Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Présidentielle : une élection sans candidats    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Chelsea aurait fixé un seuil pour lâcher Hazard au Real Madrid    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Plus de 80 000 élèves attendus aux examens de fin d'année    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Le souci des sans-bourses…    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    Réédition des actes du colloque sur Massinissa    Vaste programme de classification et de restauration de sites et monuments archéologiques    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Pour détournement d'une mineure: Quatre personnes sous les verrous    L'école des gourous    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    Facebook supprime trois milliards de comptes    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Al-Khelaïfi ne compte pas quitter    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





S'opposant à un 5e mandat du Président Bouteflika : Les manifestants, à travers le pays, appellent au changement
Publié dans Le Maghreb le 03 - 03 - 2019

Des milliers d'opposants à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle ont manifesté vendredi dans plusieurs wilayas à travers le pays. Plusieurs milliers de personnes, en majorité des jeunes, sont sorties vendredi après-midi dans des rassemblements et marches pacifiques afin de soulever des revendications d'ordre politique et appeler au changement.
Des rassemblements suivis de marches dans les principales artères des grandes villes du Sud, à l'instar d'Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Béchar, Adrar, Tindouf et Tamanrasset pour appeler au changement, sous l'œil vigilant d'un dispositif de sécurité déployé pour éviter tout dérapage. Les manifestants, dont plusieurs brandissaient l'emblème national, ont veillé à ce qu'il n'y ait pas de débordement et se sont dispersés dans le calme au terme de leur marche.
A Alger, des milliers de citoyens ont convergé vers la Place du 1er Mai pour emprunter, par la suite, l'Avenue Hassiba Benbouali, la Grande Poste, la rue Didouche Mourad, Boulevard Mohamed V et Krim Belkacem où ils ont été empêchés, au niveau du Palais du peuple, par les forces de l'ordre de rejoindre El Mouradia où se trouve le siège de la Présidence de la République.
Les manifestants, venant de différents quartiers de la capitale, brandissaient l'emblème national et des banderoles scandant, en plus des slogans habituels "respect de la volonté du peuple" et de "la justice dans le pays", soulignant le caractère pacifique des manifestations.
Dans d'autres quartiers comme Bir Mourad-Raïs, El Biar et Kouba, des citoyens ont rallié Alger-Centre pour prendre part à ces marches qui se sont déroulées dans la calme, à l'exception de quelques escarmouches qui ont vu les forces de l'ordre recourir à l'usage du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser les manifestants.
Il est à signaler que certains chefs de parti et députés de l'opposition, ainsi que des personnalités nationales ont rejoint ce mouvement de protestation, saluant le caractère pacifique et le comportement civique des citoyens lors de ces marches, et appelant, par la même occasion, les autorités à "saisir le message" des manifestants.
Au niveau des autres régions du pays, des milliers de citoyens, des jeunes pour la plupart, ont participé à des marches similaires, notamment dans les grandes villes, à l'instar de Tipaza, Bouira, Tizi-Ouzou, Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbes, Annaba, Constantine, Sétif, Béjaïa et Jijel pour réclamer "des réformes politiques" rejetant "la corruption et la mauvaise gestion des affaires publiques".
Les manifestants brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des slogans "pacifique, pacifique", "changement et reformes", "Djeich-chaâb khaoua khaoua" (Armée et peuple sont frères)...

Décès d'un citoyen d'une crise cardiaque, Bedoui au chevet des blessés
Le citoyen Hassen Benkheda, est décédé vendredi soir d'une crise cardiaque lors de la manifestation d'Alger, a-t-on appris auprès de sa famille.
L'hôpital Mustapha Pacha, a indiqué pour sa part, que ses services ont admis Hassen Benkheda, 56 ans, fils du Moudjahid feu Benyoucef Benkhada et le médecin légiste a constaté son décès.
Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a rendu visite vendredi soir aux personnes blessées lors des manifestations de vendredi au CHU Mustapha Pacha à Alger.
A l'occasion, le ministre a présenté ses sincères condoléances à la famille de Hassen Benkheda, ordonnant qu'une autopsie soit faite pour déterminer les causes du décès selon les procédures judiciaires en cours.
Bedoui a salué, lors de cette visite, le professionnalisme des policiers quant à leur gestion de ces manifestations. Il a également salué le caractère pacifique et le comportement civique des citoyens lors de ces marches.
D'un autre côté, le ministre s'est dit attristé par les actes de violence et de vandalisme survenus en fin de journée, soulignant que "les lois de la République nous obligent à engager les procédures nécessaires pour protéger les biens et les citoyens".
Bedoui s'est par la suite déplacé vers l'hôpital central de la Sûreté Nationale d'Alger, où il a rendu visite aux policiers ainsi qu'aux citoyens admis à cet hôpital.
Ces marches se sont déroulées dans la calme, à l'exception de quelques escarmouches qui ont vu les forces de l'ordre recourir à l'usage du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser les manifestants.

56 policiers et 7 citoyens blessés
Quelque cinquante-six (56) policiers et sept (07) citoyens ont été blessés, par jet de pierres, vendredi, lors d'une opération de rétablissement de l'ordre public à Alger, a indiqué un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté nationale (DGSN).
"Les policiers et les citoyens blessés ont été pris en charge au niveau de l'hôpital central de la Sûreté Nationale d'Alger, précise-t-on de même source.
"Les forces de police, engagées avec fermeté contre ces actes de violence et de vandalisme survenus en fin de journée et ayant ciblé des biens publics et privés, ont permis d'interpeller quarante-cinq (45) individus, dont cinq (05) au niveau de l'hôtel El Djazair ( ex- Saint Georges), qui ont dérobé le coffre-fort de cet établissement hôtelier et incendié un véhicule", ajoute la même communiqué.
"La plupart de ces individus était sous l'emprise de substances psychotropes", lit-on dans le communiqué qui précise que le coffre en question a été récupéré rapidement par les services de police et les auteurs arrêtés".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.