Salade de betterave persillée    USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    Ali Ghediri n'est pas candidat    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas
Publié dans Le Maghreb le 18 - 04 - 2019

Des partis politiques et des personnalités de l'opposition ont annoncé, à l'issue de leur réunion mardi à Alger, leur décision de ne pas participer à l'élection présidentielle, prévue le 4 juillet, réitérant leur appel à "une période de transition raisonnable".
"Nous rejetons les tentatives du Pouvoir politique (...) de se régénérer à travers des élections frauduleuses par ses mécanismes juridiques et organiques en vigueur, et annonçons notre décision de ne pas y participer, ni à travers des candidatures, ni par des signatures, et encore moins au volet organique ou de supervision avec ce pouvoir politique", a indiqué un communiqué sanctionnant les travaux des "acteurs des forces du changement pour le soutien au choix du peuple", tenus eu siège du Front de justice et de développement (FJD), lu par l'ancien ministre, Abdelaziz Rahabi.
Les partis de l'opposition ont réitéré leur appel à "une période de transition réelle, appropriée et raisonnable pour permettre aux acteurs de l'élan populaire de s'engager dans la vie politique, syndicale et associative en vue d'exercer le droit au choix libre", appelant "le Commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) à interagir davantage avec les revendications populaires et à apporter son aide pour leur concrétisation dans le cadre du respect de la légitimité populaire".
Après avoir souligné la nécessité d"'encourager toutes les initiatives de dialogue pour sortir de l'impasse politique", les participants ont mis l'accent sur "la nécessité d'ouvrir les sièges des partis et des associations pour l'organisation des débats populaires sur la situation prévalant dans le pays". Ils ont souligné également que "les élites politiques sont tenues d'émettre des propositions et des solutions" à même de préserver l'Etat et réaliser les revendications populaires légitimes.
Les participants ont réaffirmé leur "rejet de toutes formes d'ingérence étrangère", tout en condamnant "le recours à la violence contre les manifestants".
Par ailleurs, ils ont appelé "les juridictions compétentes à la nécessité de prendre des mesures urgentes pour protéger les richesses du peuple".
Dans une déclaration à la presse, le président du FJD, Abdellah Djaballah a précisé que "cet espace politique dont l'objectif est de servir les intérêts du peuple est indépendant".
Outre MM. Abdallah Djaballah et Abdelazi Rahabi, ont pris part à cette réunion des responsables et des représentants de plusieurs partis politiques, dont Talaie El-Houriyet, le mouvement El-Bina, El Fadjr El Djadid, le Parti de la liberté et de la Justice (PLJ), le syndicat des praticiens de la santé publique, les représentants du Front islamique du salut (FIS dissout), en sus de plusieurs militants pour les droits de l'Homme et des militants politiques, à l'instar de M'haned Arezki Ferrad et Mustapha Bouchachi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.