Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Production de ciment : Arrêt des importations d'ici 3 à 4 ans
Publié dans Le Maghreb le 11 - 02 - 2014

Le ministre du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement, Amara Benyounès, a indiqué que l'Algérie devrait cesser d'importer du ciment d'ici 3 à 4 ans, et ce, grâce au renforcement de ses capacités de production nationale.

En effet, lors de la signature d'une convention d'investissement entre une entreprise algérienne privée, Hodna Cement Compagny (HCC) et son partenaire sud-africain Pretoria Portland Cement Limited (PPC),M. Benyounès a tenu à rassurer les Algériens que d'ici 3 à 4 ans, il n'y aura plus de crise de ciment et que les importations seront définitivement arrêtées. Le ministre s'est montré très optimiste quant à l'amélioration des capacités de production nationale du ciment. "Nous savons tous qu'il y a, en Algérie, une crise du ciment, mais grâce à des partenariats pareils, on va mettre un terme à cette crise", a-t-il estimé, annonçant le lancement d'une dizaine de projets de réalisation de cimenteries en 2014 qui devront entrer en production fin 2016-début 2017.

Réalisation d'une nouvelle cimenterie à M'sila dès 2016
Une convention d'investissement portant réalisation d'une nouvelle cimenterie dans la région de Maghra, wilaya de M'sila, a été signée dimanche à Alger entre l'entreprise algérienne de droit privé Hodna Cement Compagny (HCC) et son partenaire sud-africain Pretoria Portland Cement Limited (PPC). Le projet d'un coût d'investissement de 28 milliards de dinars, devant être mis en service dès juin 2016 . Le PDG de HCC, Karim Ben Charif, à l'issue de la signature de la convention a déclaré que ce projet est né d'une volonté de coopération entre le sud et le nord de l'Afrique visant la consolidation de la coopération intra-africaine. D'une capacité de production estimée à 2,2 millions de tonnes par an, l'usine devra générer 400 emplois directs et 3.500 emplois indirects, soit un total de 4.000 emplois. Selon ses initiateurs, la pose de la première pierre pour la construction de l'usine est prévue pour juin 2014, avec un délai de réalisation de 22 mois, alors que l'entrée en production est programmée pour juin 2016.
Selon Ketso Gordhan, directeur général de PPC, la compagnie a l'intention d'investir en Algérie et ce projet "n'est qu'un début".
Le ministre du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement, Amara Benyounès, qui était présent à la cérémonie de signature a qualifié ce projet comme étant "extrêmement important " dans le secteur de l'industrie. Le directeur général de l'Agence nationale du développement de l'investissement (ANDI), Abdelkrim Mansouri, a relevé que la production du ciment est un secteur stratégique en cohérence avec la stratégie industrielle, rappelant que ce projet est le troisième du genre établi avec un partenaire étranger, après la cimenterie de Biskra avec les Français et celle d'Adrar avec les Chinois.
Actuellement, l'Algérie dispose de 14 cimenteries dont seulement deux appartiennent au secteur privé. La capacité de production nationale installée est estimée à près de 19,5 millions de tonnes par an alors que la consommation varie entre 20 et 21 millions de tonnes, soit un déficit dépassant les 2,5 millions de tonnes. Afin de satisfaire la demande croissante en ciment et faire face aux tensions des prix accentuées par la spéculation, le pays recourt à l'importation. Un fardeau lourd qui coûte au budget de l'Etat au moins 300 millions d'euros chaque année.
Le gouvernement s'est fixé l'objectif d'atteindre une production de 25,7 millions de tonnes par an par le secteur public et 17 millions de tonnes par an par le secteur privé à l'horizon 2022.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.