Justice L'ancien ministre des Finances Karim Djoudi mis sous contrôle judiciaire    ANP : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire    Hommage à Ahmed Kellil    Dialogue… ?    Conférence nationale de la société civile : Quelques observations sur les propositions du 15 juin 2019    Recul des Bourses en Europe : L'impact des tensions commerciales se matérialise sur les marchés    Pour coopérer dans le secteur du gaz : "La Russie est un partenaire idéal de la Chine"    Dispersion d'un sit-in début juin à Khartoum (Soudan): Résultats de l'enquête des militaires    Pourquoi les "actes de sabotage" contre les pétroliers ne profitent pas à l'Iran?    Le Sétifien Abdelmoumène Djabou signe pour deux saisons    «La situation actuelle du football africain m'inquiète et inquiète la FIFA»    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Le réseau routier en dégradation permanente à Benaga    Les énergies renouvelables en débat    BAC 2019 : Connexion perturbée et silence des autorités    Des noms communs devenus des toponymes composés    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Connexion perturbée et silence des autorités    Le coup d'envoi donné à Rouiba    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    BAC 2019: aucune fuite de sujets au premier jour des épreuves    La campagne présidentiellebat son plein    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    Qui veut enflammer le Golfe ?    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ALORS QUE LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LA SUPPRESSION DE L'�DUCATION ISLAMIQUE DU BAC
Un nouveau manuel de cette discipline au primaire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 05 - 2005

La restructuration de l'enseignement secondaire ne date pas d'aujourd'hui, puisque il est pass� de vingt-huit fili�res dans les ann�es 80 � quinze fili�res depuis le d�but des ann�es 90, et ce, sans que personne �voque cette situation.
Mohamed Djadi - Alger (Le Soir) - Aujourd'hui, avec le retour � l'�quilibre recherch� dans le cadre de la r�forme du syst�me �ducatif, six grands domaines sont pris en charge par la structuration qui sera mise en place progressivement � partir de la rentr�e scolaire 2005-2006. C'est ainsi qu'apr�s concertation intersectorielle, particuli�rement avec l'enseignement sup�rieur qui constitue le principal d�bouch� pour les sortants du secondaire, le minist�re de l'Education nationale a diff�r� l'ouverture de huit sp�cialit�s sur les quinze qui existaient dans le cycle secondaire dont les techniques comptables, les lettres et sciences humaines, les lettres et sciences islamiques, l'�lectronique, l'�lectrotechnique, la fabrication m�canique, la chimie et les travaux publics et b�timent. Ces sp�cialit�s ont toutes les caract�ristiques d'�tre des sp�cialit�s universitaires, dont certaines sont m�me de post-tronc commun universitaire. Toutes ces sp�cialit�s requi�rent des connaissances de base solides soit en langues, soit en math�matiques et sciences physiques, seuls gages de r�ussite, selon les techniciens et les p�dagogues. S'agissant de l'�ducation et des sciences islamiques en tant que disciplines dans les programmes officiels de l'�ducation nationale, ces disciplines ne sont donc pas supprim�es puisque qu'elles figurent toujours dans la nomenclature. Ainsi, cette discipline constitue une dimension fondamentale dans les programmes du minist�re de l'Education nationale d�s le d�but du parcours scolaire de l'enfant, c'est-�-dire d�s la premi�re ann�e de l'enseignement primaire, et ce, jusqu'� la fin de la deuxi�me ann�e de l'enseignement secondaire dans toutes les fili�res qu'elles soient scientifiques ou litt�raires y compris les langues �trang�res. Aussi tout au long de l'enseignement primaire, l'�l�ve re�oit globalement 195 heures de cours d'�ducation islamique � raison de 30 � 45 heures par an dans cette discipline. Lorsqu'il passe au coll�ge, l'�l�ve re�oit globalement 120 heures de cours d'�ducation islamique sur les quatre ans que dure l'enseignement moyen. Au lyc�e, le cours d'�ducation islamique est remplac� par les sciences islamiques dispens�es � tous les �l�ves des troncs communs de 2 heures hebdomadaires pour les litt�raires et de 1heure par semaine pour les scientifiques. Ainsi, l'�l�ve de chacune des deux s�ries litt�raires re�oit 120 heures d'enseignement de sciences islamiques durant le cycle et l'�l�ve de chacune des quatre s�ries scientifiques et technologiques en re�oit 60. Au total, ce sont donc 480 heures de sciences islamiques dispens�es dans l'enseignement secondaire. Et comme indiquera l'un des responsables au sein de la tutelle, �l'�ducation islamique occupe une place importante dans les programmes de l'�cole alg�rienne �. Enfin, le d�partement de Benbouzid a m�me innov� en ce domaine en mettant � la disposition des �l�ves de 1�re et de 2�me ann�e primaire un nouveau manuel d'�ducation islamique pour compl�ter la collection qui existait auparavant de la 3�me ann�e primaire � la fin du secondaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.