Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Relaxe pour Fodil Boumala    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le Chabab veut se rapprocher du peloton de tête    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Que décidera Macron ?    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    LE RAMADHAN A BON DOS    Brèves    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'Ave Marie . . . m    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux nouvelles têtes au jury Goncourt
Tahar Ben Jelloun et Patrick Rambaud
Publié dans Le Maghreb le 08 - 05 - 2008


Nouvelle étape dans la réforme de l'Académie Goncourt, mise en route depuis le début de l'année pour rajeunir ses membres: Tahar Ben Jelloun et Patrick Rambaud ont été élus à la majorité, mardi, lors du déjeuner mensuel qui réunit les jurés chez Drouant. Ils succèdent à François Nourissier (qui, à 80 ans, avait démissionné en janvier pour "raison de santé") et Daniel Boulanger (lequel, âgé de 87 ans, a demandé en février à bénéficier du statut de membre honoraire).Tous deux sont anciens lauréats du prix Goncourt. Le premier, né à Fès au Maroc en 1944, l'a reçu pour "La Nuit sacrée" en 1987, un roman traduit ensuite dans 43 langues: après avoir longtemps été édité au Seuil, auteur d'une quarantaine de romans et recueils de nouvelles, il publie depuis 2006 chez Gallimard. Le second, jadis journaliste pour "Actuel", remarquable pasticheur dont la réjouissante "Chronique du règne de Nicolas Ier" (Grasset) triomphe depuis janvier en librairie, avait été doublement récompensé en 1997 pour "la Bataille" (Grasset), prix Goncourt et Grand prix du roman de l'Académie française. Les jurés ont également décerné aujourd'hui la bourse Goncourt de la nouvelle à Jean-Yves Masson, pour ses "Ultimes vérités sur la mort d'un nageur" (Verdier). On se souvient qu'après les polémiques qui ont accompagné l'attribution de plusieurs prix littéraires à l'automne dernier (et notamment du Renaudot, allé au dernier moment à un récit de Daniel Pennac ne figurant pas sur les listes d'ouvrages présélectionnés), les jurés Goncourt avaient été les premiers à réagir: en février, ils ont fixé à 80 ans l'âge limite des futurs membres du jury. Les mauvaises langues pourront toujours objecter que quatre des dix membres actuels ont dépassé cet âge (la présidente Edmonde Charles-Roux a 88 ans, Michel Tournier 83, Robert Sabatier et Jorge Semprun 84), mais les nouvelles dispositions ne concernent que les futurs jurés. Certains pourraient d'ailleurs annoncer prochainement leur départ. C'est ce qu'a laissé entendre Edmonde Charles-Roux, lorsqu'elle a annoncé en février qu'elle s'appliquera à elle-même les nouvelles réglementations "quand le moment sera venu". Quant à Jorge Semprun, on se bornera à rappeler ici qu'il est à l'origine de cette petite révolution.L'accès à l'honorariat se trouve enfin, désormais, facilité par deux mesures: "toute personne qui aura manqué toutes les réunions pendant un an" sera désormais considérée d'office comme membre honoraire, de même que tout juré absent deux ans de suite lors du vote pour l'attribution du prix.En attendant, l'Académie des Dix affiche de nouveau complet: Edmonde Charles-Roux (Présidente), Tahar Ben Jelloun (63 ans), Françoise Chandernagor (62 ans), Didier Decoin (63 ans), Françoise Mallet-Joris (77 ans), Bernard Pivot (73 ans), Patrick Ramabud (62 ans), Robert Sabatier (83 ans), Jorge Semprun (84 ans) et Michel Tournier (83 ans).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.