Libye: réunion du Forum de dialogue politique le 28 juin en Suisse    La SEAAL annonce une suspension dans plusieurs communes d'Alger    Coupe de la CAF: la JSK s'impose en déplacement face à Coton Sport    Euro 2020 : Le Pays de Galles rejoint l'Italie dans le groupe A    Le rôle de l'Algérie dans le soutien aux réfugiés sahraouis mis en avant    Baccalauréat: les candidats libres à Blida, une volonté à toutes épreuves pour réussir    Coronavirus: 342 nouveaux cas, 235 guérisons et 7 décès ces dernières 24 heures en Algérie    Covid-19 : Reconduction des mesures de confinement dans 14 wilayas pour 21 jours à partir de lundi    Angleterre - Kane : "Deux matchs difficiles pour moi"    «Le boycott a bénéficié aux anciens appareils»    Qui succédera à Djerad ?    Ligue 1 algérienne : La JSS redevient dauphin, et met la pression sur l'ESS    APLS: Nouvelles attaques contre les retranchements des soldats de l'occupation marocaine    Cap sur le sixième congrès    Boumerdes: instructions pour livrer prochainement 25 puits    Remèdes à base de gingembre pour prendre soin de sa santé cutanée    Les Pasdaran du net !    Mohammed Khadda toujours à l'affiche    Ligue 2 (21e journée): le HBCL au tournoi des play-offs, le RCA s'en approche    Le Rassemblement "El-Hisn El-Matine" lance une initiative de soutien au président de la République dans le prochain parlement    L'ultraconservateur Raïssi, nouveau maître de Téhéran    Le mirage de la paix    Six individus placés sous contrôle judiciaire à Biskra    Trompeuse stabilité !    Un match qui intéresse Belmadi et Bougherra    OUNAS INTERESSE BESIKTAS    Le public renoue avec les spectacles de musique    ...SORTIR ...    Décès de Mohamed Benkhedda : Blida perd son notable    Mascara: De nouveaux projets réceptionnés    Etudiants et personnes âgées: La dispense des frais de confinement toujours en vigueur    Cap Blanc: Un terrain de 10 hectares pour une station de dessalement    L'ancien ministre Tahar Khaoua placé en détention    Le ministère de l'Intérieur fixe les conditions de restitution: Du nouveau pour les véhicules saisis    Béthioua et Sidi Benyebka: Réception de 1.500 logements avant la fin du mois    Le MSP avance masqué    Nouvelle dynamique commerciale    «Notre force est dans notre diversité»    L'université proche du monde économique    Du nouveau pour les propriétaires    Un accord «urgent» avec le FMI nécessaire, selon Josep Borrell    Les Etats-Unis réduisent leur présence militaire au Moyen-Orient    Les Français appelés aux urnes, aujourd'hui    Exploitation artisanale des mines d'amessmessa    Le mouvement El-Islah maintient le cap    L'Arav convoque le directeur de la chaîne «El-Hayat TV»    Doria Tillier maîtresse de cérémonie de la 74e édition    «Archéologie du corps colonisé»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une station de dessalement « Chatt El Hillal » pour Aïn Témouchent
Publié dans Le Financier le 12 - 12 - 2009

La wilaya d'Aïn Témouchent, qui accusait un déficit de 51%, verra ses besoins satisfaits en ce mois de décembre grâce à la station de dessalement de «Chatt El Hillal» implantée à Béni-Saf, d'une capacité de production de 200.000 m3/jour. Depuis sa mise en service partielle, le 10 novembre écoulé, celle-ci approvisionne les populations du chef-lieu de wilaya avec 20.000 m3 d'eau/jour, selon le directeur de l'antenne locale de l'Algérienne Des Eaux (ADE). Cette station doit approvisionner les villes d'Ain Témouchent et de Béni-Saf, avec une quantité de 110.000 m3/jour. Les 90.000 m3 restants seront dirigés vers la ville d'Oran.
Il faut savoir que pour des besoins estimés à 92.000 m3/j, la wilaya d'Aïn Témouchent ne produit que 46.800 m3/j, dont 25.000 m3/j de ressources superficielles. Elle reçoit 15.000 m3/jour d'eau à partir du barrage de Béni Bahdel (Tlemcen) et 10.000 m3/jour de la «basse Tafna» alimentée par les lâchers du barrage de Hammam Boughrara (Tlemcen). L'on saura que la plage horaire de distribution de l'eau potable variait entre un jour sur quatre pour Aïn Témouchent et à raison de deux heures et un jour sur huit pour Béni-Saf, également à raison de 2 heures. Actuellement, les habitants d'Aïn Témouchent reçoivent le précieux liquide une fois tous les deux jours grâce à l'apport de la station de «Chatt El Hillal». Les ressources hydriques alimentant actuellement la wilaya d'Aïn Témouchent en eau potable seront redirigées pour l'amélioration de la situation au niveau d'autres communes et daïras de la wilaya.
Deux autres stations de dessalement pour la wilaya de Tlemcen
Dans la wilaya de Tlemcen, l'alimentation en eau potable se fera en 24 heures avec la mise en service, à partir de 2010, des deux stations de dessalement en cours de réalisation. Choisi comme option décisive pour faire face au déficit en AEP dû à un cycle de sécheresse, le dessalement d'eau de mer répond à un triple objectif, à savoir : assurer une disponibilité de l'eau potable en permanence, la réaffectation des eaux de barrages vers le secteur agricole et enfin la réalimentation des nappes phréatiques, jusque là surexploitées, a soutenu le directeur de l'Hydraulique.
D'une capacité globale de 400.000 m3/j pour les deux stations en cours de réalisation, la première, implantée dans la région de Tafsout (Honaine) et rentrera en production en octobre 2010 pour couvrir les besoins de 23 communes, et la seconde à Souk Tleta (Bab El Assa) et rentrera en production en juin prochain et couvrira toutes les communes situées dans le couloir ouest de la wilaya, à savoir de Maghnia jusqu'à Nedroma en passant par Marsa Ben M'hidi et Ghazaouet. Les taux d'avancement des travaux de ces deux stations oscillent entre 80 et 90 %. Ces deux stations renforceront sensiblement l'approvisionnement en eau potable dans la wilaya qui est actuellement de un jour sur deux, alors qu'il était de 1 jour sur 15, pour le groupement urbain de Tlemcen et 1 jour sur 20 pour le couloir ouest de la wilaya. Ce dernier comptant une population estimée à plus de 400.000 habitants manquait terriblement de ce précieux liquide, si ce n'est la réalisation de plusieurs projets visant le renforcement de l'AEP, notamment à Ghazouet où deux stations de dessalement monoblocs sont déjà opérationnelles. Réalisées dans le cadre du programme d'urgence 2002/2003, ces deux stations produisent 5000 m3/jour. Une fois les deux nouvelles stations de dessalement d'eau de mer opérationnelles et l'apport des différents projets mis en service ces dernières années, l'alimentation en eau potable de la wilaya de Tlemcen se fera en continu jusqu'a l'horizon 2050, a-t-on annoncé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.