Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    Gaïd Salah persiste et signe    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Louisa Hanoune maintenue en prison    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    130 comprimés psychotropes saisis par la police    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Constantine: Ouverture du 1er Salon national du miel
Publié dans Le Maghreb le 20 - 10 - 2012


Le 1er Salon national du miel s'est ouvert jeudi dernier, au palais de la Culture de Constantine donnant lieu à une riche exposition du produit de la ruche et de ses dérivés qui a drainé une foule très nombreuse. Une trentaine d'apiculteurs venus de 10 wilayas du pays participent à cette manifestation, d'une durée de cinq jours, initiée par la Direction des services agricoles, en collaboration avec la Chambre de l'agriculture. Selon le directeur des services agricoles, la manifestation se veut une "vitrine sur les vertus nutritives, diététiques et thérapeutiques des produits de l'abeille". Des échantillons de miels de bruyère-lavande, d'eucalyptus, d'oranger, de romarin, de sainfoin, du jujubier, de carottes sauvages et d'euphorbes ornent les stands dressés sur l'esplanade du palais de la Culture, suscitant autant d'intérêt que de curiosité chez les visiteurs. Offrir une opportunité aux apiculteurs d'échanger leurs expériences et œuvrer à généraliser l'élevage des abeilles, notamment dans les régions propices où croissent les plantes mellifères, est l'autre objectif de ce Salon, a indiqué, de son côté, M. Ahmed Lamour, président de l'association des apiculteurs de la wilaya de Constantine. M. Mohamed Hamzaoui, président de l'association de développement de l'apiculture de Blida a, quant à lui, soutenu que la profession doit donner lieu, pour se développer davantage, à une meilleure organisation des apiculteurs et à la protection des plantes dont l'abeille est friande. Pour cet apiculteur de la ville des Roses, la profession requiert des liens plus étroits entre l'arboriculteur et l'apiculteur appelés à travailler ensemble pour élaborer une stratégie commune de sauvegarde et de protection des essaims menacés, notamment, par la pollution, l'utilisation de fertilisants en période de floraison, l'avancée du béton, la déforestation et les incendies. M. Nadir Belbakri, ingénieur en biologie à l'université Mentouri de Constantine, souhaitant la création d'un institut d'apiculture dans la région de Constantine, a fait état de la baisse de production nationale de miel estimée, cette année, à quelque 20 000 tonnes seulement, ce qui explique le coût élevé de cette substance sur le marché.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.