Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Said Chanegriha préside la cérémonie d'ouverture    Real - Ancelotti : "Les jeunes n'ont pas joué comme ils savent le faire"    Parution d'une publication dédiée à l'histoire de la participation algérienne aux Jeux Olympiques    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Tottenham : Conte ne lâche pas Tuchel après leur altercation    Optimisme interdit ?    RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes    NC Magra: Le maintien comme unique objectif    Après un gel des activités durant ces deux dernières années: Du nouveau pour le montage d'appareils électroménagers    Onze foyers d'incendies enregistrés à travers six wilayas du pays    Une voiture dérape et chute d'un pont : un mort et un blessé    Etres pensants et animalité    Naftal: 660.000 véhicules roulent au GPLc    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    L'Algérie pays à fortes potentialités    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    Plus de 4 millions de demandeurs    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les essais techniques lancés fin août    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    L'Algérie présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Education nationale : Les programmes de deuxième génération visent à développer les capacités cognitives
Publié dans Le Maghreb le 23 - 03 - 2016

Contrairement aux programmes précédents axés sur l'apprentissage par mémorisation, les programmes pédagogiques de deuxième génération, reposent sur le développement des capacités cognitives et l'esprit d'analyse et de déduction de l'élève, se sont accordés à dire des pédagogues, mardi à Alger. Dans une déclaration à l'APS, le président de la Commission nationale des programmes au ministère de l'Education nationale, Farid Adel, a indiqué que les programmes de deuxième génération, qui seront appliqués dés la prochaine rentrée (2016-2017), "visent le développement des capacités cognitives et de l'esprit d'analyse et de déduction de l'apprenant contrairement aux programmes précédents qui, eux, étaient axés sur l'apprentissage par mémorisation". Ajoutant que l'objectif escompté de ces programmes est de créer une activité interactive en classe, à travers le travail de groupes, pour favoriser le développement des aptitudes et compétences de l'élève". Dans cette équation, l'enseignant assumera le rôle d'organisateur, d'animateur et de facilitateur du processus didactique". Il s'agira surtout, a-t-il soutenu, de cerner les facultés de l'élève afin de déterminer son profil par anticipation et a travers une évaluation périodique à chaque fin de palier (primaire, moyen et secondaire), le but d'une telle démarche étant d'appr éhender son avenir professionnel. Selon lui, les programmes de deuxième génération sont fondés sur le principe de "l'approche globale" qui permet d'évoquer le même sujet à travers différentes matières, scientifiques et littéraire, en fonction des spécificités de chacune. Afin de concrétiser cette approche sur le terrain, un travail commun doit être fait par les enseignants dans le cadre d'un "conseil de classe" au sein des établissements scolaires pour préparer les leçons et trouver des solutions aux problématiques qui peuvent être posées. Dans ce nouveau concept, l'évaluation n'est plus un outil de sanction mais un moyen de comprendre les défaillances que l'élève présente. Farid Benramdane, conseiller pédagogue au ministère de l'Education nationale a indiqué que les réformes de 2e génération apportent "des améliorations" aux programmes actuels sans toucher à la structure des matières ni à leur volume horaire. Il a précisé que ces changements cibleront "les contenus et les méthodes d'enseignement en focalisant notamment sur la transmission des valeurs de l'identité algérienne et la compréhension des cours". Ces nouvelles méthodes permettront à l'élève de développer ses capacités cognitives et d'apprendre à raisonner par la logique, a-t-il ajouté.
LES REFORMES CONSTITUENT "UNE AVANCEE"
Abdelaziz Berrah, membre de la commission nationale des programmes a indiqué de son côté, que les réformes de deuxième génération constituent "une avancée" du fait que les nouveaux programmes favorisent l'implication de l'élève dans l'opération éducative à travers sa participation en classe et l'acquisition d'un bon profil comportemental par les cours d'éducation islamique et d'éducation civique. Il a ajouté que le profil de sortie de l'élève de la première et de la deuxième année primaire passe par l'acquisition de "la lecture, de l'écriture et du calcul". M. Seddik Mihoubi, inspecteur formateur en enseignement primaire à Msila a affirmé pour sa part que les réformes de 2e génération recadrent avec précision le domaine d'apprentissage appelé dans les programmes précédents "unité", tout comme elles redéfinissent la formation cognitive exigée de l'élève. Il a souligné dans ce contexte que l'élève aura désormais un autre rôle en classe en participant à la recherche de solutions aux problèmes posés alors que l'enseignant continuera d'assurer la guidance scolaire par des méthodes modernes d'enseignement.
DES DIZAINES DE NOUVELLES SPECIALITES INTEGREES DANS LE CONCOURS DE RECRUTEMENT
D'un autre coté et a propos de l'évé- nement attendu de la parts des milliers de jeunes diplômés, des dizaines de nouvelles spécialités ont été intégrées dans le concours de recrutement de 28.000 enseignants prévu prochainement, a indiqué hier le ministère de l'Education nationale. Trente quatre (34) diplômes, incluant 27 filières ou spécialités, dont des licences en sciences politiques et relations internationales, en communication et en droit seront acceptés pour participer à ce concours dans le cycle primaire, souligne le ministère sur son site web. S'agissant du cycle moyen, 39 titres englobant 28 spécialités ou filières, sont concernés par le concours pour des postes dans 12 filières qui sont les langues (l'arabe, tamazight, l'anglais, le français), l'histoire et géographie, les mathématiques, les sciences de la physique et de la technologie, l'informatique, la musique, l'éducation physique et sportive (EPS) et le dessin. Quant au cycle secondaire, la participation au concours est ouverte aux titulaires de Master d'Ingéniorat d'Etat dans 70 spécialités. Les filières concernées sont notamment les langues (arabe, français, anglais, tamazight, espagnol, allemand, italien, chinois, turc), l'histoire et géographie, les mathématiques, les sciences de la physique, les sciences de la nature et de la vie, l'informatique, les sciences islamiques, la musique, le dessin, l'EPS, la topographie, Génie électrique, génie civil et génie mécanique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.