Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Ligne directe" 2018 : Vladimir Poutine répond aux Russes La "résurrection" de Babtchenko est une mise en scène forcément contre-productive
Publié dans Le Maghreb le 10 - 06 - 2018

Le Président russe a répondu ce jeudi en direct aux questions de ses concitoyens, lors de sa traditionnelle émission "Ligne directe" avec les Russes, pour la seizième fois déjà.
Lors de la "Ligne directe", Vladimir Poutine s'est exprimé sur la situation du journaliste Arkadi Babtchenko, revenu d'entre les morts après son prétendu assassinat à Kiev. Pour le Président russe, "le plus important est de garantir la sécurité des journalistes".
Lors de la "Ligne directe" avec le Président russe qui a duré 4 heures et 20 minutes, une des questions a porté sur le journaliste russe Arkadi Babtchenko dont l'assassinat a été mis en scène par les services de sécurité ukrainiens la semaine dernière. "N'importe quelle mise en scène est toujours contre-productive, peu importe par quoi elle est dictée, surtout si elle est présentée au niveau international ", a déclaré Vladimir Poutine.
Selon lui, il est nécessaire de penser à "assurer la sécurité des journalistes et de leurs activités". Il a exprimé l'espoir que cela ne se reproduirait plus.
Le 29 mai, le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé l'assassinat d'Arkadi Babtchenko, un écrivain et correspondant de guerre russe qui résidait en Ukraine. Selon le ministère, le journaliste a été mortellement blessé par balles près de son domicile. Le lendemain, le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) a déclaré que M. Babtchenko était en vie et que les informations diffusées mardi faisaient partie d'une opération spéciale des services secrets ukrainiens. Le journaliste Babtchenko a donné une conférence de presse au siège du SBU pour s'excuser auprès de ses collègues et de son épouse. Il a annoncé que l'opération spéciale lancée par le SBU avait duré deux mois.
Arkadi Babtchenko est connu pour ses prises de positions controversées à l'égard des autorités russes et de la Russie. En décembre 2016, la réaction de M.Babtchenko au crash d'un Tu-154 à Sotchi a eu un grand retentissement. L'avion se dirigeant sur la base russe de Hmeimim en Syrie s'est écrasé ayant à son bord des journalistes et les artistes de l'ensemble Alexandrov. Arkadi Babtchenko a écrit qu'il n'éprouvait ni compassion ni pitié pour les victimes. Le journaliste a travaillé pour plusieurs chaînes de télévision et journaux en Russie avant de quitter le pays en 2017. Il a résidé en République tchèque et en Israël avant de s'installer en août 2017 en Ukraine.

Vladimir Poutine lève le voile sur les nouvelles armes russes
Le missile supersonique Kinjal et le système de combat laser sont déjà en dotation de l'armée, alors que le système balistique Avangard et le missile Sarmat seront respectivement mis en service en 2019 et 2020, selon Vladimir Poutine. Lors de sa séance annuelle de questions-réponses avec la population, le chef du Kremlin a fait un point sur les nouvelles armes russes, dont le missile Kinjal, le système de combat laser, alors que le système balistique Avangard et le missile Sarmat.
"Le système aérien supersonique Kinjal est déjà en dotation de nos forces déployées dans le District militaire du Sud (…). Le système de combat laser est également entré en service", a fait savoir le Président russe.
Toujours d'après lui, le système balistique intercontinental Avangard est actuellement produit en série et doit être mis en service en 2019. Dans le même temps, le plus puissant système de missiles balistiques russe Sarmat sera livré aux forces armées russes en 2020.
M. Poutine a souligné que le développement de ces armes avait commencé en 2004 après le retrait unilatéral des Etats-Unis du traité antibalistique ABM.

Les essais du lanceur super lourd en régime automatique auront lieu d'ici à 2022
Vladimir Poutine a déclaré que la Russie devrait mener les essais de son lanceur super lourd en régime automatique d'ici à 2022.
"Nous avons de bons programmes d'exploration de l'espace lointain. D'ici à 2022, nous devons effectuer le premier essai du lanceur super lourd, il devrait être réalisé en régime automatique et, d'ici à 2024, nous devrions déjà utiliser des véhicules téléguidés", a déclaré le Président russe. "En général, nous avons de grands projets ambitieux concernant l'exploration [spatiale]. Je vous assure que nous continuerons sur cette voie. Ce n'est pas une coïncidence que nous ayons dépensé beaucoup d'argent et de ressources pour construire un nouveau pas de tir dans l'est de notre pays, le cosmodrome de Vostochny. Nous le développerons précisément en tant que composante civile de nos activités spatiales", a ajouté le président.

L'Europe, le Canada et le Mexique "ont-ils annexé la Crimée?"
Les taxes imposées par Washington sur l'acier et l'aluminium sont rien d'autres que des "sanctions autrement formulées" des Etats-Unis à l'encontre non seulement de l'Europe mais également du Canada et du Mexique, a déclaré Vladimir Poutine.
Lors de l'émission "Ligne directe" avec le peuple russe, le chef du Kremlin a abordé le sujet des récentes taxes sur l'acier et l'aluminium imposées par les Etats-Unis.
Ainsi, selon le Président, l'Europe, le Canada et le Mexique sont inconsciemment devenus les victimes des "sanctions" peu évidentes, voir dissimulées de la partie américaine. "L'introduction des droits de protection sur l'acier, l'aluminium, non seulement pour l'Europe mais aussi pour le Canada et le Mexique sont en fait des sanctions mais seulement formulés autrement", a dit Vladimir Poutine.
Il a également déploré que ses partenaires n'aient pas pu s'attendre à un tel coup, soulignant que "c'est une politique tellement contre-productive liée aux restrictions et aux sanctions". "En fait, c'est ainsi, mais à cause de quoi? Ont-ils annexé la Crimée?", a conclu Vladimir Poutine.
Les USA ont imposé à partir du 1er juin de nouveaux tarifs douaniers à l'acier et à l'aluminium (respectivement de 25% et 10%) importés des pays de l'Union européenne, du Canada, du Mexique, de la Corée du Sud et d'autres pays.
Le Canada a annoncé qu'il imposerait 16,6 milliards de dollars canadiens de taxes (12,8 milliards de dollars américains) pour riposter aux Etats-Unis. Seront visés certains métaux ainsi que des produits de grande consommation, comme les yaourts, le café, les pizzas, les quiches, les concombres et le jus d'orange. Cette année, à la différence des "Lignes directes" précédentes, aucun public n'était présent dans la salle mais tout le monde pouvait envoyer des questions via différents canaux de communication.
Il s'agit de la seizième rencontre en format "Ligne directe", ou questions-réponses, avec les Russes. Cette tradition est née pendant le premier mandat présidentiel de Vladimir Poutine. La première a eu lieu le 24 décembre 2001.
La "Ligne directe" la plus longue a eu lieu en 2013: le Président avait répondu aux questions de ses compatriotes pendant 4 heures et 47 minutes. C'était également une année record pour le nombre de questions envoyées au Président par les Russes, qui s'est élevé à près de 3 millions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.