Adoption de l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre la discrimination et le discours de haine    Une nouvelle structure de gestion du foncier industriel au profit de l'investissement productif    L'amendement de la Constitution vise à édifier un Etat fort et à protéger la société contre les turbulences    Andy Delort répond encore à Neymar !    FC Barcelone : Messi pousse pour une prolongation de Luis Suarez    MINISTERE DU COMMERCE : Rezig reçoit une délégation du FMI    AZZEDINE MIHOUBI AFFIRME : Le Hirak a rebattu les cartes politiques en Algérie    La Cour d'Alger confirme le transfert du dossier en correctionnel    LAGHOUAT : Deux sœurs meurent asphyxiées    DEMANTELEMENT D'UN IMPORTANT RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE : La police saisit plus d'un kilo de kif à Mostaganem    Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Révolution Le nouvel élan    Gros risques sur les banques    Des potentialités inexploitées    Un samedi sur un air de vendredi à Tizi Ouzou    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Le Chabab, un leader bien fragile    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Agriculture: une convention de soutien et d'accompagnement des startups dans le Secteur    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Le Hirak boucle sa première année    Regards opposés    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Victoire impérative des Verts    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





S'opposant à un 5e mandat du Président Bouteflika : Les manifestants, à travers le pays, appellent au changement
Publié dans Le Maghreb le 03 - 03 - 2019

Des milliers d'opposants à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle ont manifesté vendredi dans plusieurs wilayas à travers le pays. Plusieurs milliers de personnes, en majorité des jeunes, sont sorties vendredi après-midi dans des rassemblements et marches pacifiques afin de soulever des revendications d'ordre politique et appeler au changement.
Des rassemblements suivis de marches dans les principales artères des grandes villes du Sud, à l'instar d'Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Béchar, Adrar, Tindouf et Tamanrasset pour appeler au changement, sous l'œil vigilant d'un dispositif de sécurité déployé pour éviter tout dérapage. Les manifestants, dont plusieurs brandissaient l'emblème national, ont veillé à ce qu'il n'y ait pas de débordement et se sont dispersés dans le calme au terme de leur marche.
A Alger, des milliers de citoyens ont convergé vers la Place du 1er Mai pour emprunter, par la suite, l'Avenue Hassiba Benbouali, la Grande Poste, la rue Didouche Mourad, Boulevard Mohamed V et Krim Belkacem où ils ont été empêchés, au niveau du Palais du peuple, par les forces de l'ordre de rejoindre El Mouradia où se trouve le siège de la Présidence de la République.
Les manifestants, venant de différents quartiers de la capitale, brandissaient l'emblème national et des banderoles scandant, en plus des slogans habituels "respect de la volonté du peuple" et de "la justice dans le pays", soulignant le caractère pacifique des manifestations.
Dans d'autres quartiers comme Bir Mourad-Raïs, El Biar et Kouba, des citoyens ont rallié Alger-Centre pour prendre part à ces marches qui se sont déroulées dans la calme, à l'exception de quelques escarmouches qui ont vu les forces de l'ordre recourir à l'usage du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser les manifestants.
Il est à signaler que certains chefs de parti et députés de l'opposition, ainsi que des personnalités nationales ont rejoint ce mouvement de protestation, saluant le caractère pacifique et le comportement civique des citoyens lors de ces marches, et appelant, par la même occasion, les autorités à "saisir le message" des manifestants.
Au niveau des autres régions du pays, des milliers de citoyens, des jeunes pour la plupart, ont participé à des marches similaires, notamment dans les grandes villes, à l'instar de Tipaza, Bouira, Tizi-Ouzou, Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbes, Annaba, Constantine, Sétif, Béjaïa et Jijel pour réclamer "des réformes politiques" rejetant "la corruption et la mauvaise gestion des affaires publiques".
Les manifestants brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des slogans "pacifique, pacifique", "changement et reformes", "Djeich-chaâb khaoua khaoua" (Armée et peuple sont frères)...

Décès d'un citoyen d'une crise cardiaque, Bedoui au chevet des blessés
Le citoyen Hassen Benkheda, est décédé vendredi soir d'une crise cardiaque lors de la manifestation d'Alger, a-t-on appris auprès de sa famille.
L'hôpital Mustapha Pacha, a indiqué pour sa part, que ses services ont admis Hassen Benkheda, 56 ans, fils du Moudjahid feu Benyoucef Benkhada et le médecin légiste a constaté son décès.
Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a rendu visite vendredi soir aux personnes blessées lors des manifestations de vendredi au CHU Mustapha Pacha à Alger.
A l'occasion, le ministre a présenté ses sincères condoléances à la famille de Hassen Benkheda, ordonnant qu'une autopsie soit faite pour déterminer les causes du décès selon les procédures judiciaires en cours.
Bedoui a salué, lors de cette visite, le professionnalisme des policiers quant à leur gestion de ces manifestations. Il a également salué le caractère pacifique et le comportement civique des citoyens lors de ces marches.
D'un autre côté, le ministre s'est dit attristé par les actes de violence et de vandalisme survenus en fin de journée, soulignant que "les lois de la République nous obligent à engager les procédures nécessaires pour protéger les biens et les citoyens".
Bedoui s'est par la suite déplacé vers l'hôpital central de la Sûreté Nationale d'Alger, où il a rendu visite aux policiers ainsi qu'aux citoyens admis à cet hôpital.
Ces marches se sont déroulées dans la calme, à l'exception de quelques escarmouches qui ont vu les forces de l'ordre recourir à l'usage du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser les manifestants.

56 policiers et 7 citoyens blessés
Quelque cinquante-six (56) policiers et sept (07) citoyens ont été blessés, par jet de pierres, vendredi, lors d'une opération de rétablissement de l'ordre public à Alger, a indiqué un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté nationale (DGSN).
"Les policiers et les citoyens blessés ont été pris en charge au niveau de l'hôpital central de la Sûreté Nationale d'Alger, précise-t-on de même source.
"Les forces de police, engagées avec fermeté contre ces actes de violence et de vandalisme survenus en fin de journée et ayant ciblé des biens publics et privés, ont permis d'interpeller quarante-cinq (45) individus, dont cinq (05) au niveau de l'hôtel El Djazair ( ex- Saint Georges), qui ont dérobé le coffre-fort de cet établissement hôtelier et incendié un véhicule", ajoute la même communiqué.
"La plupart de ces individus était sous l'emprise de substances psychotropes", lit-on dans le communiqué qui précise que le coffre en question a été récupéré rapidement par les services de police et les auteurs arrêtés".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.