Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La non-parité hommes-femmes aux postes de responsabilité : Mme Aïcha Kouadri met en avant le "conservatisme" de l'administration
Publié dans Le Maghreb le 08 - 02 - 2018

Au-delà de la volonté politique, l'égalité entre les hommes et les femmes pour l'accès aux responsabilités est-elle un leurre ou est-ce une réalité ? Pour la présidente de l'Association des femmes cadres algériennes, " on est loin de la parité ", notant cependant constater une évolution " très positive " en ce sens.
S'exprimant, mercredi, à la chaîne 3 de la Radio algérienne, Mme Aïcha Kouadri rappelle, qu'en 1999, les femmes occupaient seulement 5% des postes de responsabilité dans l'administration, notant que ce pourcentage est passé, aujourd'hui, à 22%. De ce constat, elle relève que l'on est encore éloigné de l'article de la Constitution consacrant l'égalité hommes-femmes dans les postes de responsabilité.
Elle observe plus loin que le problème relatif à cette parité n'est pas imputable à la seule volonté politique. Il se situe, dit-elle, dans le " conservatisme " de l'administration, un secteur dans lequel, ajoute-t-elle " il est très difficile de percer " lorsqu'on est une femme. Si, au vu des chiffres, le personnel féminin est très visible dans le monde du travail, elle constate que sa présence y est par contre " très faible " dans les postes de responsabilité. A ce propos, elle juge utile de réunir des données pour avoir une meilleure connaissance de la question. De la présence des femmes dans les hautes fonctions de l'Etat, Mme Kouadri note que celles-ci y sont nommées par décret présidentiel, à titre " discrétionnaire ", ajoutant qu'il reste à cerner les obstacles et à étudier les moyens de remédier à cette situation.
Selon elle, l'entreprenariat est potentiellement à même d'ouvrir des voies importantes au bénéfice des femmes, à la condition, estime-t-elle, qu'il y ait des " encouragements spécifiques " à ce niveau. Selon elle, quand " en général ", il y a une concurrence entre femmes et hommes dans un domaine, " c'est toujours l'homme qui passe ", notamment en raison des difficultés pour celles-ci de concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale.
De la présence des femmes dans les postes supérieurs de responsabilité, " ce qui est choquant " souligne-t-elle, c'est de constater que celles-ci ne sont présentes qu'à hauteur de 22% " alors qu'elles représentent plus de 50% des cadres et cadres supérieurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.