Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Vox populi ou le génie du peuple algérien    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Les pongistes Azzala et Belache retenus dans l'équipe africaine    En bref…    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    A Illizi : Bordj Omar Driss est en marche    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    Belkacem Boukherouf. Enseignant-chercheur à l'université de Tizi Ouzou, militant des droits de l'homme : Le combat identitaire est le marqueur démocratique en Algérie    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Soudan, une troisième révolution ?    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Pourquoi la conduite de la transition par les 3B aboutira à une impasse    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    Les précisions du gouvernement    L'ANP veille "sans répit"    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire
Publié dans Le Maghreb le 21 - 03 - 2019

La croissance de l'économie française devrait être de l'ordre de 1,4% cette année, soit moins que la marque de 1,7% prévue par le gouvernement dans le budget 2019, a annoncé mardi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le maire.
"La croissance devrait être de l'ordre de 1,4% en 2019, chiffre que je confirmerai au moment de la présentation du programme de stabilité" des finances publiques prévue le mois prochain, a-t-il dit lors d'une audition devant les commissions des Lois et des Affaires économiques du Sénat.
Le gouvernement se cale ainsi sur les dernières prévisions de la Banque de France, qui a revu elle aussi en baisse ses anticipations pour 2019 à la lumière du ralentissement de l'économie internationale au deuxième semestre de l'an passé.
L'OCDE prévoit de son côté une croissance limitée à 1,3% en France cette année, après 1,5% en 2018.
Bruno Le Maire a estimé que les perturbations liées au mouvement des "Gilets jaunes" avaient coûté à ce jour jusqu'à 0,2 point de croissance à l'économie française, dont 0,1 point sur le seul 4e trimestre 2018, des chiffres inchangés par rapport aux estimations faites fin février.
"Je maintiens cette évaluation après consultation des différentes fédérations" professionnelles, a-t-il précisé.
"Les images de violences abîment la France, elles abîment notre réputation, elles abîment notre attractivité", a dit le ministre, pour ajouter cependant qu'elles ne "remettent pas en cause les fondamentaux économiques de notre pays, qui restent solides".
Il a souligné que, au vu des dernières prévisions des organisations internationales, l'économie française "devrait faire en 2019 mieux que la moyenne de la zone euro, mieux que ses principaux partenaires que sont l'Allemagne et l'Italie dans un environnement international incertain".
Climat des affaires en petite hausse
Le climat des affaires s'est très légèrement redressé en France au mois de février après deux mois de stabilité, la résistance dans l'industrie compensant une baisse dans le secteur des services, a annoncé jeudi l'Insee.
L'indicateur du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, s'est établi à 103 en février après 102 en janvier et en décembre, précise l'Insee. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un indice à 102.
Dans le détail, l'indicateur de climat des affaires est stable dans l'industrie manufacturière, en hausse de deux points dans le bâtiment et dans le commerce de détail, mais perd deux points dans les services.
A titre de comparaison, l'indice du climat des affaires était à 105 en novembre.
Le climat de l'emploi s'améliore, souligne l'Insee. L'indicateur est en hausse de deux points à 106 "bien au-dessus de sa moyenne de longue période".
L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable, ajoute encore l'Insee.
Selon les chefs d'entreprise du commerce de détail et du commerce et de la réparation automobile, le climat des affaires s'améliore en février 2019, selon une autre publication de l'Insee. Cet indicateur est en hausse de deux points, à 102 et repasse au-dessus de sa moyenne de longue période (100).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.