L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Béjaia : 5 milliards de dinars pour la viabilisation du nouveau pôle urbain d'Ighzer azarif
Publié dans Le Maghreb le 25 - 02 - 2019

Le ministère de l'Habitat, de l'Urbansisme et de la Ville a mobilisé une enveloppe de cinq milliards de dinars destinée à prendre en charge la viabilisation du nouveau pôle urbain d'Ighzer Azarif, situé dans la circonscription d'Oued Ghir, à 12 km à l'ouest de Bejaia, a annoncé jeudi à Bejaia le premier responsable du secteur, Abdelwahid Temmar. Le site qui s'étale sur 250 hectares, accueille un gigantesque chantier, pour l'implantation de plus de 16.000 logements dont 6.000 déjà achevés, s'affiche dores et déjà comme une nouvelle ville et une extension naturelle à la ville de Bejaia, qui fait face, depuis quelques années, à une saturation avérée faute de disponibilité foncière dans ses limites géographiques. "C'est une nouvelle ville qui va accueillir pas moins de 80.000 habitants. Et c'est une belle zone (construite sur le haut des collines). Il faut la réussir", a souligné le ministre, tout en insistant sur la qualité à y observer dans la réalisation autant des logements que des équipements publics. Cette enveloppe, ou autorisation de programme du département ministériel de l'Habitat, vient dans cet objectif, a assuré le ministre qui, détaillant l'éventail de ce financement, a fait cas notamment de la prise en charge de l'essentiel des coûts qui seront induits par la réalisation des amenées, en l'occurrence l'eau, l'électricité, le gaz et la prise en charge de l'assainissement et des rejets. Le ministère de l'Habitat qui y joue un rôle pivot sur le site, n'est pas seul pour autant, a relevé M. Temmar. Il indiquera que les ministères de l'Hydraulique et de l'Énergie ont décidé d'apporter leur contribution matérielle et technique, chacun en ce qui le concerne, pour hâter l'achèvement du projet. "Désormais, il n'y a plus de contraintes majeures", a indiqué le ministre, exhortant les techniciens en place, à "faire vite et bien" en se fixant comme objectif de livrer aux citoyens demandeurs les premiers logements viabilisés dès l'été prochain. En fait l'achèvement de ce gigantesque projet, par-delà son impact social et économique, est ardemment attendu pour libérer les moyens qu'il mobilise et leur re-ventilation sur un autre site de même nature, celui de Sidi-Bouderham, à la périphérie ouest de Bejaia, siège d'un chantier d'une consistance de 9.000 logements. Les retards enregistrés dans les travaux en raison, a-t-on relevé, d'un manque de moyens et d'entreprises de réalisation, tous focalisés sur Ighzer Azarif. Le ministre a tenu une réunion à huis clos avec ses cadres centraux et locaux afin de décider d'un planning et des opérations à engager en priorité sur l'un et l'autre des deux sites et du suivi à faire. Durant cette visite le ministre a fait le point également sur le logement rural et les besoins de la wilaya en la matière, la formule y connaissant un vif succès.
M. Temmar a passé également en revue plusieurs structures dépendant de son département ministériel.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.