L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chakib Khelil appelle les entreprises nationales à s'impliquer davantage
Réalisation des stations de dessalement d'eau de mer
Publié dans Le Maghreb le 14 - 12 - 2009


Plusieurs stations de dessalement d'eau de mer seront construites en Algérie durant les prochaines années. L'objectif principal est d'assurer, à l'horizon 2011, un débit de 2 300 000 mètres cubes par jour, soit 10 % des besoins en eau potable à l'échelle nationale. Actuellement, l'Algérie compte quelque 13 stations de dessalement d'eau de mer en activité. Dans ce contexte, et lors de son allocution inaugurale des travaux de la conférence nationale sur le dessalement d'eau de mer qui s'est ouverte hier, à l'université Abou Bakr Belkaid de Tlemcen, le ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, a expliqué les motivations ayant amené l'Etat à opter pour le dessalement d'eau de mer notamment en matière de sécurisation et satisfaction des besoins de la population en eau potable, en passant en revue les grands projets réalisés jusqu'à présent. En effet, M. Khelil a indiqué que l'entreprise mixte AEC, créée à parts égales par Sonatrach et Sonelgaz, a parcouru un long chemin depuis 2001, date de sa création en matière de réalisations où pas moins de 15 projets de grande envergure ont été lancés. Il a cité ceux de Kahrama à Oran, El Hamma à Alger et la station de Skikda et qui produisent, à elles seules, quelque 400.000 m3/j . Cette production a servi à alimenter les zones industrielles et les grandes agglomérations urbaines telles qu'Alger, Oran, Annaba et Constantine. Le ministre a signalé à cette occasion que d'autres projets verront le jour prochainement. Il a fait savoir que les stations de dessalement de Beni Saf (200.000 m3/j), de Souk Tleta (200.000 m3/j (Tlemcen) et celle de Fouka (Tipaza-120.000 m3/j) seront réceptionnées au cours du premier semestre 2010. D'autres projets comme ceux de Mostaganem, Honaine, Cap Djinet, Tenes et Mactaa, considérée comme la plus grande station au monde avec 500.000m3/j, rentreront graduellement en service dans les deux années à venir ce qui donnera une production globale nationale d'eau dessalée de l'ordre de 2 millions 300.000 m3/jour, a ajouté le ministre. Sur un autre chapitre, M. Khelil a souligné que les entreprises nationales qui disposent actuellement de connaissances appréciables dans le domaine de la réalisation de ce genre de projets, doivent consentir d'intenses efforts en matière d'exploitation et de maintenance et d'assumer, dans un proche avenir, la responsabilité de la réalisation des deux stations de dessalement d'El Tarf et de Oued Sebt (Tipaza) par leurs propres moyens. Cela constitue, selon le ministre, l'objectif primordial des travaux de cette conférence qui posera les premiers jalons de cette nouvelle démarche. Le P-DG d'AEC, Yahia Zakaria Khadir, a, pour sa part, mis l'accent sur l'intérêt porté pour le dessalement d'eau de mer qui vise à satisfaire et sécuriser toutes les régions du pays en eau potable. Pour lui, cette conférence constitue un espace privilégié qui permettra aux experts algériens et étrangers présents de débattre des opportunités d'investissement et de partager leurs expériences autour du thème principal choisi pour cette rencontre : "Le dessalement d'eau de mer en Algérie : programme et réalisation". Des conférences et des ateliers axés sur le programme national de dessalement d'eau de mer, les ressources hydriques en Algérie, seront également présentés lors de cette rencontre, première du genre au niveau national. Signalons que les travaux de cette conférence qui seront aussi engagés sous forme d'ateliers techniques autour du thème "unités de dessalement en projets, conjugaison des moyens nationaux pour leur réalisation" seront sanctionnés par des recommandations. Samira H.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.