Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Premiers essais techniques de la station de dessalement
AIN TEMOUCHENT
Publié dans Liberté le 06 - 09 - 2009

La situation devra être améliorée avec la prochaine mise en service de la station de dessalement d'eau de mer de Chatt El-Hillal d'une capacité de 200 000 m3/j, dont les premiers essais techniques ont eu lieu, d'après M. Hamel Mourad, directeur de l'hydraulique de la wilaya d'Aïn Témouchent, au cours de la semaine écoulée.
Contrairement aux années précédentes où la crise d'eau se faisait sentir lors de chaque saison estivale en particulier, cette année, la population de la wilaya d'Aïn Témouchent a été choyée en raison, d'une part, d'une pluviosité abondante et généreuse enregistrée en période hivernale, et aux efforts,d'autre part, consentis par les autorités locales, notamment la rénovation des réseaux d'adduction de l'ensemble des communes évitant ainsi des déperditions.
Celles-ci, rappelons-le, ont toujours pénalisé le citoyen suite à des travaux de remise en état qui nécessitent des coupures. En effet, l'eau continue de couler dans les robinets en moyenne un jour sur trois et dans certaines localités presque tous les jours. La situation devra être améliorée avec la prochaine mise en service de la station de dessalement d'eau de mer de Chatt El-Hillal d'une capacité de 200 000 m3/j, dont les premiers essais techniques ont eu lieu, d'après M. Hamel Mourad, directeur de l'hydraulique de la wilaya d'Aïn Témouchent, au cours de la semaine écoulée.
Ces essais sont faits dans un circuit fermé avec le refoulement d'eau dessalée ainsi que la saumure vers la mer. Pour un début d'alimentation d'eau potable, il se fera dans les jours à venir, grâce à un pompage partiel par tranche de 20 000 m3/j. En premier lieu, ce sont les populations d'Aïn Témouchent et de Béni-Saf qui seront les premières à être desservies dans la mesure où les travaux de rénovation des réseaux d'adduction ont été entièrement achevés. Pour le reste des localités, les travaux se poursuivent.
Selon le premier responsable du secteur de l'hydraulique, le taux d'adduction des différents couloirs menant du cratère de Dzioua, d'une capacité de stockage d'eau de 13 millions de m3 vers Aïn-Kihal, Oualata et les localité du littoral jusqu'à Madagh sont à 60%, puisque sur les 160 km, près de 90 ont été déjà réalisés. Par ailleurs et dans le même sillage, un ambitieux programme portant sur la réalisation de quatre grands réservoirs d'une capacité globale de 40 000 m3 dont deux réservoirs d'une capacité de 10 000 m3 chacun au chef-lieu de wilaya et deux autres d'une même capacité qui seront réalisés à Béni-Saf et à Dzioua où seront stockées les quantités d'eau dessalée.
En effet, hormis le réservoir de Dzioua dont le marché de cette opération centralisée a été confié à une entreprise chinoise et dont le début des travaux est prévu au cours du mois de septembre, la réalisation des autres réservoirs fera l'objet d'un appel d'offres. Enfin, si les ménages ne vont plus souffrir comme par le passé de la crise d'eau puisque l'eau coulera H24 dans leurs robinets, il n'en demeure pas moins que ces derniers vont devoir changer de comportement en ce qui concerne la consommation d'eau où le gaspillage est légion.
Cette fois-ci, et ce n'est un secret pour personne, la facture de l'eau dessalée sera salée dans la mesure où les 200 000 m3/j seront payés aux Espagnols rubis sur l'ongle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.