Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Elections locales : Les partis affutent leurs armes
Publié dans Le Financier le 10 - 08 - 2012

A moins de quatre mois des élections locales, la majorité des partis se prépare activement à entrer dans une compétition «décisive», autant pour les grandes formations souhaitant consolider leur position sur l'échiquier politique que pour les «petites» pour lesquelles l'obtention de sièges est tributaire de l'établissement de listes communes.
En effet, les partis de l'Alliance présidentielle : le parti du Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND), multiplient, chacun de son côté, les rencontres pour mobiliser leurs bases en prévision des élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW) du 29 novembre 2012. Le secrétaire général du parti du FLN, Abdelaziz Belkhadem, a indiqué que les prochaines élections «sont plus difficiles comparées aux législatives, car il s'agit, a-t-il dit, de confirmer notre victoire du 10 mai dernier et maintenir intact la confiance investie en nous par le peuple algérien», invitant les militants de son parti à «redoubler d'efforts et à être constamment à l'écoute des citoyens». Considérant ces élections locales d'une importance «cruciale», M.Belkhadem a souligné que le parti du FLN doit «les appréhender avec sérieux et détermination afin d'assurer la victoire» et confirmer ainsi sa place de «première force politique» dans le pays. De son côté, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a lancé un appel à la mobilisation et au rassemblement lors du prochain scrutin, mettant l'accent sur la nécessité d'établir des listes de candidats et candidates capables de prendre en charge les préoccupations quotidiennes des citoyens à travers les 1.541 APC et 48 APW. Le RND, qui a installé une commission nationale chargée de préparer cette échéance électorale, a annoncé que les listes de candidature pour les APC étaient ouvertes à tous les citoyens, notamment les femmes et les jeunes, alors que celles des APW étaient limitées aux seuls militants de cette formation politique. Le secrétaire général du mouvement Nahda, Fateh Rebiai, a annoncé, pour sa part, que le conseil consultatif national du mouvement se réunira à la fin du mois d'août pour débattre de la participation ou non aux locales, soulignant que la décision «dépendra des garanties présentées par les autorités pour assurer la crédibilité du scrutin». Il a ajouté que s'il y a participation, elle se fera dans le cadre de «l'Alliance de l'Algérie verte» qui regroupe son parti et les mouvements de la société pour la paix (MSP) et El Islah. Le secrétaire général du mouvement El Islah, Hamlaoui Akouchi, a, quant à lui, affirmé que son parti soutenait la formation d'une «alliance politique» avec les différents courants islamiques dans le pays, précisant que la décision sur la participation de son parti aux élections locales sera annoncée durant l'université d'été prévue du 21 au 23 septembre dans la wilaya de Boumerdes.
Précampagne
Le conseil national du Front des forces socialistes (FFS), formation ayant réussi à décrocher 27 sièges à la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN) après son boycott des législatives de 2003 et 2007, se réunissait hier en session extraordinaire consacrée aux élections locales. Lors de cette session, il sera procédé à la présentation du code des élections locales du FFS définissant les critères de candidatures et d'établissement des listes électorales du parti, ainsi que l'organisation et la participation à ce rendez-vous électoral.
Le Parti des travailleurs (PT) a, lui, consacré une bonne partie de son université d'été à préparer les élections locales, à travers la mise en place d'ateliers de travail chargés d'élaborer un plan d'action.
La secrétaire générale du PT, Louiza Hanoune, a demandé «davantage de garanties» pour encourager les formations politiques à participer aux prochaines échéances électorales, exigeant «l'assainissement» du fichier électoral et le retrait des magistrats des commissions électorales, leur présence «n'ayant fait, selon elle, qu'alourdir la machine électorale». Plusieurs autres partis ont déjà annoncé leur participation aux élections locales, à l'instar de l'Alliance nationale républicaine (ANR), dont le secrétaire général, Belkacem Sahli, a appelé les nouveaux partis à se regrouper autour de listes communes pour «multiplier les chances de succès». Le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales, Daho Ould Kablia, a déclaré récemment que les partis politiques n'ayant pas la possibilité d'atteindre le taux de 7% exigé aux élections locales pour prétendre à des sièges, «n'auront d'autres choix que de se rassembler dans des listes communes».
«Je crois qu'avec le taux de 7% requis pour qu'une liste de parti ou indépendante soit acceptée, il ne restera que deux à trois partis qui pourront dépasser cette barre au niveau national. Plusieurs partis seront laminés. Le seul choix qui reste pour beaucoup de formations, ce sont les regroupements et les alliances électorales», a-t-il estimé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.