7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Viabilisation: 91 milliards de dinars pour 375.000 logements
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 04 - 2018


91 milliards de dinars seront mobilisés pour viabiliser 375.000 logements à livrer dans les prochains mois. Le site web du Premier ministère a indiqué que la décision du gouvernement de libérer cette enveloppe additionnelle a été prise en application des orientations présidentielles et devra concerner la mobilisation immédiate de 33 milliards de dinars en autorisations de programmes supplémentaires, ainsi que de 58 milliards DA en crédits de paiement dont la libération sera étalée. Ce financement devra permettre la viabilisation et la livraison de 375.000 logements composés de 190.000 unités déjà achevées et 185.000 autres ayant déjà atteint un taux de réalisation de 90%, précise la même source. Le logement n'étant pas achevé avant la réalisation totale des réseaux d'assainissement. Quant à la nature de ces logements, les services de Ouyahia ne précisent pas leurs formules. En effet, si les souscripteurs des logements AADL du programme 2001-2002 bénéficient de l'aide de l'Etat pour la prise en charge des voiries et réseaux divers (VRD) tertiaires à concurrence de 100%, ceux inscrits dans le programme de 2013 doivent s'acquitter de 28% du montant estimé à 589.000 DA par logement pour les VRD, crise économique oblige. C'est ce qu'indique un arrêté interministériel daté de juin 2017 publié dans le Journal officiel n°55. Le gouvernement s'est lancé le défi de parachever plus de 1,6 million d'unités en 2019, représentant l'ensemble des programmes de logement tracés dans la cadre du plan quinquennal en cours (2015-2019). La nouvelle stratégie inscrite au titre du Plan du gouvernement permettrait de résorber le déficit en matière de logements, toutes formules confondues, et de ramener le taux d'occupation par logement de 4,6 à 4,2 habitants à fin 2019, avec l'amélioration du cadre de vie du citoyen et la sédentarisation des populations rurales. Pour rappel, entre 1999 et 2017, plus de 3,6 millions de logements et plus de 1.000 infrastructures publiques ont été livrés, tandis que dans le cadre du plan quinquennal en cours, près de 800.000 unités ont déjà été réalisées, soit 50% du programme tracé. Le dernier Conseil des ministres présidé par le chef de l'Etat a approuvé cinq contrats en gré à gré simple portant sur la réalisation de 22.900 logements de type location-vente. Quatre wilayas Alger, Béjaïa, Guelma et Oran sont concernées par ces contrats. Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, avait affirmé auparavant que la relance de ces chantiers figurait au titre des priorités du plan d'action du secteur, ajoutant que 50% des programmes de réalisation de logements étaient prêts et n'attendent que les solutions apportées au problème du foncier. Le secteur de l'Habitat bénéficie d'un budget de plus de 158 milliards de dinars au titre de la loi de finances 2018 dont 142 milliards pour l'équipement, outre 78,41 milliards au titre du Compte d'affectation spéciale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.