30 000 comprimés de Lyrica et 300 millions de cts à bord d'une 4×4 à El Tarf    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Imposante mobilisation à Alger    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    L'ONU demande une enquête "impartiale"    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    107e vendredi de contestation: La mobilisation se poursuit    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un plan de développement pour l'horizon 2020
Artisanat
Publié dans Le Maghreb le 24 - 02 - 2011

Le ministère du Tourisme et de l'Artisanat a réuni, hier à Staouéli, les directeurs des chambres de l'artisanat. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'une assise d'un plan de développement de l'artisanat pour l'horizon 2020 en complément du plan 2003/2010. Le département de M. Mimoun relance les chambres de l'artisanat en vue de promouvoir l'activité traditionnelle et créer de l'emploi. A cet effet, il y a lieu de citer les 39 000 postes créés et l'accompagnement de 11 000 artisans et porteurs de projets. Il y a lieu aussi de citer les 23 000 artisans ayant bénéficié de locaux professionnels rentrant dans le cadre du programme "100 locaux par commune" initié par le président de la République. Il est aussi question de créer un pôle d'excellence destiné, sur l'horizon 2010-2014, à former des techniciens supérieurs en céramique , en poterie et dans la bijouterie traditionnelle et de prodiguer une formation à distance. Le secteur de l'artisanat a permis aussi de renforcer 22 systèmes de production locale avec l'espoir de généraliser cette branche et assurer la création de postes d'emploi permanents et productifs. "Cette approche participative est d'un grand intérêt, l'artisan bénéficiera des dernières décisions prises lors du Conseil des ministres, notamment en terme d'absorption de chômage", dira M. Mimoun. Le secteur du tourisme et de l'artisanat est susceptible d'être un moteur dans le développement, notamment par la création d'emplois.
Les textes promulgués lors du dernier Conseil des ministres lui sont favorables. A titre d'exemple, en matière de foncier, les nouvelles dispositions permettent l'accès à la concession des terrains sur la base d'un cahier de charges et par la voie du gré à gré, avec une redevance locative déterminée par les services des domaines.
Les artisans auront droit à des réductions sur le prix de cette redevance locative à hauteur de 90% pendant la période de réalisation de l'investissement (03 ans au maximum), et de 50% pendant la période de démarrage de l'exploitation de l'investissement (03 ans au maximum). Dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, la redevance locative sera de 1 DA symbolique par mètre carré pendant dix années, et au-delà, elle sera de 50% de sa valeur domaniale. Les nouvelles dispositions prévoient que les candidats aux micro-investissements dans le cadre de l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (Ansej) et de la Caisse nationale de chômage (Cnac), bénéficieront désormais des encouragements allant de la réduction de leur apport personnel au titre du financement de l'investissement (ramené de 5% à 1% pour les investissements ne dépassant pas 5 millions de dinars, et de 10% à 2% pour les investissements allant jusqu'à 10 millions de dinars),à l'élargissement du seuil maximal de bonification des taux d'intérêts sur le crédit bancaire (à savoir 80% au Nord et 95% au Sud et dans les Hauts-Plateaux) aux activités dans le bâtiment, travaux publics et l'hydraulique (BTPH) et l'industrie de transformation. La lutte contre l'informel passerait aussi par la levée de toute conditionnalité, y compris celle relative aux activités commerciales, pour l'accès aux locaux pour les jeunes réalisés dans le cadre du programme "100 locaux par commune".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.