Tlemcen piégé à domicile    Ancien joueur de l'EN, du CRB et du PSG    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    Le Condor L3 Smart, un concentré d'autonomie, de design et de performance    Réception du tronçon traversant Tissemsilt à la fin 1er du semestre 2019    «Escalade» des attaques de colons contre les Palestiniens    Gaïd Salah entame une visite officielle aux Emirats Arabes Unis    Préparatifs de l'élection présidentielle    Ooredoo organise un dîner en l'honneur des médias nationaux    Ali Badaoui, contrôleur général de sûreté de wilaya    Faire du Sersou un havre de paix    Un policier en civil mortellement poignardé    «Nathan le sage» présentée à Alger    Une vingtaine d'artistes y exposent    Exposition de Djamel Bouttaba    Sahara occidental : La responsabilité historique et juridique de l'Espagne reste entière    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Abdelmalek Sellal poursuit sa tournée des "organisations de masse" :    Après l'ONM et l'UGTA, il a rencontré la direction de l'UNPA.. Sellal défend le «projet» du Président-candidat    Importation : Tendance haussière de la facture des produits alimentaires    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Coupe du monde de sabre féminin (juniors) : Atteindre le tableau des 32, objectif des Algériennes à domicile    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    Airbus arrête les frais avec l'A380 : Les raisons d'un tragique destin    L'or atteint son plus haut niveau    Oran : Quelques 14 800 logements sociaux seront distribués en 2019    Benghabrit ordonne un changement radical des contenus !    10 morts et 23 blessésen 48 heures    Abdel a disparu !    La colére demilliers de Candidats à l'immigration    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manifestations du 11 décembre 1960: "Attachement indéfectible du peuple algérien à sa révolution armée"
Publié dans Le Maghreb le 12 - 12 - 2018

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a souligné, mardi à Aïn Temouchent que les manifestations du 11 décembre 1960 ont montré l'attachement indéfectible du peuple algérien à sa révolution armée en répondant à l'appel de sa direction.
Dans l'allocution prononcée au centre universitaire "Belhadj Bouchaïb" à l'ouverture d'un colloque national intitulé "les manifestations du 11 décembre 1960 : victoire de la volonté du peuple à se libérer", le ministre des Moudjahidine a souligné que cet événement historique a démontré que "le peuple algérien, à l'unisson, a exprimé son attachement à sa révolution armée et au commandement de cette dernière".
"Ces manifestations, lancées à partir d'Aïn Temouchent, avant de se propager à travers le territoire national, ont montré que le peuple algérien, à l'unisson, a définitivement tranché dans ses choix et s'est rangé aux côtés de la direction politique et du commandement militaire de sa révolution", a ajouté le ministre, rappelant que cet événement a changé le cours de l'histoire avec l'adoption, le 15 septembre 1960, par l'ONU, de la résolution 15/14 appelant à la mise en oeuvre d'un processus de décolonisation.
Les festivités marquant les manifestations du 11 décembre 1960 ont débuté par une cérémonie de levée des couleurs nationales au carré des martyrs et la lecture de la Fatiha, en présence du ministre, des autorités locales et de membres de la famille révolutionnaire. La délégation officielle s'est rendue ensuite au centre universitaire du chef-lieu de wilaya ou les élèves de l'école "Nasrdine Dinet" ont présenté des tableaux artistiques retraçant le déroulement de ces manifestations populaires déclenchées par la population temouchentoise pour protester contre la visite du Général De Gaule dans leur ville, le 9 décembre, avant que l'événement ne se propage et prenne une dimension nationale.
D'autres élèves ont également présenté des chants patriotiques exprimant la lutte et les sacrifices du peuple algérien pour le recouvrement de son indépendance. Au même centre universitaire, une exposition de photos, a été organisée et dédiée à cette étape importante de l'histoire du pays.

Relations naturelles entre l'Algérie et la France
Le ministre a, par ailleurs, ajouté que quatre principaux dossiers ayant un poids historique sont la clé des relations naturelles entre l'Algérie et la France.
A la première journée de sa visite dans la wilaya d'Aïn Témouchent à la veille de la commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, le ministre a souligné que ces quatre dossiers entre l'Algérie et la France sont en suspens depuis 1962 dont ceux des archives, de récupération des crânes de chouhada de la résistance qui datent depuis plus de 150 ans qui se trouvent au musée de l'humanité à Paris.
Invité à la radio d'Aïn Témouchent, Tayeb Zitouni a déclaré "nous avons demandé les archives nationales de la période de 1830 au 5 juillet 1962 se trouvant en France. Des déclarations encourageantes du président français accordent de nous remettre dans une première étape des copies et dans une deuxième étape des originaux. Plusieurs rencontres ont été tenues dans ce cadre entre les directions générales des archives algériennes et françaises". "L'opération de récupération des archives n'est pas une mince affaire. Elle nécessite une précision des spécialistes et un grand travail. Nous sommes vigilants et l'opération se poursuivra jusqu'a la récupération des archives", a-t-il encore souligné.
Au sujet des crânes de chouhada de la résistance algérienne se trouvant au Musée de l'humanité de Paris, le ministre a fait savoir qu'une commission mixte œuvre en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et des spécialistes ont été dépêchés trois fois au musée de Paris. "Nous sommes parvenus à reconnaître 31 crânes et le nombre devra augmenter", a-t-il déclaré, ajoutant "il y a un comité pour préparer leur inhumation en Algérie et notre position est claire et ferme et nous n'abandonnerons pas ces revendications, car il s'agit d'une affaire d'un peuple et d''histoire et une cause sacrée". Les deux dossiers de récupération des archives et des crânes des martyrs de la résistance algérienne connaissent "des négociations avancées ", a affirmé Tayeb Zitouni. En ce qui concerne le dossier des disparus, la partie algérienne a recensé "2.200 personnes disparues qui se trouvaient dans des prisons, dans des centres de détention, des postes de la gendarmerie et de la police française et de l'armée française, a révélé le ministre.
Au sujet du quatrième dossier concernant les indemnisations des essais nucléaires effectuées au Sud algérien, M. Zitouni a indiqué que le partie française a suggéré un arbitrage selon la loi Morin comme base de négociations et que l'Algérie a rejeté cette proposition partant du fait que le dossier des essais nucléaires est régi par le droit international. Le ministre a réaffirmé, lors de sa visite dans la wilaya d'Aïn Témouchent, que son département ministériel veille sur l'écriture de l'histoire en fournissant tous les moyens nécessaires et en dotant les directions de wilayas des moudjahidine et les musées au niveau national de supports audiovisuels pour enregistrer les témoignages. A ce jour, plus de 16.000 heures de témoignages ont été enregistrées, en plus des efforts du Centre national des études en histoire du mouvement national et de la guerre de libération relevant du ministère des Moudjahidine, a-t-il fait savoir dans ce sens. Le ministre a également souligné que la Constitution de 2016 décidée par le président de la République, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, est basée sur la révolution et le message du 1er novembre et ses articles 6 et 76 insistent sur l'histoire et sa transmission aux générations. D'autre part, Tayeb Zitouni a présidé l'ouverture d'une exposition sur la journée mondiale des montagnes abritée par la forêt Camirata dans la commune de Sidi Safi et a rendu visite, dans la commune de Beni Saf, au moudjahid Maârif Bouziane auquel il a remis un diplôme de reconnaissance.
Dans la même collectivité, le ministre a baptisé un camp de jeunes d'une capacité de 250 lits situé à la "Plage du puits" au nom du chahid Benallal Missoum. En outre, il a inspecté à la plage "Madrid", le projet du centre de repos des moudjahidine dont le taux d'avancement des travaux a atteint 90% et qui sera réceptionné au premier trimestre de l'année prochaine, selon les responsables de ce projet.
A l'occasion, le ministre a indiqué qu'il existe au niveau national 25 centres de repos pour les moudjahidine, en plus d'autres nouveaux projets inscrits pour la wilaya d'Oran, à la plage de Marsa Ben-M'hidi dans la wilaya de Tlemcen et un autre à Tizi Ouzou. L'objectif du ministère est de doter chaque wilaya d'un centre ou du moins de salles de soins, de massage et d'autres spécialités au profit des moudjahidine et ayants droit, a-t-il assuré. Le ministre présidera mardi dans la wilaya d'Aïn Témouchent les festivités officielles commémorant le 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.