Tebboune installe la Commission chargée du projet de révision du code électoral    Contrat entre Haddad et un lobbyiste américain: Information judiciaire sur l'affaire des 10 millions de dollars    Automobile: Une plate-forme numérique pour les concessionnaires et les constructeurs    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    En amical: Algérie-Cameroun, le 12 octobre aux Pays-Bas    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Sidi Bel Abbès: Un nouveau chef de daïra et un lourd dossier du logement social    Doutes et politique    Cinq enfants d'une même famille parmi les victimes: Huit morts et deux disparus après le renversement d'une barque    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Kalida Toumi bientôt devant le tribunal de Sidi M'hamed    CORONAVIRUS EN ALGERIE : Benbouzid confirme la véracité des chiffres    LE PHENOMENE EST DE RETOUR : 92 harraga dont 30 Marocains interceptés au large d'Oran    Après la Constitution, une autre mission pour Laraba    POUR FAIRE REUSSIR LE REFERENDUM SUR LA CONSTITUTION : L'ANP fournira tous les efforts    De nouveaux produits interdits a l,importation    Information judiciaire sur le transfert de 10 millions de dollars    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    Les contaminations poursuivent leur baisse    Mystérieuse disparition de deux fillettes    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    250 millions de dollars perdus annuellement    Révision de la Constitution: début dimanche de la révision des listes électorales    «L'algérianisation», priorité de Belhimer    Plus de 747 000 dossiers régularisés    Tebboune bannit les lettres de dénonciation anonymes    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Genèse d'un rebondissement des contaminations    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    3 animateurs des cafés littéraires interpellés puis relâchés    Epidémie : annulation de la Fiac 2020, principal rendez-vous du monde de l'art à Paris    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Somalie : Accord pour des élections en 2021    Sept morts dans deux attaques    Ce que prévoit le projet de rénovation    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    "Confilmés", la résistance par l'image    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Canada pris au piège de la guerre commerciale Chine-USA
Publié dans Le Maghreb le 25 - 12 - 2018

Dans le contexte du scandale diplomatique provoqué par l'interpellation du directeur financier du géant chinois Huawei, à Vancouver, les autorités chinoises ont arrêté un nouveau citoyen canadien. Les experts estiment que le Canada s'est retrouvé sous le feu croisé des États-Unis et de la Chine, actuellement en pleine guerre commerciale.
Selon CBS, les Chinois ont interpellé Sarah McIver, une enseignante originaire de la province d'Alberta, rappelle le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Justin Trudeau a souligné que cette arrestation n'avait rien à voir avec l'affaire Meng Wanzhou, directeur financier de Huawei, arrêtée au début du mois à Vancouver. Il a indiqué que cette détention était plus "routinière" que les deux cas précédents, mais qu'il l'examinait "très sérieusement".
Le Premier ministre canadien avait annoncé précédemment que les autorités canadiennes étaient en lien avec les Chinois au sujet de la détention de deux citoyens du Canada: "Nous continuerons de les protéger et de demander des informations supplémentaires sur les accusations les visant et les raisons de leur détention". Malgré tout, les discours politiques ne permettront pas de faire libérer ses concitoyens, a déclaré le Premier ministre.
Pékin, quant à lui, a de nouveau appelé le Canada à "corriger immédiatement ses erreurs" dans l'affaire Meng Wanzhou. "Indépendamment des raisons ridicules qu'ils avancent sous prétexte de légalité, ils ne sont pas en mesure de dissimuler leur méconnaissance des faits réels et leur mépris envers la primauté du droit. Le monde entier se moque d'eux à cause de cela", a indiqué à la presse la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Le Canada s'est retrouvé sous le feu croisé de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, estime Elena Komkova, directrice de recherche de l'Institut des États-Unis et du Canada de l'Académie des sciences de Russie: "On attendait ce moment de vérité. Le Canada devait choisir entre son amitié avec les États-Unis ou celle avec la Chine. Il a naturellement choisi les États-Unis. Aujourd'hui, il paie ce choix, y compris par la liberté de ces citoyens en Chine. Il s'agit d'un problème considérable pour le Parti libéral du Canada au pouvoir et notamment pour le Premier ministre Trudeau à l'approche des élections législatives d'octobre 2019". Selon elle, "le Canada a des comptes à régler avec la Chine". Ottawa et Pékin négocient depuis 2012 un accord de libre-échange à l'initiative de la Chine, mais les parties n'ont pas encore lancé l'examen concret des propositions. Le scandale actuel a considérablement dégradé les perspectives de cet accord. "La visite de Justin Trudeau en Chine à la fin de l'année 2017 a été ratée. Les Chinois n'ont pas du tout apprécié la demande canadienne d'inclure dans cet accord non seulement le commerce, mais aussi l'égalité des sexes, les droits des peuples autochtones, etc. Selon eux, tout cela n'a rien à voir avec un accord commercial. Justin Trudeau est donc revenu les mains vides au Canada, ce qui a été un coup dur pour son amour-propre et ses espoirs", conclut Elena Komkova.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.