"L'Algérie triomphera grâce à la "forte cohésion" entre son peuple et son armée"    Presse régionale: Le débat télévisé des candidats à la présidentielle, ''un échange inédit''    Présidentielle: Les efforts des candidats soulignés par la presse oranaise    Mila: Marche pacifique de soutien aux élections et à l'ANP    Mise en garde contre la fraude    La Présidentielle, un scrutin "décisif"    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Loukal : «Le Gouvernement déterminé à moderniser l'administration fiscale»    Recul de 6,3% de la facture d' importation    Des organisations internationales appellent le Maroc à la libération immédiate et inconditionnelle des prisonniers sahraouis    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Ligue des champions (Gr. C - 2eJ) : Le Petro Atletico et l'USM Alger se neutralisent (1-1) à Luanda    Ligue 1 (3e J.) : Le CR Belouizdad creuse l'écart    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Médea : Opération "Un arbre pour chaque citoyen"    Le ministère de la Justice dément    Partiellement suivie    20 ans de prison requises contre Sellal et Ouyahia    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    Le Petro Atletico et l'USMA se neutralisent    Le CRB creuse l'écart, l'ESS respire    Une réunion interministérielle pour l'évaluation de la saison du Hadj 2019    Saisie de tous les biens et fonds illégaux des accusés    Bensebaini avait «oublié» que c'était à lui de tirer le pénalty    La parole aux avocats    Début lundi du scrutin dans les bureaux itinérants    «L'Algérie contemporaine, cultures et identités», d'Ahmed Cheniki    La pièce de théâtre «Ez'Zaouèche» présentée    APN: examen des amendements proposés au projet de loi relatif au Conseil national de la Recherche scientifique    3EME CONFERENCE INTERNATIONALE DE BIOSCIENCES : Les raisons du cancer en débat à Oran    Le Polisario proteste contre "France2" pour un "documentaire de propagande" sur l'occupation du Sahara occidental    Human Rights Watch dénonce    Le Congrès américain désavoue Trump    Gâteau au yaourt, sirop au citron    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Le prix Mohia d'Or lancé à Tizi Ouzou    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Le Grand Prix Assia-Djebar, une opportunité de promouvoir le roman algérien à l'international    Zerouati : "l'Algérie déterminée à adopter un modèle économique durable"    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum sur les énergies : Booster le partenariat entre les deux rives de la Méditerranée occidentale
Publié dans Le Maghreb le 09 - 04 - 2019

Le Forum sur les énergies, ouvert lundi à Alger, s'inscrit dans le cadre des préparatifs du Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale, prévu le 24 juin 2019 à Marseille (France), selon une note remise à la presse à cette occasion. Organisé sous le thème : "vers un partenariat renforcé au service d'une transition énergétique durable", ce forum, d'une journée, a regroupé des délégations représentants l'Algérie, Libye, Tunisie, Maroc, Mauritanie, l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal et Malte.
Plusieurs partenaires de cet événement y ont également participé : l'Allemagne, l'Union Européenne (UE), la Banque mondiale (BM), la Banque Européenne de l'investissement (BEI), la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BERD), l'Organisation de coopération et développement économique (OCDE), ainsi que l'Union pour la Méditerranée (UPM).
Ce Forum mettra l'accent sur l'ensemble des éléments et facteurs consensuels et constitutifs d'une réelle transition énergétique qui se place, aujourd'hui, au cœur des politiques énergétiques et économiques mondiales, précise le même document.
Les domaines des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique et le rôle du gaz naturel comme moteur d'une transition énergétique, ainsi que l'innovation technologique, la chaîne des valeurs "Blockchain", la digitalisation du secteur de l'énergie, le développement des interconnections électriques, seront autant de sujets qui sont abordés et échangés par les participants à ce forum d'une journée.
"Fort de leur potentiel intrinsèque en termes de ressources énergétiques conventionnelles, non-conventionnelles et renouvelables, notamment solaire et éolien, les pays et partenaires concernés ambitionnent de concrétiser la transition vers des modèles économiques sobres en carbone et durables en Méditerranée occidentale", a-t-on soutenu de même source.
Une telle transition, déjà amorcée dans la région à travers un échange d'expériences et la promotion de partenariats gagnant-gagnant. Elle générera une dynamique de développement économique inclusif, ainsi qu'une intégration régionale renforcée et un écosystème favorable à travers l'implantation d'industries créatrices d'emplois durables et de richesses. Cela aura un impact positif sur la préservation de l'environnement et en matière de lutte contre les changements climatiques. Parmi toutes les formes d'énergie on y trouve notamment le gaz naturel disposant de toutes les qualités pour accompagner cette transition énergétique dans le secteur électrique, mais également dans les autres formes d'usage, notamment dans la pétrochimie, le chauffage, le transport, etc.
Le gaz naturel a joué et continuera de jouer un rôle important dans le mix énergétique des pays de la Méditerranée occidentale, grâce aux ressources disponibles dans la région, en gaz conventionnel et non conventionnel, mais également aux infrastructures développées.
L'interdépendance et la complémentarité existantes en Méditerranée occidentale en matière d'énergie aura tout à gagner d'un développement socio-économique durable de la région à travers des infrastructures énergétiques pleinement intégrées et connectées.
Toutes ces questions et tous ces défis sont à l'ordre du jour du Forum d'Alger sur les énergies qui a vu la participation de plus de 250 participants constitués des représentants des Etats concernés et des partenaires, des experts, des scientifiques, des industriels, et de la société civile.
Outre le Forum d'Alger sur les énergies, le Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale sera précédé par quatre (4) autres Forums thématiques: "Environnement et développement durable" en Italie, "Economie et compétitivité" au Maroc, "Culture, Médias, Tourisme" en France et "Education, Jeunesse, Mobilité" à Malte. Les recommandations sur les projets à vocation sous-régionale, qui seront retenues à l'issue de chaque Forum feront l'objet de synthèse lors de la réunion de restitution des conclusions des Forums thématiques de Tunis, programmée pour les 11 et l2 juin 2019.
Cette réunion regroupera les cent personnalités de la région, sous forme d'un "Appel des Cent", à l'adresse du Sommet du 24 juin 2019, en vue de leur validation par les dirigeants des pays et partenaires concernés.

Une transition énergétique durable
Les travaux d'un Forum sur les énergies, placé sous le thème: "vers un partenariat renforcé au service d'une transition énergétique durable", ont été ouverts lundi à Alger en présence du ministre de l'Energie, Mohamed Arkab et de représentants des pays des deux rives de la Méditerranée occidentale et de partenaires.
Dans une allocution à l'ouverture du forum, inscrit dans le cadre des préparatifs du Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale, prévu le 24 juin 2019 à Marseille (France), M. Arkab, a indiqué que le thème de la rencontre "résume, à lui seul, l'importance des résultats qui y sont attendus".
Le ministre a affirmé que le prochain Sommet des deux rives de la Méditerranée occidentale contribuera à définir une "nouvelle vision de l'avenir de la coopération" dans le domaine de l'énergie.
Pour sa part, le directeur de la coopération avec les institutions de l'Union Européenne (UE) au ministère des Affaires étrangères, Ali Mokrani, a précisé que la tenue du forum à Alger "illustre l'importance qu'a toujours attaché l'Algérie au dialogue 5+5 en Méditerranée occidentale en tant que cadre privilégié de coopération et de dialogue". Selon lui, "l'engouement et l'enthousiasme qu'a suscités le Forum d'Alger sur les Energies, témoignent encore une fois de l'importance qu'occupe la thématique de l'énergie dans les agendas de tous les acteurs de la région". Outre l'Algérie, la rencontre a vu la participation de la Libye, la Tunisie, le Maroc, la Mauritanie, l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal et Malte.
Plusieurs partenaires de l'événement y ont également pris part. Il s'agit notamment de l'Allemagne, l'UE, la Banque mondiale (BM), la Banque Européenne de l'investissement (BEI), la Banque internationale pour la reconstruction et du développement (BERD), l'Organisation de coopération et développement économique (OCDE), ainsi que l'Union pour la Méditerranée (UPM). A noter, qu'hormis la cérémonie d'ouverture, tenue en plénière, le reste des travaux de ce forum d'une journée, s'est poursuivi à huis clos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.