Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Vendredi puissance 14    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    "Le développement de l'ANP a permis de préserver l'unité de l'Etat"    Le Hirak inébranlable    Fin du délai aujourd'hui    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Le tour de vis du gouvernement    Des centaines de milliers de manifestants à Alger : « Gaïd Salah dégage ! »    Barça : Messi a mal vécu la défaite face à Liverpool    L'APC DENONCE L'OCTROI ‘'OPAQUE'' DE MARCHES PUBLICS : Le maire d'Oran dans le collimateur    MASCARA : 3 individus arrêtés et des munitions saisies à Ain Farès    Une balle de match pour un titre    Tottenham: Pochettino met fin aux rumeurs    ELECTION PRESIDENTIELLE : Les noms des 77 candidats à la candidature dévoilés    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Premières projections de films documentaires    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite
Publié dans Le Maghreb le 23 - 04 - 2019

Le Fonds russe d'investissements directs, le fonds souverain français Bpifrance et la compagnie Orpea Group vont investir au moins 200 millions d'euros dans la création d'un réseau de maisons de repos et de soins.

Le fonds Bpifrance International Capital et Orpea Group, opérateur de maisons de repos et de soins destinées aux personnes âgées, sont convenus de créer en Russie un réseau de maisons de retraite, a déclaré au média RBC une source informée des détails du projet. Un accord doit être signé à cet effet dans le cadre de la rencontre de Vladimir Poutine avec des entrepreneurs français. Un représentant du Fonds russe d'investissements directs (RDIF) a confirmé que le fonds participait à ce projet avec Orpea et Bpifrance. La première tranche commune convenue pour ce projet est de 200 millions d'euros, explique la source de RBC, mais à terme le montant des investissements pourrait augmenter. A ce projet pourraient adhérer ensuite des fonds souverains du Moyen-Orient parmi les co-investisseurs du RDIF. Cet argent servira à la construction d'un centre de repos et de soins sous la franchise Clinea auprès du pôle médical de Skolkovo, dont la création a été annoncée début avril par le maire de Moscou Sergueï Sobianine et qui devrait ouvrir en 2022, ainsi que des centres dans les régions russes. La première tranche des investissements implique l'ouverture de 20 à 30 établissements de ce type. "A l'heure actuelle, des sites sont à l'étude dans les régions Centre, Sud, et en Extrême-Orient", précise la source. D'après le patron de RDIF Kirill Dmitriev, "en investissant dans la construction d'établissements de repos et de soins polyvalents modernes, le RDIF, conjointement avec ses partenaires, contribue à l'accomplissement des objectifs fixés par le projet national russe "Santé".
"L'expérience de nombreuses années d'Orpea dans les services médicaux de niveau mondial permet d'appliquer en Russie les meilleures pratiques et soutiendra le développement de l'industrie du repos et des soins", souligne-t-il. En Russie, comme dans le reste du monde, le groupe Orpea mettra en œuvre le concept elderly care - un complexe de soins pour les personnes âgées. La compagnie développe des centres de repos et de soins, des maisons de retraite, des services de soins à domicile et des cliniques psychiatriques (dont certaines apportent également une aide aux jeunes âgés entre 15 et 25 ans), les franchises principales de la compagnie sont Clinea, Celenus et La Métairie.
Actuellement, Orpea gère 950 cliniques pour un total de 96.500 lits dans 14 pays (hormis l'Europe, il possède des établissements en Chine et au Brésil), dont le plus grand nombre se trouve en France avec 354 centres pour 33.443 lits. Selon les informations du ministère du Travail, début 2018 la Russie comptait plus de 1.500 organisations de services sociaux permanents, notamment 584 internats pour les personnes âgées et handicapées, les vétérans de guerre et du travail, 525 internats psycho-neurologiques, ainsi que 30 centres gérontologiques, pour un total d'environ 290.000 places. D'après l'agence russe des statistiques Rosstat, en juin 2018 la Russie comptait 37,362 millions de personnes n'ayant plus l'âge de travailler (les hommes de 60 ans et plus, les femmes de 55 ans et plus). D'après un sondage du centre analytique NAFI (les personnes interrogées pouvaient choisir plusieurs options de réponse), la plupart des Russes (77%) pensent que ce sont leurs proches qui doivent aider les personnes qui sont restées dans la solitude à l'âge avancé. Presque la moitié des personnes interrogées (42%) compte sur l'aide des services publics, par exemple sur les organismes de sécurité sociale. Une personne sur cinq (21%) compte sur les amis et les voisins. 17% estiment que ce sont des volontaires et des bénévoles qui doivent apporter une aide aux personnes âgées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.