Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Non, vous n'êtes pas un bon Ministre !    L'influence US démonétisée par les tweets imbéciles de Trump    Sa gestion confiée à l'EPIC Ermeso: La mise en service du parking à étages de M'dina Djdida tarde à venir    Skikda: Grève au marché de gros de Salah Bouchaour    Salon de l'automobile: Des voitures hors de portée à des prix «remisés»    Sovac: Des offres inédites pour le Salon AUTOWEST    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (1ère partie)    Football - Mercato hivernal: Absence de joueurs talentueux et clubs surendettés    NA Hussein Dey: Le Nasria dès aujourd'hui en Zambie    Division nationale amateur - Ouest: Une étape favorable aux poursuivants    El Tarf: Deux corps repêchés    Soins médicaux en France: Une «autorisation préalable» de la CNAS est nécessaire    Les habitants de Brédéah enfin soulagés: Près de 7 milliards pour une école primaire    Communion    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Le secrétaire d'Etat français auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères: Béatification des 19 religieux chrétiens à Oran, «une réponse aux messages de haine»    Mondial-2019 dames : Les Américaines, tenantes du titre, avec Thaïlande, Chili et Suède dans le groupe F    À partir de 2021 : "L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre"    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    Accord de pêche UE-Maroc : La Suède s'oppose aux décisions du Conseil de l'UE    Tizi-Ouzou : La recherche des harraga disparus au large de Tigzirt se poursuit    Urbanisme : Elaboration en cours d'un nouveau code unifié et homogène    Abdelaziz Bouteflika : " Le FLN est le fruit de Novembre 54 et non l'œuvre d'Octobre "    USA : Créations d'emplois moins fortes que prévu    Trump annonce le départ de John Kelly    Paris demande à trump de ne pas semêlerde polotique intérieure Française    La viande saisie achetée par un jeune "inconnu"    L'Algérie incapable d'abriter une compétition majeure    Le marché, couvert à 53% de ses besoins    L'alliance présidentielle affiche sa disponibilité    Le prix Mohia d'or institutionnalisé    L'instance de coordination s'est réunie hier au siège du RND: Alliance pour… la stabilité    «Al Capone le faussaire», dans les filets de la police de sougueur    Cinq ONG interpellent les autorités: Un appel «pour le respect des libertés»    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public, présenté à Alger    Une programmation qui a tenu toutes ses promesses    Déclaration de patrimoine: 54 000 élus et 6000 hauts fonctionnaires concernés    CHLEF: Journée de sensibilisation sur «El Harga»    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Boca débouté    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Ah'chem chouia !    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Divergences au sommet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mandela : architecte international de la paix
Publié dans Le Maghreb le 19 - 07 - 2018

"Notre lutte est arrivée à une étape décisive. Nous appelons notre peuple à saisir ce moment afin que le processus menant à la démocratie soit atteint. Il y a trop longtemps que nous attendons notre liberté ; nous ne pouvons plus attendre. Le moment est venu d'intensifier le combat sur tous les fronts. Ne commettons pas l'erreur de relâcher nos efforts. Les générations futures ne nous le pardonneront pas. La vision de la liberté se profilant à l'horizon devrait nous encourager à redoubler d'efforts ". (Dixit Nelson Mandela). En 1991, Nelson Mandela , qui venait de passer 27 ans en prison au nom d'un " Combat " pour la Liberté de son peuple, a pris l'avion et a choisi d'atterrir, non pas dans la " plus grande démocratie du monde, les Etats-Unis, non pas dans " la seule démocratie du Moyen-Orient ", Israël, complice jusqu'au bout de l'apartheid, mais à Cuba . Il y a prononcé, le 26 juillet 1991, un mémorable discours où il a expliqué comment et pourquoi la lutte doit se poursuivre dans son pays et ce qu'il doit au peuple cubain.
" Dès les premiers jours, la Révolution cubaine elle-même a été une source d'inspiration pour tous les peuples épris de liberté. Nous admirons les sacrifices du peuple cubain pour préserver son indépendance et sa souveraineté face à une campagne impérialiste féroce orchestrée pour détruire les avancées impressionnantes réalisées par la Révolution cubaine. Nous aussi nous voulons contrôler notre destin.
Nous sommes convaincus que le peuple d'Afrique du Sud construira son avenir et qu'il continuera d'exercer ses pleins droits démocratiques après la libération de l'apartheid. Nous ne voulons pas que la participation populaire cesse avec la disparition de l'apartheid. Nous voulons que la libération ouvre la voie à une démocratie toujours plus profonde ".
"Il est très difficile de casser et de détruire. Les vrais héros, ce sont ceux qui font la paix et qui bâtissent", disait Nelson Mandela de son vivant. Dans cet esprit, en novembre 2009, l'Assemblée générale des Nations unies a déclaré que le 18 juillet serait une "Journée internationale Nelson Mandela " en l'honneur du travail effectué par l'ancien président sud-africain en faveur de la paix et la liberté. Chaque année, le 18 juillet, jour de naissance de Nelson Mandela, les Nations unies appellent partout dans le monde à commémorer la Journée internationale qui lui est consacrée. L'année 2018 marque le centenaire de la naissance de Nelson Mandela, une occasion de suivre son appel à " faire du monde un meilleur endroit ".
Cette année, la Fondation Nelson Mandela consacre la journée qui lui est dédiée à la lutte contre la pauvreté, en reconnaissance du dévouement de Nelson Mandela dans cette lutte pour obtenir la justice sociale pour tous. Sur ce thème, le SG de l'ONU, Antonio Guterres a déclaré : " l'héritage de Madiba, nous encourage à poursuivre le combat pour l'égalité et la justice avec le même dévouement dont Nelson Mandela a fait preuve tout au long de sa vie ".
Pendant 67 ans, Mandela a mis sa vie au service de l'humanité, en tant qu'avocat spécialiste des droits de l'homme, prisonnier de conscience, architecte internationale de la paix et premier président démocratiquement élu de l'Afrique du Sud libre. Aujourd'hui, la communauté internationale reconnaît les valeurs défendues par Madiba ainsi que son dévouement au service de l'humanité qu'il a manifesté par son action humanitaire, dans le règlement de conflits armés, la réconciliation et la communication internationale, la promotion et la protection des droits de l'homme, de l'enfant, et autres personnes vulnérables, l'égalité des sexes, le combat contre la pauvreté et la promotion de la justice sociale . Donc une très haute reconnaissance qui prouve la contribution qu'il a apportée à la lutte pour la démocratie à l'échelle mondiale et à la promotion d'une culture de paix dans le monde entier. Et concernant la discrimination raciale et l'apartheid, Mandela disait : " L'existence même du crime d'apartheid entachera à jamais l'histoire de l'humanité .Les générations futures demanderont certainement : par quelle aberration ce système a-t-il pu se mettre en place après l'adoption d'une déclaration universelle des droits de l'homme ? Il restera pour toujours cette accusation et ce défi lancés à tous les hommes et à toutes les femmes de conscience : pourquoi a-t-il fallu tant de temps avant que nous disions tous '' trop c'est trop".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.