Les centres régionaux de la télévision et autres médias sont à même de consolider l'information de proximité    «Nous sommes tous oranais»    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Real : Zidane évoque la situation de Gareth Bale    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Quel sort pour le FLN ?    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    Le début d'une nouvelle phase ?    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Liban: des dizaines de blessés dans des heurts entre policiers et manifestants    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise Libyenne : Messahel s'entretient avec le représentant spécial de l'ONU
Publié dans Le Maghreb le 11 - 09 - 2017

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est entretenu samedi à Brazzaville avec le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Ghassane Salame, en marge du 4ème Sommet du comité de Haut niveau des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine sur la Libye, auquel il prend part en sa qualité de représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
La rencontre a porté sur la situation en Libye et les développements que connaît ce pays, notamment, "l'évolution du processus politique que mènent les Nations unies". M. Salame a exprimé à l'occasion son appréciation des efforts "continus" de l'Algérie en faveur du règlement de la crise libyenne, tout en soulignant que "de tels efforts ont contribué au rapprochement des acteurs libyens". Pour sa part, M. Messahel a réaffirmé la position de l'Algérie pour "une solution politique de la crise en Libye, qui soit basée sur le dialogue inclusif et la réconciliation nationale", et ce, dans le cadre du processus politique sous l'égide des Nations unies, en "vue de permettre à la Libye de surmonter les défis actuels et retrouver sa sécurité et sa stabilité". Le ministre a également réitéré la disponibilité de l'Algérie à "poursuivre ses efforts visant à soutenir le processus onusien pour parvenir au règlement rapide et durable de cette crise".

Messahel s'entretient avec son homologue tunisien
Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est entretenu samedi avec son homologue tunisien, Khemaies Jhinaoui, en marge de sa participation à la 4ème réunion au Sommet du Comité de Haut niveau des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine sur la Libye, qui se tient à Brazzaville, auquel il prend part en sa qualité de Représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. L'entretien a porté sur l'état des relations bilatérales ainsi que sur les voies et moyens de leur renforcement et leur élargissement au bénéfice des deux pays. S'agissant de la crise libyenne, l'entretien a permis de relever "une convergence des positions de l'Algérie et de la Tunisie, tous deux pays voisins de la Libye, qui appellent constamment à un règlement politique rapide de la crise en Libye à travers le dialogue inclusif et la réconciliation nationale".
Les deux ministres sont convenus de poursuivre la coordination et la concertation entre les deux pays, et ce dans le cadre de l'ensemble des mécanismes dont ils font partie, y compris ceux des pays voisins, de la Tripartite regroupant l'Algérie, la Tunisie et l'Egypte, ainsi que celui du Comité de Haut niveau de l'Union africaine sur la Libye, en vue de contribuer aux efforts visant à hâter l'aboutissement de la solution politique dans ce pays frère et voisin.

L'ONU n'envisageait pas de déployer une force de maintien de la paix
L'ONU a déclaré qu'elle n'envisageait pas de déployer une force de maintien de la paix en Libye, précisant que le retour de la Manul, évoqué par l'émissaire Ghassan Salamé, allait intervenir avec un effectif renforcé pour assurer la sécurité du personnel onusien dans ce pays.
Dans une note adressée vendredi aux correspondants, la mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) a démenti formellement des informations de presse attribuées au représentant spécial du secrétaire général, Ghassan Salamé, selon lesquelles l'ONU allait déployer une force de maintien de la paix en Libye.
Le retour progressif de la Manul en Libye, évoqué à plusieurs reprises par M. Salamé, prévoit une augmentation de ses effectifs, y compris le personnel de sécurité chargé d'assurer la sécurité des locaux de l'ONU à Tripoli, a précisé la Manul.
"La Manul est une mission politique et son mandat, tel qu'établi par le Conseil de sécurité de l'ONU, n'autorise pas la présence d'une force de maintien de la paix ou comme mentionné (par la presse) Casques bleus) à opérer en Libye", a relevé la mission, réitérant " son plein engagement en faveur de la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'unité de la Libye".
Se référant à un entretien accordé par l'émissaire onusien au quotidien allemand Die Welt, la presse internationale a rapporté vendredi qu'une mission militaire d'un peu moins de 250 soldats de l'ONU allait être déployée à Tripoli pour assurer la sécurité du personnel de la Manul.
Le porte parole du SG de l'ONU, Stéphane Dujarric, a précisé vendredi qu'il s'agissait de "gardes" chargés de la sécurité du personnel civil de la mission. "Ce n'est pas un déploiement de casques bleus", a-t-il déclaré lors de son point de presse quotidien.
A l'image de la plupart des missions diplomatiques, la Manul avait quitté la Libye en 2014 face à la recrudescence des violences. Elle est basée depuis à Tunis, mais ses membres effectuent régulièrement des missions en Libye.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.