L'armée syrienne dément avoir utilisé des armes chimiques à Lattaquié    Furlan (Ent-Brest) «Pour un entraineur, Belkebla est un joueur précieux, Belmadi va vite l'apprécier»    CROYANCES ET CONVICTIONS    Retrait des passeports de responsables de banques: L'ABEF dément    Alger: Marche des étudiants sous haute surveillance policière    «Sans préalables ni conditions»: Le FFS propose une «conférence nationale de concertation»    Tlemcen: La Justice enquête sur le détournement de foncier    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    L'alternative de la dernière chance    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Quand l'URSS aspirait à rejoindre l'Otan    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Le déclic    La semaine de Dame justice    La Protection civile, le ventre creux, mais déjà un pied dans l'eau    A quand un fichier national?    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    Les étudiants ont marché    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouvelle attaque de Daech en Libye    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum sur les énergies : Booster le partenariat entre les deux rives de la Méditerranée occidentale
Publié dans Le Maghreb le 09 - 04 - 2019

Le Forum sur les énergies, ouvert lundi à Alger, s'inscrit dans le cadre des préparatifs du Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale, prévu le 24 juin 2019 à Marseille (France), selon une note remise à la presse à cette occasion. Organisé sous le thème : "vers un partenariat renforcé au service d'une transition énergétique durable", ce forum, d'une journée, a regroupé des délégations représentants l'Algérie, Libye, Tunisie, Maroc, Mauritanie, l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal et Malte.
Plusieurs partenaires de cet événement y ont également participé : l'Allemagne, l'Union Européenne (UE), la Banque mondiale (BM), la Banque Européenne de l'investissement (BEI), la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BERD), l'Organisation de coopération et développement économique (OCDE), ainsi que l'Union pour la Méditerranée (UPM).
Ce Forum mettra l'accent sur l'ensemble des éléments et facteurs consensuels et constitutifs d'une réelle transition énergétique qui se place, aujourd'hui, au cœur des politiques énergétiques et économiques mondiales, précise le même document.
Les domaines des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique et le rôle du gaz naturel comme moteur d'une transition énergétique, ainsi que l'innovation technologique, la chaîne des valeurs "Blockchain", la digitalisation du secteur de l'énergie, le développement des interconnections électriques, seront autant de sujets qui sont abordés et échangés par les participants à ce forum d'une journée.
"Fort de leur potentiel intrinsèque en termes de ressources énergétiques conventionnelles, non-conventionnelles et renouvelables, notamment solaire et éolien, les pays et partenaires concernés ambitionnent de concrétiser la transition vers des modèles économiques sobres en carbone et durables en Méditerranée occidentale", a-t-on soutenu de même source.
Une telle transition, déjà amorcée dans la région à travers un échange d'expériences et la promotion de partenariats gagnant-gagnant. Elle générera une dynamique de développement économique inclusif, ainsi qu'une intégration régionale renforcée et un écosystème favorable à travers l'implantation d'industries créatrices d'emplois durables et de richesses. Cela aura un impact positif sur la préservation de l'environnement et en matière de lutte contre les changements climatiques. Parmi toutes les formes d'énergie on y trouve notamment le gaz naturel disposant de toutes les qualités pour accompagner cette transition énergétique dans le secteur électrique, mais également dans les autres formes d'usage, notamment dans la pétrochimie, le chauffage, le transport, etc.
Le gaz naturel a joué et continuera de jouer un rôle important dans le mix énergétique des pays de la Méditerranée occidentale, grâce aux ressources disponibles dans la région, en gaz conventionnel et non conventionnel, mais également aux infrastructures développées.
L'interdépendance et la complémentarité existantes en Méditerranée occidentale en matière d'énergie aura tout à gagner d'un développement socio-économique durable de la région à travers des infrastructures énergétiques pleinement intégrées et connectées.
Toutes ces questions et tous ces défis sont à l'ordre du jour du Forum d'Alger sur les énergies qui a vu la participation de plus de 250 participants constitués des représentants des Etats concernés et des partenaires, des experts, des scientifiques, des industriels, et de la société civile.
Outre le Forum d'Alger sur les énergies, le Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale sera précédé par quatre (4) autres Forums thématiques: "Environnement et développement durable" en Italie, "Economie et compétitivité" au Maroc, "Culture, Médias, Tourisme" en France et "Education, Jeunesse, Mobilité" à Malte. Les recommandations sur les projets à vocation sous-régionale, qui seront retenues à l'issue de chaque Forum feront l'objet de synthèse lors de la réunion de restitution des conclusions des Forums thématiques de Tunis, programmée pour les 11 et l2 juin 2019.
Cette réunion regroupera les cent personnalités de la région, sous forme d'un "Appel des Cent", à l'adresse du Sommet du 24 juin 2019, en vue de leur validation par les dirigeants des pays et partenaires concernés.

Une transition énergétique durable
Les travaux d'un Forum sur les énergies, placé sous le thème: "vers un partenariat renforcé au service d'une transition énergétique durable", ont été ouverts lundi à Alger en présence du ministre de l'Energie, Mohamed Arkab et de représentants des pays des deux rives de la Méditerranée occidentale et de partenaires.
Dans une allocution à l'ouverture du forum, inscrit dans le cadre des préparatifs du Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale, prévu le 24 juin 2019 à Marseille (France), M. Arkab, a indiqué que le thème de la rencontre "résume, à lui seul, l'importance des résultats qui y sont attendus".
Le ministre a affirmé que le prochain Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale contribuera à définir une "nouvelle vision de l'avenir de la coopération" dans le domaine de l'énergie.
Pour sa part, le directeur de la coopération avec les institutions de l'Union Européenne (UE) au ministère des Affaires étrangères, Ali Mokrani, a précisé que la tenue du forum à Alger "illustre l'importance qu'a toujours attaché l'Algérie au dialogue 5+5 en Méditerranée occidentale en tant que cadre privilégié de coopération et de dialogue". Selon lui, "l'engouement et l'enthousiasme qu'a suscités le Forum d'Alger sur les Energies, témoignent encore une fois de l'importance qu'occupe la thématique de l'énergie dans les agendas de tous les acteurs de la région". Outre l'Algérie, la rencontre a vu la participation de la Libye, la Tunisie, le Maroc, la Mauritanie, l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal et Malte.
Plusieurs partenaires de l'événement y ont également pris part. Il s'agit notamment de l'Allemagne, l'UE, la Banque mondiale (BM), la Banque Européenne de l'investissement (BEI), la Banque internationale pour la reconstruction et du développement (BERD), l'Organisation de coopération et développement économique (OCDE), ainsi que l'Union pour la Méditerranée (UPM). A noter, qu'hormis la cérémonie d'ouverture, tenue en plénière, le reste des travaux de ce forum d'une journée, s'est poursuivi à huis clos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.