloniales. L'offensive chinoise y est, d'ailleurs, souvent battue en brèche par les accusations de «pillage de ressources naturelles» etc. Loin d'en démordre, les hommes d'affaires chinois s'engagent, eux, d'accroître, pour leur part, la valeur ajoutée de ces ressources naturelles qu'ils entendent valoriser, du reste, à l'échelle mondiale. Et si les Chinois ne veulent pas lâcher prise dans le continent noir, c'est parce que tout simplement, aujourd'hui, leur propre croissance est tirée, désormais, par le marché africain. Y compris le marché algérien.
A suivre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.