«Non c'est non !»    «Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    Si Boutef m'était conté    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    Ouverture «courant 2019» de trois antennes du CRMA    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Développement du secteur agricole : Vers l'augmentation de l'exportation déclare Bouazghi
Publié dans Le Maghreb le 19 - 02 - 2019

Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé, samedi à Blida, qu'il sera procédé prochainement à l'augmentation de l'exportation de manière sensible.
Evoquant l'apiculture, le ministre du secteur annonce une hausse de plus de 80% de la production nationale de miel durant les vingt (20) dernières années. Présidant la cérémonie d'installation du Conseil national interprofessionnel de la filière apiculture, M. Bouazghi n'a pas omis de citer la production nationale de miel qui, dit-il, est passée de 35.000 quintaux en 2000 à 75.000 quintaux en 2018, soit une hausse de plus de 80%. Le ministre a même précisé que les wilayas de Skikda, Bouira, Tipaza et Blida occupent les premières places en matière de production mellifère nationale.
D'autre part, il a indiqué que "L'Algérie qui importait en 2000 quelque 50.000 quintaux de miel n'en importe aujourd'hui que près de 13.00 quintaux", a-t-il ajouté.
M. Bouazghi a expliqué que ce recul est réalisé grâce à l'application du Plan national du développement qui a donné lieu à plusieurs plans dans différentes filières".

De l'objectif de l'autosuffisance
Le ministre a rappelé que cette stratégie, axée sur l'appui de tous les agriculteurs et éleveurs, a permis à ces derniers d'accéder au professionnalisme.
S'adressant aux professionnels de l'apiculture, M. Bouazghi a plaidé pour davantage d'effort en vue d'atteindre l'autosuffisance en matière de miel et aller vers l'exportation, soulignant que ceci passe impérativement par l'organisation des apiculteurs au sein d'un cadre clair et solide. Concernant le nombre des acteurs de cette filière, le ministre a avancé le chiffre de 50.000 apiculteurs agréés au niveau national, estimant que ce nombre pourrait atteindre les 200.0000 en cas d'insertion et d'encadrement des apiculteurs non déclarés. Le ministre a insisté d'autre part, sur l'assurance de la sécurité alimentaire nationale indiquant qu'elle était tributaire de l'autosuffisance dans la production des différents produits agricoles.
Dans son allocution, en marge de l'installation du Conseil national interprofessionnel de la filière apiculture, M. Bouazghi a souligné que "la réalisation de l'autosuffisance dans les différentes filières agricoles est le seul moyen de garantir la sécurité alimentaire en Algérie".
Il a ajouté que la réalisation de cet objectif (autosuffisance) passait par l'exploitation de tous les moyens et l'utilisation de tous les moyens offerts par l'Etat pour faire de l'agriculture une véritable alternative aux hydrocarbures et l'une des bases de la consolidation de la souveraineté nationale.
Le ministère de l'Agriculture avait procédé, depuis avril 2018 (date de la tenue des assises nationales sur l'agriculture) sur instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l'accompagnement des agriculteurs pour une meilleure organisation, restructuration et modernisation du secteur, en se concentrant sur l'appui aux associations et coopératives agricoles, d'où l'installation de 572 conseil interprofessionnels de wilayas et 20 conseils nationaux représentant les différentes filières agricoles, outre l'affectation de 3.000 milliards de dinars sous forme d'aides aux agriculteurs.
Et c'est là que le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi a tenu également à souligner qu'il sera procédé prochainement à l'augmentation de l'exportation de manière sensible, appelant l'ensemble des partenaires du secteur au niveau national et particulièrement à Blida à doubler la production et œuvrer pour son amélioration sur les plans qualité et quantité pour concourir à la réalisation de l'objectif escompté.
"En dépit du bond qualitatif réalisé par le secteur de l'agriculture, la valeur de production durant les 10 dernières années a dépassé les 3.200 milliards de dinars et contribue désormais à plus de 12,5% du PIB", a-t-il ajouté. Le ministre a précisé aussi que "nos produits sont exportés vers les Etats-Unis, l'Afrique et le monde arabe et sont concurrentiels au même titre que les produits internationaux, mais nous devons, néanmoins, développer davantage le secteur".

Installation du Conseil national interprofessionnel de la filière apiculture
Samedi dernier à Blida, le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a procédé à l'installation du Conseil national interprofessionnel de la filière apiculture et de son président en la personne de M. Mohamed Malki.
M. Bouazghi a annoncé, lors de la célébration de la Journée nationale de l'apiculture, l'installation officielle du Conseil national interprofessionnel de la filière apiculture et la désignation de M. Mohamed Malki en tant que président de cette instance agricole.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Malki s'est engagé à œuvrer sérieusement au développement de cette importante filière pour réaliser l'autosuffisance dans le but d'arrêter définitivement l'importation de miel à même de baisser ses prix au niveau national, relevant la possibilité d'atteindre ce but eu égard à la production abondante de miel enregistrée récemment en Algérie.
"Le conseil s'attèlera également à l'organisation de la filière, au renforcement de la relation entre l'administration et les professionnels et à la levée des obstacles entravant les éleveurs", a assuré le même responsable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.