Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une station de dessalement « Chatt El Hillal » pour Aïn Témouchent
Publié dans Le Financier le 12 - 12 - 2009

La wilaya d'Aïn Témouchent, qui accusait un déficit de 51%, verra ses besoins satisfaits en ce mois de décembre grâce à la station de dessalement de «Chatt El Hillal» implantée à Béni-Saf, d'une capacité de production de 200.000 m3/jour. Depuis sa mise en service partielle, le 10 novembre écoulé, celle-ci approvisionne les populations du chef-lieu de wilaya avec 20.000 m3 d'eau/jour, selon le directeur de l'antenne locale de l'Algérienne Des Eaux (ADE). Cette station doit approvisionner les villes d'Ain Témouchent et de Béni-Saf, avec une quantité de 110.000 m3/jour. Les 90.000 m3 restants seront dirigés vers la ville d'Oran.
Il faut savoir que pour des besoins estimés à 92.000 m3/j, la wilaya d'Aïn Témouchent ne produit que 46.800 m3/j, dont 25.000 m3/j de ressources superficielles. Elle reçoit 15.000 m3/jour d'eau à partir du barrage de Béni Bahdel (Tlemcen) et 10.000 m3/jour de la «basse Tafna» alimentée par les lâchers du barrage de Hammam Boughrara (Tlemcen). L'on saura que la plage horaire de distribution de l'eau potable variait entre un jour sur quatre pour Aïn Témouchent et à raison de deux heures et un jour sur huit pour Béni-Saf, également à raison de 2 heures. Actuellement, les habitants d'Aïn Témouchent reçoivent le précieux liquide une fois tous les deux jours grâce à l'apport de la station de «Chatt El Hillal». Les ressources hydriques alimentant actuellement la wilaya d'Aïn Témouchent en eau potable seront redirigées pour l'amélioration de la situation au niveau d'autres communes et daïras de la wilaya.
Deux autres stations de dessalement pour la wilaya de Tlemcen
Dans la wilaya de Tlemcen, l'alimentation en eau potable se fera en 24 heures avec la mise en service, à partir de 2010, des deux stations de dessalement en cours de réalisation. Choisi comme option décisive pour faire face au déficit en AEP dû à un cycle de sécheresse, le dessalement d'eau de mer répond à un triple objectif, à savoir : assurer une disponibilité de l'eau potable en permanence, la réaffectation des eaux de barrages vers le secteur agricole et enfin la réalimentation des nappes phréatiques, jusque là surexploitées, a soutenu le directeur de l'Hydraulique.
D'une capacité globale de 400.000 m3/j pour les deux stations en cours de réalisation, la première, implantée dans la région de Tafsout (Honaine) et rentrera en production en octobre 2010 pour couvrir les besoins de 23 communes, et la seconde à Souk Tleta (Bab El Assa) et rentrera en production en juin prochain et couvrira toutes les communes situées dans le couloir ouest de la wilaya, à savoir de Maghnia jusqu'à Nedroma en passant par Marsa Ben M'hidi et Ghazaouet. Les taux d'avancement des travaux de ces deux stations oscillent entre 80 et 90 %. Ces deux stations renforceront sensiblement l'approvisionnement en eau potable dans la wilaya qui est actuellement de un jour sur deux, alors qu'il était de 1 jour sur 15, pour le groupement urbain de Tlemcen et 1 jour sur 20 pour le couloir ouest de la wilaya. Ce dernier comptant une population estimée à plus de 400.000 habitants manquait terriblement de ce précieux liquide, si ce n'est la réalisation de plusieurs projets visant le renforcement de l'AEP, notamment à Ghazouet où deux stations de dessalement monoblocs sont déjà opérationnelles. Réalisées dans le cadre du programme d'urgence 2002/2003, ces deux stations produisent 5000 m3/jour. Une fois les deux nouvelles stations de dessalement d'eau de mer opérationnelles et l'apport des différents projets mis en service ces dernières années, l'alimentation en eau potable de la wilaya de Tlemcen se fera en continu jusqu'a l'horizon 2050, a-t-on annoncé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.