Le Président Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Logements AADL: début de l'opération de retrait des ordres de versement de la 4e tranche    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    CDH: appel à la protection des détenus politiques dans les prisons marocaines    APN: reprise du débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement    Financement de la campagne présidentielle: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Justice: installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Gymnastique/Championnat arabe: l'Egypte remporte le titre en individuel et par équipes    Un cas psychiatrique!    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Défis africains de la COP 27    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Revente en l'état: Le nombre des importateurs est passé de 43.000 à 13.000    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    «C'est l'artère qui alimente le corps de bataille»    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Belaïli met les points sur les «I»    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Washington dissipe les nuages    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Les députés relèvent l'absence de chiffres    «C'est une prouesse diplomatique»    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Syrie: Le Golan touché par des obus de mortier syriens
Publié dans Le Maghreb le 26 - 09 - 2012

Le plateau du Golan, occupé par Israël, a été touché, hier matin, par des obus de mortier apparemment tirés durant des combats opposant rebelles et forces régulières syriennes, a indiqué l'armée israélienne. Tôt ce matin, plusieurs obus de mortier ont atteint le plateau du Golan, sans faire de dégâts ni de blessés, a déclaré un porte-parole, précisant que les obus visaient des villages situés en Syrie, dans le cadre du conflit en cours. Cette source a précisé que l'armée israélienne avait porté plainte auprès de la Force des Nations unies chargée d'observer le dégagement (FNUOD), déployée dans la zone frontière depuis plus de 38 ans.
Selon l'Observatoire syrien des droits l'Homme (OSDH), au moins cinq soldats et deux rebelles ont été tués à la suite d'une attaque insurgée sur des barrages de l'armée syrienne dans des villages proches du Golan annexé. Les combats ont eu lieu dans les villages de Hamidiyé et Hourriyé, dans la partie du Golan non occupée par Israël, d'après l'OSDH.Le plateau du Golan a été pris par Israël à la Syrie lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et a été annexé unilatéralement à l'Etat hébreu en 1981.
Des régions entières du nord échappent au contrôle de Damas
Des régions entières du nord de la Syrie, près de la frontière turque, échappent désormais à tout contrôle du régime de Damas, certaines depuis des mois. Lors de déplacements dans les secteurs contrôlés par les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL), ces journalistes ont constaté qu'il était possible de parcourir des centaines de kilomètres, en faisant parfois des détours pour éviter des garnisons ou des villes encore aux mains de l'armée régulière. Ces territoires sont qualifiés de libérés par les insurgés. La plupart des carrefours sont contrôlés par de petits contingents de rebelles, dormant sous la tente, qui observent placidement le trafic et n'interceptent que les voitures dont ils ne connaissent pas les passagers. La petite ville d'Atareb, à l'ouest d'Alep, a été prise par l'ASL il y a trois mois, au terme de féroces combats dont les traces sont toujours visibles sur les murs et dans le centre-ville où gisent plusieurs carcasses de chars calcinées. Des officiers rebelles affirment encercler, sur la route d'Alep, une importante base de l'armée, dernier verrou selon eux sur cette voie desservant la deuxième ville de Syrie, où se déroule une bataille acharnée depuis deux mois. Ils affirment tenir tous les axes alentours et ne craindre que les attaques de l'armée de l'air. Dans certains gros bourgs, comme Harem par exemple, l'armée ne tient que le centre et s'abstient d'en sortir, toutes les routes alentours ayant été minées par la rébellion. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur un réseau de militants, a estimé cette semaine que près de 80% des villes et villages syriens frontaliers de la Turquie échappent au régime. Les insurgés ont pris la semaine dernière le contrôle d'un quatrième poste-frontière avec la Turquie, Tall Abyad, dans le nord de la Syrie. Leur but avoué est de tenter de connecter entre elles toutes les régions qu'ils contrôlent, afin de créer ce qui pourrait devenir une zone libérée, adossée à la Turquie qui les soutient. Au nord-ouest et à la pointe nord-est de la Syrie, les régions majoritairement kurdes sont contrôlées par des milices kurdes, après le retrait, sans combats, de l'armée syrienne au début de l'insurrection. L'ASL a établi un modus vivendi avec les forces kurdes, qui affichent leur neutralité et ne participent pas, sauf rares exceptions, aux combats contre les troupes de Damas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.