Commandant Si H'mimi : Ce qu'il faut savoir    Pays-Bas: le taux de chômage en baisse en juillet, à 3,8%    Choléra: Le bilan passe à 26 décès au Niger    Kim Jong Un dénonce les responsables des "sanctions scélérates"    JSK / Mellal : «Que le derby soit l'occasion de renforcer les liens entre les deux clubs»    L'Equateur exige un passeport aux migrants vénézuéliens    L'euro monte un peu face au dollar dans un marché apaisé    JSS - MCO, aujourd'hui à 20h00 : L'heure de vérité pour les Hamraoua    Slimani : «Feghouli m'a félicité pour mon transfert au Fenerbahce»    Feux de forêts: près de 1.470 hectares parcourus depuis juin    Services vétérinaires: le cheptel ovin n'est pas exposé au risque de la fièvre aphteuse    13 Palestiniens arrêtés par les forces de l'occupation israélienne en Cisjordanie    RND : Ouyahia décide de radier le sénateur élu à Tipasa pour son implication dans une affaire de corruption    Mali/présidentielle: Boubacar Keïta réélu avec 67,17% des voix    L'objectif des négociations est de garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination (Addouh)    Chlef: 10 milliards de centimes de dédommagements pour des agriculteurs    Historicisation de l'intervention militaire de la Russie au Moyen-Orient dans l'histoire. Trump peut-il inverser le jeu planétaire ?    Les nuées de drones sur Hmeimin: un message à l'adresse de Moscou    Constantine - Pour faire face à la demande: Les bureaux de poste ouverts jusqu'à 22h    Constantine - Récupération de peaux de mouton: Le circuit de l'opération arrêté    Des devoirs de vacances pour nos ministres!    Nous avons besoin d'une élite scientifique nobelisable    En Algérie, les trains n'arrivent pas à l'heure mais ils arrivent quand même    Tunisie : projet d'égalité hommes-femmes pour l'héritage, je ne félicite personne !    Le rêve Zidane de plus en plus crédible ?    Un paradis aquatique en plein désert    Coupure de gaz aujourd'hui à Hammamet et Aïn Benian    «Les résultats obtenus dépassent nos prévisions»    La finale de la 2e édition à la piscine 20 août    Pétrole : La production de l'Opep a légèrement augmenté en juillet    C'est la rentrée politique!    "Parlez-moi du mouton et de la pomme de terre!"    Les folles dépenses du mariage    Assaut contre les barons de la pomme de terre    Lieux Saints: Nécessité d'une coordination entre tous les partenaires    Ligue des champions d'Afrique (5e j), ESS-TP Mazembe ce vendredi à Sétif: Les Sétifiens pour une victoire avant le MCA    Belmadi en conférence de presse ce samedi    4325 opérateurs assurent la permanence à constantine    Semaine économique et culturelle à Washington : Une réunion de coordination pour préparer la participation algérienne    Myriade de stars à l'Esplanade de Riadh el Feth    Netflix produit la première série fantastique arabe    Bouzeguène fête la vie!    L'Algérie à la rescousse des migrants    "30 partis soutiennent Bouteflika"    MO Béjaïa - JS Kabylie l'affiche du jour !    Le théâtre romain a abrité la 11e édition    Skikda : La sensibilisation sur les dangers de la mauvaise utilisation d'internet, cheval de bataille de la Sûreté nationale    Les "vagues" de la rentrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mandela : architecte international de la paix
Publié dans Le Maghreb le 19 - 07 - 2018

"Notre lutte est arrivée à une étape décisive. Nous appelons notre peuple à saisir ce moment afin que le processus menant à la démocratie soit atteint. Il y a trop longtemps que nous attendons notre liberté ; nous ne pouvons plus attendre. Le moment est venu d'intensifier le combat sur tous les fronts. Ne commettons pas l'erreur de relâcher nos efforts. Les générations futures ne nous le pardonneront pas. La vision de la liberté se profilant à l'horizon devrait nous encourager à redoubler d'efforts ". (Dixit Nelson Mandela). En 1991, Nelson Mandela , qui venait de passer 27 ans en prison au nom d'un " Combat " pour la Liberté de son peuple, a pris l'avion et a choisi d'atterrir, non pas dans la " plus grande démocratie du monde, les Etats-Unis, non pas dans " la seule démocratie du Moyen-Orient ", Israël, complice jusqu'au bout de l'apartheid, mais à Cuba . Il y a prononcé, le 26 juillet 1991, un mémorable discours où il a expliqué comment et pourquoi la lutte doit se poursuivre dans son pays et ce qu'il doit au peuple cubain.
" Dès les premiers jours, la Révolution cubaine elle-même a été une source d'inspiration pour tous les peuples épris de liberté. Nous admirons les sacrifices du peuple cubain pour préserver son indépendance et sa souveraineté face à une campagne impérialiste féroce orchestrée pour détruire les avancées impressionnantes réalisées par la Révolution cubaine. Nous aussi nous voulons contrôler notre destin.
Nous sommes convaincus que le peuple d'Afrique du Sud construira son avenir et qu'il continuera d'exercer ses pleins droits démocratiques après la libération de l'apartheid. Nous ne voulons pas que la participation populaire cesse avec la disparition de l'apartheid. Nous voulons que la libération ouvre la voie à une démocratie toujours plus profonde ".
"Il est très difficile de casser et de détruire. Les vrais héros, ce sont ceux qui font la paix et qui bâtissent", disait Nelson Mandela de son vivant. Dans cet esprit, en novembre 2009, l'Assemblée générale des Nations unies a déclaré que le 18 juillet serait une "Journée internationale Nelson Mandela " en l'honneur du travail effectué par l'ancien président sud-africain en faveur de la paix et la liberté. Chaque année, le 18 juillet, jour de naissance de Nelson Mandela, les Nations unies appellent partout dans le monde à commémorer la Journée internationale qui lui est consacrée. L'année 2018 marque le centenaire de la naissance de Nelson Mandela, une occasion de suivre son appel à " faire du monde un meilleur endroit ".
Cette année, la Fondation Nelson Mandela consacre la journée qui lui est dédiée à la lutte contre la pauvreté, en reconnaissance du dévouement de Nelson Mandela dans cette lutte pour obtenir la justice sociale pour tous. Sur ce thème, le SG de l'ONU, Antonio Guterres a déclaré : " l'héritage de Madiba, nous encourage à poursuivre le combat pour l'égalité et la justice avec le même dévouement dont Nelson Mandela a fait preuve tout au long de sa vie ".
Pendant 67 ans, Mandela a mis sa vie au service de l'humanité, en tant qu'avocat spécialiste des droits de l'homme, prisonnier de conscience, architecte internationale de la paix et premier président démocratiquement élu de l'Afrique du Sud libre. Aujourd'hui, la communauté internationale reconnaît les valeurs défendues par Madiba ainsi que son dévouement au service de l'humanité qu'il a manifesté par son action humanitaire, dans le règlement de conflits armés, la réconciliation et la communication internationale, la promotion et la protection des droits de l'homme, de l'enfant, et autres personnes vulnérables, l'égalité des sexes, le combat contre la pauvreté et la promotion de la justice sociale . Donc une très haute reconnaissance qui prouve la contribution qu'il a apportée à la lutte pour la démocratie à l'échelle mondiale et à la promotion d'une culture de paix dans le monde entier. Et concernant la discrimination raciale et l'apartheid, Mandela disait : " L'existence même du crime d'apartheid entachera à jamais l'histoire de l'humanité .Les générations futures demanderont certainement : par quelle aberration ce système a-t-il pu se mettre en place après l'adoption d'une déclaration universelle des droits de l'homme ? Il restera pour toujours cette accusation et ce défi lancés à tous les hommes et à toutes les femmes de conscience : pourquoi a-t-il fallu tant de temps avant que nous disions tous '' trop c'est trop".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.