Journée internationale de la femme: Message du Président de la République    La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourses : Les places européennes terminent la semaine en hausse
Publié dans Le Maghreb le 06 - 03 - 2016

Les Bourses européennes ont terminé globalement en hausse vendredi, soutenues par la bonne tenue des prix du pétrole, à l'issue de séances marquées par la publication des chiffres de l'emploi américain.
Elles tablent d'autre part sur une intervention favorable de la Banque Centrale Européenne (BCE), qui se réunit jeudi prochain.
Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont affiché un bond spectaculaire en février, avec 242 000 emplois nets le mois dernier, dépassant largement les attentes des analystes qui s'attendaient à 190 000 nouvelles embauches.
Le taux de chômage est quant à lui resté stable, au plus bas depuis huit ans.
Ces chiffres ont toutefois été accueillis tièdement par Wall Street et en Europe ils ont donné lieu à des interprétations différentes de la part des analystes. Certains y ont vu un apaisement des inquiétudes quant à un ralentissement économique, sans augmenter pour autant les risques d'une hausse plus rapide des taux d'intérêt par la Réserve fédérale.
D'autres au contraire estiment qu'ils auraient pour conséquence une hausse plus rapide qu'attendu des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

L'Eurostoxx 50 a progressé de 0,81%
La Bourse de Paris a progressé de 0,92%. L'indice CAC 40 a pris 40,54 points à 4 456,62 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,7 milliards d'euros. La veille, il avait perdu 0,20% et mis un terme à une série de cinq séances de hausse d'affilée. Parmi les valeurs, Gemalto s'est envolé (+9,12% à 64,48 euros). Vallourec a bondi de 16,97% à 7,72 euros, CGG 10,29% à 0,75 euro, ArcelorMittal 6,95% à 4,60 euros et Technip 5,26% à 49,33 euros. En revanche, quelques poids lourds de l'indice ont reculé, à l'image de Axa qui a lâché 1,09% à 21,35 euros. Bureau Veritas a pris 1,29% à 18,85 euros. La Bourse de Londres a terminé en nette hausse de 1,13%. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a grimpé de 68,97 points pour terminer à 6 199,43 points.
Les valeurs financières en ont profité pour gagner du terrain. La banque Barclays, notamment, a bondi de 4,81% à 174,30 pence et terminé en hausse de 3,08% sur l'ensemble de la semaine.
Le fonds Aberdeen Asset Management a grimpé pour sa part de 5,85% à 286 pence et la banque Standard Chartered de 3,44% à 486,10 pence. Le titre du London Stock Exchange, qui négocie une fusion avec l'allemande Deutsche Börse, a cédé en revanche 1,38% à 2 853 pence. Le fonds Schroders a perdu pour sa part 4,16% à 2 624 pence. Au-delà, ce sont les valeurs minières qui ont tenu la vedette. Anglo American a progressé de 11,07% à 592 pence, BHP Billiton de 9,12% à 867,80 pence, Glencore de 11,89% à 160 pence et Rio Tinto de 5,86% à 2 130 pence. La compagnie aérienne à bas coût EasyJet s'est envolée pour sa part de 4,51% à 1 552 pence. L'agence de publicité WPP a perdu de son côté 0,52% à 1 531 pence.
A Francfort, l'indice Dax des trente valeurs vedettes a terminé à 9 824,17 points, en hausse de 0,74%. Sur la semaine, faste, il a gagné 3,27%. Lufthansa a tenu la corde (+4,24% à 14,49 euros), suivi de Volkswagen (+4,18% à 121 euros) et ThyssenKrupp (+3,12% à 17,03 euros).
Même le fabricant d'engrais K+S, qui s'est pourtant vu notifier jeudi soir son éviction du Dax à compter du 21 mars, a grimpé de 2,41%, à 21,21 euros.
ProSiebenSat1 a glissé de 1,20% à 46,16 euros.
En queue de Dax, Deutsche Börse a cédé 2,02% à 76,62 euros. La Bourse de Milan a clôturé en légère baisse, l'indice phare FTSE Mib perdant 0,38% à 18 278 points. Le fabricant de doudounes de luxe Moncler a bondi de 3,14% à 14,80 euros.
Le couturier Salvatore Ferragamo a pris pour sa part 2,30% à 21,80 euros. A l'inverse, le secteur bancaire a souffert.
Banca Popolare et Banco Popolare di Milano ont perdu respectivement 4,26% à 7,98 euros et 2,87% à 0,661 euro.
Unicredit (-2,36% à 3,634 euros), Intesa San Paolo (-2,25% à 2,518 euros) et Ubi Banca (-2,15% à 3,814 euros) ont également chuté mais dans une moindre mesure. L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en hausse de 0,93% à 437,99 points.
Les hausses les plus importantes ont été enregistrées par Gemalto, qui a grimpé de 9,12% à 64,48 euros, et par Arcelor Mittal, qui a gagné 6,95% à 4,60 euros. La Bourse de Lisbonne a progressé de 1,24% à 4 951,48 points, portée par les valeurs bancaires et le groupe postal CTT.
La banque BCP a signé la plus forte hausse de la séance, gagnant 3,74% à 0,039 euro.
Sa concurrente BPI a progressé de 0,17% à 1,16 euro.
Le titre de CTT a augmenté de 3,44% à 7,60 euros, et le groupe de télécommunications NOS a gagné 1,67% à 6,10 euros. La Bourse de Bruxelles a fini la semaine comme ses consoeurs dans le vert (+0,06%), l'indice BEL 20 des valeurs vedettes terminant vendredi à 3.418,58 points.
En tête des valeurs du BEL 20, le groupe de métallurgie Bekaert a progressé de 4,29% à 34,07 euros. Le groupe pharmaceutique UCB a subi la plus mauvaise performance: il a reculé de 2,42% à 69,50 euros.
La Bourse suisse a été hésitante, mais a terminé dans le vert. L'indice SMI a clôturé à 7 977,03 points, en hausse de 0,33%.
Les cycliques avaient le vent en poupe avec Transocean (+20,02% à 12,23 CHF), profitant d'une stabilité des prix du pétrole, et Adecco (+1,56% à 61,70 CHF).
Le poids lourd Nestlé a pris 0,85% à 71,40 CHF, alors que les pharmaceutiques Roche (- 0,32% à 250,70 CHF) et Novartis (-0,42% à 71,40 CHF) étaient en repli.
Les bancaires ont été bien orientées, avec Credit Suisse (+0,78% à 15,45 CHF), UBS (+0,92% à 16,47 CHF) et Julius Bär (+1,79% à 43,17 CHF). L'indice des valeurs vedettes de la bourse de Madrid est resté presque inchangé à 8 811,60 points (+0,51%). Des fortes hausses ont été enregistrées par le géant de l'acier Arcelor (+7,3% à 4,60 euros), en tête de l'Ibex et aussi Acerinox (+3,09% à 9,94 euros). Banco Santander, première banque européenne en termes de capitalisation, a gagné 1,85% à 4,12 euros, tandis que Banco Popular a perdu 1,91% à 2,32 euros.

Les Bourses chinoises en hausse
La Bourse de Shanghai a clôturé vendredi en hausse de 0,50%, avant une session attendue du Parlement chinois qui doit valider ce week-end l'orientation économique de la deuxième puissance mondiale pour les cinq prochaines années, tandis que Hong Kong a progressé de 1,18%. L'indice composite shanghaïen a gagné 14,39 points à 2 874,15 points dans un volume d'échanges de 295 milliards de yuans (plus de 41 milliards d'euros). A Shenzhen, deuxième place boursière de Chine continentale, l'indice a en revanche perdu 2,91% (-51,16 points) à 1 706,97 points dans un volume d'affaires de 345,7 milliards de yuans. La Bourse de Hong Kong a pour sa part terminé en hausse de 1,18%, l'indice composite Hang Seng gagnant 234,94 points à 20.176,70 points. L'attention des investisseurs est tournée vers la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire (ANP), qui s'ouvrira samedi, un rendez-vous politique majeur durant lequel Pékin annonce ses objectifs économiques et son nouveau plan quinquennal (2016-2020). Les mesures qui pourraient être annoncées ne devraient cependant pas excéder les attentes du marché, estime Wang Chen, de Xufunds Investment Management, pour Bloomberg News.
Les marchés chinois ont profité cette semaine du coup de pouce de Pékin, qui a augmenté lundi les ratios de réserves obligatoires pour les banques, une mesure notamment destinée à relancer le crédit. Mais l'économie chinoise reste sujette à de nombreuses inquiétudes, alimentées mardi par la publication d'un mauvais indicateur: l'activité manufacturière a enregistré en février son plus fort repli depuis plus de quatre ans. Sur le front des valeurs à Shanghai, les banques ont fini dans le vert, dans l'espoir de nouvelles mesures monétaires de Pékin: Bank of China a gagné 3,66% à 3,40 yuans et China Construction Bank 2,76% à 4,84 yuans. La hausse des prix de l'or noir a profité aux valeurs pétrolières: PetroChina a progressé de 3,17% à 7,82 yuans et Sinopec a avancé de 3,08% à 6,69 yuans.
A Hong Kong, la Bourse a également gardé un œil sur Washington, attendant la publication vendredi après-midi de chiffres sur l'emploi américain. Ces données devraient en dire plus sur la vigueur de la première économie mondiale et seront comme toujours très importants pour la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Le géant pétrolier CNOOC a été l'un des principaux gagnants de la séance (+1,21% à 9,10 HKD), alors que son concurrent PetroChina a pris 0,56% à 5,38 HKD. Parmi les autres valeurs dans le vert, HSBC a grimpé de 1,21% à 50,25 HKD et Ping An Insurance a progressé de 3,47% à 35,80 HKD. Le numéro un mondial des bagages, Samsonite, a gagné 1,27% à 24,00 HKD après avoir annoncé le rachat du fabricant américain de bagages de luxe Tumi, dans une opération d'une valeur de 1,8 milliard de dollars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.