Réactions aux discours de Gaïd Salah: Même le FLN ne croit pas à une présidentielle le 4 juillet    Ils ont été aspergés de lacrymogène: Les étudiants ont marché vers le palais du Gouvernement    France: Le trafic aérien vers l'Algérie en baisse    Le verbe et la bonne foi    Les sinistrés d'Aïn El Turck en appellent au wali: Plus de 200 familles recasées attendent un relogement depuis 20 ans    Le chantier des logements ruraux d'Oued Tlelat passé au peigne fin: Des instructions pour lever toutes les contraintes sur les bénéficiaires    Des vendeurs de grillades à chaque coin de rue: Un commerce nocturne éphémère... mais florissant    Dans ma tête un rond-point !    FLN et TAJ appuient    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BEDOUI : Le gouvernement entamera dès sa mise en place les préparatifs de la conférence nationale
Publié dans Le Maghreb le 17 - 03 - 2019

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a indiqué jeudi à Alger que le gouvernement technocrate, qui sera nommé dans les tout prochains jour, entamera dès sa mise en place les préparatifs de la Conférence nationale inclusive, affirmant que l'exécutif nouera le dialogue avec toutes les composantes de la société "sans exclusion" pour concrétiser "toutes les aspirations" du peuple algérien. Lors d'une conférence de presse animée conjointement avec le vice-Premier ministre, Ramtane Lamamra, M. Bedoui a déclaré que les consultations sont en cours pour former le gouvernement, se voulant "ouvert" à tous les courants politiques, "repré- sentatifs des toutes les compé- tences et énergies, notamment les jeunes, et à même de contribuer à la réussite de la phase de transition ne devant pas aller audel à d'une année". Il a ajouté que le gouvernement, une fois nommé, commencera sans délai la préparation de la Conférence nationale inclusive, dont l'organisation a été annonc ée par le président de la République, précisant que ses modalités seront définies en tenant compte des avis et des propositions de tous afin d'établir les "priorités". M. Bedoui a précisé que le travail de la prochaine équipe gouvernementale consistera "à mettre tous les moyens pour permettre le bon fonctionnement des différents services et institutions du pays". Il a affirmé que le gouvernement œuvrera à instaurer un climat de "confiance" et de "sérénité", appelant l'opposition politique et tous les partenaires au dialogue et à placer les intérêts de l'Algérie au-dessus de toute autre considération. "Nous lançons un appel à tous les partenaires politiques, notamment ceux qui sont dans l'opposition, au dialogue et à nous écouter les uns les autres afin de pouvoir dépasser la conjoncture difficile que traverse notre pays", a souligné M. Bedoui, estimant que "les défis sont tels qu'aucune partie ne peut prétendre les relever seule".
LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES CONTINUERONT À TRAVAILLER
Le Premier ministre a indiqué que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "a immédiatement répondu aux revendications du peuple", relevant que cette interaction est illustrée dans son message à la Nation du 11 mars dans lequel il a annoncé le report de l'élection présidentielle du 18 avril 2019 et sa décision de ne pas briguer un 5ème mandat à la magistrature suprême. Le chef de l'Etat a également annoncé la tenue d'une élection présidentielle dans le prolongement de la Conférence nationale inclusive et indépendante. A une question sur la dissolution du Parlement, le vice-Premier ministre, Ramtane Lamamra, a exclu cette éventualité, assurant que "toutes les institutions constitutionnelles continueront à travailler jusqu'à l'élection du futur président de la République, partant du principe de la permanence de l'Etat". Il a souligné "la nécessité de fournir davantage d'efforts et de persévérance pour convaincre nos frères (dans l'opposition) de l'importance de dialoguer et coopérer". "L'Algérie nous interpelle tous pour serrer les rangs et élaborer une vision d'avenir", a-t-il fait valoir. Sur le contenu du dernier message du président de la République, il a observé que les mesures annoncées sont un tout "indivisible", les sept axes y figurant étant "interdépendants". M. Lamamra a réitéré, par ailleurs, le rejet "catégorique" par l'Algérie de toute ingérence dans ses affaires internes, partant de son histoire et de ses principes, tout en indiquant comprendre l'intérêt porté à ce qui se passe en Algérie par la presse et des responsables étrangers.
LES PORTES DU DIALOGUE SONT OUVERTES À TOUTES LES COMPOSANTES DANS LA SOCIÉTÉ "SANS EXCLUSION"
Bedoui, a affirmé par ailleurs, que les portes du dialogue seront ouvertes à toutes les composantes dans la société, sans exception et sans exclusion" pour faire face à la situation "sensible" que traverse le pays. M. Bedoui a fait part de son engagement à travailler "avec abnégation" pour être à la "hauteur des attentes exprimées par les citoyens", ajoutant que les portes du dialogue seront ouvertes à toutes les composantes dans la société pour "s'écouter et se concerter mutuellement et travailler ensemble, loin de toutes les sensibilités". Soulignant que l'Algérie vit un "moment historique" marqué par une dynamique politique "particuli ère, pacifique et civique", M. Bedoui s'est dit "confiant" quant à la participation de toutes les tendances politiques et les forces vives du pays à la prochaine conférence inclusive en vue d’œuvrer ensemble à la concrétisation des aspirations du peuple algérien. Il a relevé, à ce propos, que cette dynamique a "impressionné le monde de par son caractère pacifique, qui illustre le civisme et la maturité du peuple algé- rien" et à laquelle le président de la République a répondu "immé- diatement" en appelant à la "nécessité de travailler ensemble, de manière sérieuse et honn ête, et unir les efforts des enfants de ce pays pour répondre aux préoccupations du peuple". Face à la conjoncture actuelle, le Premier ministre a mis l'accent sur la nécessité de faire preuve de sagesse et de lucidité afin de préserver la confiance entre les Algériens et faire face à ceux qui veulent "semer le doute". Il a rappelé que l'Algérie est "audessus de tout", appelant plus particulièrement les jeunes algé- riens à rester fidèles au message des martyrs qui se sont sacrifiés pour l'indépendance de l'Algérie. M. Bedoui a invité, par la même occasion, les citoyens à se serrer les rangs pour faire de l'Algérie un pays "fort et stable" et aller de l'avant vers "un avenir meilleur consacrant l'Etat de droit.
LE NOUVEAU GOUVERNEMENT SERA TECHNOCRATE, REPRÉSENTATIF DES COMPÉTENCES NATIONALES
Le Premier ministre, a indiqué que le nouveau gouvernement, dont la composante sera annonc ée les tout prochains jours, sera "technocrate" représentatif de toutes les forces et compétences de la nation, notamment les jeunes et "ouvert" à tous les courants politiques. "Concernant la composante du nouveau gouvernement, nous sommes en période de concertation et le prochain exécutif sera composé de technocrates, repré- sentatif des forces et compétences nationales, à même de contribuer à gérer la période de transition qui ne devrait pas dépasser une année pour répondre aux aspirations du citoyen algérien", a déclaré M. Bedoui. M. Bedoui a précisé que le travail du prochain gouvernement consistera "à mettre tous les moyens pour permettre le bon fonctionnement des différents services et institutions du pays", affirmant que le gouvernement, "qui sera ouvert à tous les courants politiques, s'attèlera dès son installation à préparer la Conférence nationale indépendante et inclusive de consensus à laquelle avait appelé le président de la République". Il a assuré que "les portes du dialogue sont ouvertes pour tout le monde, sans exception et sans exclusion", invitant les Algériens "qui croient en leur nation et ses institutions, et conscients de la valeur de la paix et la stabilité, à travailler la main dans la main pour l'unique but de faire de l'Algérie un pays fort, stable et aller de l'avant vers un avenir meilleur consacrant l'Etat de droit". Concernant la création du poste de vice-Premier ministre, M. Bedoui a indiqué qu'il n'avait aucun problème avec cela et que les membres du prochain gouvernement travailleront "en harmonie pour relever les défis de cette période sensible que vit le pays et répondre aux attentes du peuple algérien exprimées lors des dernières manifestations". Réaffirmant que l'Algérie demeure "au-dessus de tous", M. Bedoui a indiqué que "les défis à relever dans l'immédiat sont plus grands et plus importants, contrairement à ce que prétendent certaines parties qui font croire qu'elles peuvent à elles seules relever ces défis". D'autre part, le Premier ministre a affirmé que la Conférence nationale inclusive à laquelle a appelé le président de la République dans son dernier message, sera, à travers sa composante et ses attributions, "une force de proposition et de décision" devant permettre à l'Algérie de sortir de cette situation. De son côté, M. Lamamra a plaidé pour "davantage d'efforts et de persévérance" pour convaincre l'opposition quant à l'importance du dialogue, soulignant que l'Algérie "nous interpelle tous" pour resserrer les rangs et élaborer une vision "prospective commune" en vue de construire ensemble l'avenir auquel aspire le peuple algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.