Préoccupations des citoyens: les cadres appelés à prendre leurs responsabilités    Médéa : campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Une perte annuelle de 2 milliards de dollars pour l'Algérie    Aucun vol annulé à cause du coronavirus    Un protocole à la tête du client ?    Le retrait militaire américain du Sahel inquiète Paris    Le successeur d'Al-Baghdadi menace de s'attaquer à Tel-Aviv    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    La CAT a saisi l'ITF    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur»    Kaci-Saïd : "Le MCA devait négocier le transfert de Bendebka"    Foot/ Ligue 1 (JS Kabylie): le Tunisien Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Abdelkader Ouali soupçonné de lourdes affaires de corruption    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    Alger-Abou Dhabi : Les Emirats, ce partenaire «encombrant»    Emploi et formation en Algérie : Opportunités et défis de la révolution numérique    Cinq DG depuis le début du hirak    Salah Goudjil refuse de quitter le perchoir    Plan d'action du gouvernement : Le Conseil des ministres se réunira la semaine prochaine    Cancer du sein: 3800 femmes bénéficient d'un dépistage précoce à Biskra    Installation du Comité algérien de soutien et de fraternité avec le peuple libyen    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Crash d'un avion militaire à Oum El Bouaghi: décès du pilote et de son assistant    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Palestine : Le Hamas annonce son rejet du plan de paix américain    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Ciné-club à Bejaïa : Nadia Zouaoui raconte «l'islam de (son) enfance»    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tiaret: Plus de 70 millions en fausse monnaie saisis    Tébessa: La journée de la douane    Il y a de l'eau dans le gaz !    BONBONS ET CARAMELS    Mostaganem: 35 personnes, dont un ex-wali et 11 cadres, accusés dans des affaires de corruption    L'après Berlin et la crise libyenne    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    Blida: Le lait en sachet disponible chez les épiciers    Démantèlement d'un gang armé spécialisé dans le vol par effraction    Deuxième place pour Reguigui    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    Le président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    Le gouvernement dément la mort de manifestants    Les vols à destination de la Chine suspendus    11 harraga interceptés au large d'Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France GDF Suez s'attend à une rentabilité un peu moindre en 2014
Publié dans Le Maghreb le 19 - 11 - 2014

GDF Suez a dit cette semaine s'attendre à une rentabilité un peu moindre en 2014 après un recul de ses résultats sur neuf mois à cause d'un hiver doux et de l'arrêt de trois réacteurs nucléaires en Belgique.

Le géant français de l'énergie anticipe désormais un résultat net récurrent part du groupe au milieu d'une fourchette de 3,1 à 3,5 milliards d'euros, contre 3,3 à 3,7 milliards précédemment.
Il avait prévenu fin juillet qu'il sera amené à réviser cet objectif pour tenir compte de l'arrêt prolongé de deux des réacteurs belges depuis le printemps, Doel 3 et Tihange 2, car chaque mois hors service a un impact négatif de 40 millions d'euros sur le résultat net récurrent.
Cette prévision repose sur une estimation d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) et de résultat opérationnel courant (ROC) en bas des fourchettes initialement annoncées, à savoir respectivement 12,3 à 13,3 milliards d'euros et 7,2 à 8,2 milliards d'euros.
Le titre GDF Suez réagissait peu à ces annonces jeudi à la Bourse de Paris, où il cédait 0,16% à 18,42 euros, dans un marché en hausse de 0,87%.
Ces indicateurs se sont inscrits en forte baisse sur les neuf premiers mois de l'année en raison d'un hiver clément qui a pesé sur la demande en gaz, dans un marché de l'énergie déprimé en Europe avec des prix de vente en baisse, mais aussi de l'arrêt de trois réacteurs exploités par la filiale belge Electrabel, dont celui de Doel 4 depuis août: l'Ebitda a reculé de 15,4% à 8,9 milliards d'euros et le ROC de 17,3% à 5,4 milliards.
Nous avons pleine confiance que nous pourrons remettre en service Doel 4 d'ici la fin de l'année, a déclaré le P-DG Gérard Mestrallet lors d'une conférence téléphonique avec les analystes, tandis qu'un redémarrage à la fin de l'hiver est escompté pour Doel 3 et Tihange 2.

Les autres objectifs confirmés
L'énergéticien a aussi engagé avec le nouveau gouvernement belge des discussions sur la prolongation éventuelle des réacteurs de Doel 1 et 2, près d'Anvers.
Le chiffre d'affaires a lui diminué de 7,5% à 54,5 milliards d'euros, pénalisé aussi par un euro fort. La récente dépréciation de la devise européenne face au dollar n'avait pas d'impact significatif à la fin septembre, selon GDF Suez.
En excluant la branche Energie Europe, les ventes auraient progressé de 5% à périmètre et taux de change constants.
Pour compenser le ralentissement de ses marchés traditionnels, c'est-à-dire les économies matures d'Europe de l'Ouest, en particulier la France et la Belgique, GDF Suez entend devenir le leader de la transition énergétique sur le Vieux Continent et l'énergéticien de référence dans les pays en forte croissance, dont les besoins en énergie sont très dynamiques.
GDF Suez a confirmé ses autres objectifs annuels: un ratio dette nette sur Ebitda inférieur ou égal à 2,5 et, pour le dividende, un taux de redistribution de 65 à 75% du résultat récurrent, avec un minimum de 1 euro par action.
Nous sommes confiants d'atteindre tous nos objectifs en année pleine, a assuré M. Mestrallet, dont la retraite chapeau a été validée par l'Etat, actionnaire du groupe à environ 33%.
A la fin septembre, l'endettement net s'inscrivait en baisse de 3 milliards sur un an, à 26,8 milliards d'euros, mais il avait légèrement augmenté par rapport aux 26 milliards atteints fin juin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.