Goudjil confirmé dans son poste    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Mandat d'arrêt international contre le principal responsable    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Benbouzid annonce la réception de nouveaux lots    Plusieurs opérations menées en une semaine    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Borussia M'gladbach-Man City : Bensebaini titulaire. Mahrez sur le banc    CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Portugal:Le plan d'aide "reste sur les rails"
Publié dans Le Maghreb le 18 - 03 - 2013

La "troïka" des bailleurs de fonds du Portugal a allégé ses objectifs budgétaires et lui a donné plus de temps pour effectuer les mesures d'austérité exigées par son plan de sauvetage international, a annoncé le ministre des Finances Vitor Gaspar. La troïka, qui rassemble la Commission européenne, le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne, a accepté de verser une nouvelle tranche d'aide de deux milliards d'euros à Lisbonne à l'issue de son septième examen de l'application du plan de sauvetage. Elle estime que le Portugal respecte globalement ses engagements dans le cadre du plan et pourra à nouveau se financer entièrement sur les marchés dans le courant de 2013, malgré des conditions économiques plus difficiles que prévu. "Cette septième revue confirme que la mise en oeuvre du plan progresse et que le processus de retour complet sur les marchés est en route", déclarent la Commission, le BCE et le FMI dans un communiqué conjoint. Le Portugal aura désormais jusqu'en 2015, et non plus 2014, pour ramener son déficit budgétaire sous la barre des 3% du produit intérieur brut (PIB), ce qui représente une baisse des dépenses publiques équivalente à 2,5% du PIB. Les créanciers de Lisbonne prévoient désormais une contraction de 2,3% du PIB portugais cette année, alors qu'ils n'attendaient qu'une baisse de 1% à l'issue du précédent examen, en novembre.
La troïka a également revu à la baisse à 0,6% sa prévision de croissance pour 2014, contre 0,8% précédemment.
"L'Europe subit toujours une période de crise", a dit Vitor Gaspar. "Nous savons tous à quel point ces éléments extérieurs affectent l'économie portugaise." Les bailleurs de fonds ont réduit l'objectif de réduction du déficit pour cette année à 5,5% du PIB, contre 4,5% auparavant. L'objectif de déficit pour 2014 est passé de 2,5% à 4%. La troïka s'attend en outre à ce que le taux de chômage monte à 18,2% cette année et 18,5% en 2014, après avoir atteint un niveau sans précédent à 16,9% en 2012.
Vitor Gaspar, a par ailleurs déclaré que les conditions semblaient favorables à une émission obligataire dans les prochaines semaines. Le Portugal est dans sa troisième année de récession, la pire depuis les années 1970, en raison d'une baisse de la consommation et des investissements, après que le gouvernement a mis en œuvre des hausses d'impôts et des coupes budgétaires dans le cadre du plan d'aide de 78 milliards d'euros. Les mesures d'austérité assumées par le gouvernement de centre droit du Premier ministre Pedro Passos Coelho, ont provoqué d'importantes manifestations ces dernières semaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.