L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    Les réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Le procès de Karim Tabbou fixé pour le 04 mars    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    Nomination d'un nouveau DG à la tête de la Douane    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Tebboune préside un Conseil des ministres    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La centrale de Hassi R'mel livrée en janvier 2011
L'énergie solaire, élément de la stratégie de consolidation du pays
Publié dans Le Maghreb le 05 - 10 - 2010

Le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a affirmé, dimanche, a cours d'une visite d'inspection à Hassi-R'mel (Laghouat), que la centrale hybride de production d'électricité de Hassi R'mel (110 km au sud de Laghouat), dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d'avancement de 98,45%, sera réceptionnée au mois de janvier 2011. Des explications ont, à cette occasion, été fournies au ministre de l'Energie et des mines sur le projet de la centrale hybride de Hassi-R'mel, d'une capacité de production électrique de 150 mégawatts. Le projet, d'un coût de plus de 315 millions d'euros, a été confié au consortium algérien ''Neal" (New Energy Algeria), en partenariat avec la société espagnole ''Abenar''. Ce projet assurera, une fois opérationnel, une production électrique de 150 mégawatts, dont 20% produits à partir de l'énergie solaire, a précisé le DEM, Mohamed Lourak. Situé dans la région de Tilghemt, à 27 km au nord du complexe industriel de Hassi R'Mel, le projet appelé à constituer une source énergétique alternative et propre, couvre une superficie de 152 ha, dont 18 ha devant servir d'assiette à l'installation des équipements et de près de 3.000 panneaux photovoltaïques, a indiqué ce responsable. La réalisation de cette installation énergétique, d'un coût de 325 millions de dollars, a été confiée au consortium algérien ''Neal (New Energy Algeria), en partenariat avec la société espagnole ''Abenar'' pour un délai de 36 mois.
Cette centrale s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie algérienne portant utilisation et mise en valeur des énergies renouvelables, solaire notamment, selon la même source. Lancé en octobre 2006, ce méga projet devra contribuer au renforcement des capacités de production électrique en Algérie. il faut dire que ce projet est un projet phare de la politique des pouvoirs publics en matière de promotion des énergies renouvelables. Il faut dire dans ce sens que le ministre a estimé que l'énergie solaire est partie intégrante de la stratégie de consolidation du pays. "L'Algérie aspire à développer, à l'avenir, cette source d'énergie renouvelable", a souligné le ministre lors de sa visite d'inspection de la centrale hybride (gaz + solaire), en cours de réalisation dans la région de Tilghemt, à quelque 25 km au nord de Hassi-R'mel. M. Yousfi, qui était accompagné du PDG du groupe Sonatrach, Noureddine Cherouati, a indiqué que ''Cet ambitieux projet énergétique, premier du genre à échelle nationale, permettra d'étudier les technologies utilisées et d'évaluer les coûts financiers, pour un éventuel recours à ce genre de technologies pour de futurs autres projets de centrales", a estimé le ministre de l'Energie et des mines. Youcef Yousfi a fait état de l'existence d'autres projets en perspective pour la production électrique à partir des énergies solaire et éolienne, aux fins d'une meilleure exploitation des ressources énergétiques existantes. Il a, à ce titre, présenté la production électrique comme étant l'une des priorités du pays dont il appartient d'en étudier les techniques de mise en œuvre, tout en mettant en exergue l'importante réalisation du projet de centre national des énergies renouvelables (CNER) qui viendra renforcer prochainement les installations de la zone industrielle de Hassi R'mel. Notons dans ce sens que Sonelgaz compte investir dans la production d'énergie électrique d'origine solaire. A cette fin, sa filiale SPE, qui contrôle 75% des capacités de production d'électricité, est chargée d'installer entre 2013 et 2020 une capacité de production d'électricité d'origine solaire totalisant 365 MW. Le rythme de réalisation sera de 10 MW en 2013 puis 50 MW/an à partir de 2014. En parallèle, un programme d'électrification des villages isolés du Sud est en cours de réalisation ainsi que la création d'une unité de fabrication de cellules photovoltaïques par Sonelgaz à Rouiba et dont le premier panneau est prévu pour 2012 avec une production de 50 MW/AN. Ainsi, les énergies renouvelables pourraient contribuer dans la production de l'énergie en Algérie à hauteur de 5 % en 2017 et de 35% en 2040. Notons que le prototype du premier panneau solaire photovoltaïque ''made in Algeria'' sortira en juin prochain des laboratoires de l'Unité de développement de technologie du silicium (UDTS) en partenariat avec le Centre de développement des énergies renouvelables de Bouzaréah. La fabrication en Algérie des panneaux solaires photovoltaïques, après le lancement de ce prototype, devra permettre aux utilisateurs d'acquérir ces équipements à un prix allant entre 15.000 et 25.000 DA l'unité contre un coût à l'importation de 50.000 DA l'unité. Il convient de rappeler aussi que le groupe Sonelgaz a engagé un programme ambitieux dans le photovoltaique. Il s'agit d'un programme d'électrification des zones du Grand Sud algérien par des systèmes photovoltaïques, de près de 10 millions d'euros. Citons, entre autres, le projet de construction d'une usine de fabrication de modules photovoltaïques. La date de production de l'usine est prévue au plus tard pour le mois de septembre 2012. Notons, d'un autre côté, que le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER) a réalisé un travail indispensable pour la promotion des énergies renouvelables, un projet qui occupe une place prépondérante dans le programme du gouvernement. Ainsi, une cartographie des énergies renouvelables a été établie. Un travail qui permettra à l'Algérie d'identifier les gisements, les quantifier, notamment pour ce qui est des énergies solaire et éolienne.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.