La gendarmerie sera chargée d'enquêter    "Il est urgent de développer l'agriculture, l'agroalimentaire et le tourisme en Algérie"    L'Algérie, une "puissance de paix et d'équilibre"    Enlisement du conflit    Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    46 nouveaux cas enregistrés à Tindouf    Quel plan préventif pour l'Algérie ?    Une foule nombreuse accompagne Loubna Belkacemi à sa dernière demeure    Le Président Tebboune reçoit le ministre français des Affaires étrangères    Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie    Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone    Un tournoi de futsal dans la ville de Laâyoune est une "pure décision politique"    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    Karim Tabbou maintenu en prison    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Des dizaines de manifestants blessés en Irak    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le NCM et le PAC se neutralisent    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture aujourd'hui d'un Forum d'affaires à Alger : Les Chinois ne démordent pas
Publié dans Le Financier le 14 - 11 - 2009

Intervenant au lendemain de la tenue de la 4ème conférence ministérielle du Forum de coopération Afrique- Chine qui vient de s'achever à Charm El Cheikh en Egypte, le Forum d'affaires algéro-chinois qui s'ouvre aujourd'hui à l'hôtel Hilton, se veut comme le prolongement de ces assises. «Ce Forum a pour ambition de donner un contenu opérationnel aux intentions d'investissements chinoises. La Chine est déterminée à augmenter son volume d'investissements en Algérie» apprend-on auprès d'une source très au fait des relations sino-algériennes. Cette rencontre organisée par la Chambre algérienne du commerce et de l'industrie (CACI) en collaboration avec l'ambassade de Chine à Alger. Ce Forum est, en réalité, le «point d'orgue» d'une visite en Algérie d'une délégation chinoise composée d'une vingtaine de chefs d'entreprises et de responsables, à sa tête M. Wan Ji fei, Président du Conseil chinois pour la Promotion du Commerce International (CCPIT). D'après notre source, « les chinois viennent au Forum d'Alger avec des projets ficelés ! ». On évoque, ainsi, notamment des projets d'investissements et des propositions de partenariat dans le domaine des infrastructures de base. « Cela va du génie maritime jusqu'au aux équipements portuaires en passant par l'ingénierie civile et la construction de routes, de ponts et de chemins de fer ». Et pas seulement. D'après notre source, le séjour en Algérie des hommes d'affaires chinois du 13 au 18 novembre-va être mis à profit pour explorer les opportunités -qu'offre l'économie algérienne dans ses différents segments. «Il est question aussi d'examiner et de discuter avec les Chinois de propositions concrètes dans les domaines de l'exploitation minière, de la production et de la distribution d'électricité, de l'électronique, de l'aéronautique, de l'industrie chimique, de la métallurgie non-ferreuse, de la fabrication de produits médicaux et pharmaceutiques et dans l'industrie des textiles ». Que ce soit pour les investissements directs chinois en Algérie ou encore les échanges extérieurs, les chiffres entre les deux pays restent en hausse constante. Le montant des investissements chinois en Algérie s'élève à plus de 800 millions de dollars pour l'année 2008, alors que les échanges commerciaux entre les deux pays ont avoisinés la même année la coquette somme de 4 milliards de dollars. Les exportations chinoises en direction de l'Algérie s'élevaient, à elles seules, à 2,7 milliards de dollars faisant passer en 2008 l'empire du milieu au rang de 2ème fournisseur du pays. Avec des contrats faramineux -dépassant les 15 milliards de dollars depuis l'an 2000- les groupes chinois sont fortement implantés en Algérie, notamment dans le secteur des BTP et de NTIC. «Il est certain que les travaux de ce forum d'affaires algéro-chinois seront suivis attentivement par les pays concurrents dont certains ne perçoivent le marché algérien que comme un « débouché naturel» à leurs productions» prévient notre source.
D'une manière générale, l'intérêt de Pékin pour le continent africain est très mal vu en Occident, notamment par les anciennes puissances coloniales. L'offensive chinoise y est, d'ailleurs, souvent battue en brèche par les accusations de «pillage de ressources naturelles» etc. Loin d'en démordre, les hommes d'affaires chinois s'engagent, eux, d'accroître, pour leur part, la valeur ajoutée de ces ressources naturelles qu'ils entendent valoriser, du reste, à l'échelle mondiale. Et si les Chinois ne veulent pas lâcher prise dans le continent noir, c'est parce que tout simplement, aujourd'hui, leur propre croissance est tirée, désormais, par le marché africain. Y compris le marché algérien.
A suivre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.