Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Man United : Pour Mourinho, son limogeage était mérité    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    Real - Zidane : "Satisfait pour Karim, mais..."    Les magistrats confirment et dénoncent    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Début de la révision des listes électorales    Une nouvelle marche populaire pour la libération des détenus à Chemini    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le niet de Benbitour    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Interception de 9 harragas    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Les syndicats chez le ministre    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Le procès renvoyé au 29 septembre    Tribunal militaire de Blida : Un procès sur fond d'interrogations    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    On adopte la règle du pollueur payeur    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    GALETTE ET PETIT-LAIT    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En visite d'inspection à Alger : Le Président inaugure la Zaouïa Belkaidia et inspecte le projet de la Grande Mosquée
Publié dans Le Maghreb le 16 - 05 - 2018

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a effectué, hier une visite d'inspection à la Grande Mosquée d'Alger dans la commune de Mohammadia pour s'enquérir de l'avancement des travaux de cet édifice religieux, scientifique et culturel après avoir inauguré le siège de la Zaouïa Belkaidia, situé dans la localité de Tixeraine, commune de Birkhadem.
Ainsi, le président de la République a débuté sa journée par l'inauguration de ce lieu de culte, qui est la Zaouïa Belkaidia de Tixeraine érigé sur une superficie globale de 5 hectares. La zaouïa abrite une école coranique d'une capacité d'accueil de 300 places ainsi qu'une bibliothèque de 1.200 m2.
Le projet compte également un centre de formation professionnelle qui permettra aux étudiants d'obtenir, outre leurs titres en éducation islamique, des diplômes pour pouvoir exercer plus tard d'autres métiers en cas de choix d'une autre formation autre qu'imam.
Ainsi et pour cette année, c'est dans cette Zaouïa de Tixeraïne qu'auront lieu les "Dourous El-Mohammadia", organisées chaque Ramadhan en collaboration avec la wilaya d'Oran, au siège national de la Zaouïa de la Tarika Belkaidia de Sidi Maârouf.
Par la suite, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a effectué, une visite d'inspection à la Grande Mosquée d'Alger dans la commune de Mohammadia pour s'enquérir de l'avancement des travaux de cet édifice religieux, scientifique et culturel.
Réalisée sur une superficie de 27 hectares, la Grande Mosquée d'Alger compte une salle de prière d'une superficie de 20.000 m2, un minaret long de 267 m, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, ainsi que des jardins, un parking, des blocs administratifs et des postes de protection civile et de sûreté et des espaces de restauration.
Outre la salle de prière d`une capacité d`accueil de 120.000 fidèles, cette mosquée comptera un musée d`arts et d`histoire islamiques ainsi qu'un centre d`études sur l`histoire de l`Algérie.
Lancée début 2012, la réalisation de la Grande Mosquée d`Alger, confiée à l`Entreprise chinoise "CSCEC", est à un stade très avancé et sera livrée fin 2018.
La Grande Mosquée d'Alger est la plus grande mosquée d'Afrique et la troisième plus grande au monde après Masdjid Al-Haram de la Mecque et Masdjid Al-Nabawi de Médine.
La phase de décoration et d'ornement a été amorcée en concertation avec des architectes décorateurs et des calligraphes et en coordination avec les responsables compétents des trois secteurs ministériels concernés (Affaires religieuses, Culture et Tourisme). Ainsi la Grande mosquée d'Alger doit être un chef-d'œuvre et un lieu de rayonnement pour la capitale et l'ensemble du territoire national. Le minaret de la Grande Mosquée d'Alger est le plus haut minaret du monde .
Il est utile de noter, au passage que les deux niveaux du sous-sol comportent des systèmes antisismiques (qui permettront d'atténuer la puissance d'un séisme de 2,5 à 4 fois.
Les salles d'ablution et de prière ont une capacité d'accueil de 3500 personnes. La bibliothèque compte un million de livres, le centre culturel peut accueillir 3000 personnes, la maison du Coran 300 étudiants et le parking automobile 4.000 véhicules.
Enfin, les travaux d'aménagement intérieur et de décoration ont été lancés, de concert avec les architectes, designers, graphistes et calligraphes pour parachever les décors intérieurs et extérieurs.
Le ministère des Affaires religieuses avait dégagé un montant de 100 millions de dinars, au titre de l'exercice 2018, pour l'impression de livres, pour faire renaître certains pratiques qui avaient disparu durant les années 90, telles les chairs scientifiques au sein des mosquées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.