USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Djerrar opéré avec succès    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous
Publié dans Le Maghreb le 20 - 06 - 2019

L'Organisation nationale des moudjahidine (ONM) a affirmé, mardi, que la voie de sortie de la crise politique que traverse le pays consiste en "la préparation responsable et la réunion des conditions idoines" d'un dialogue national auquel participent tous les acteurs nationaux.

"Si la gravité de la crise était aujourd'hui une conviction partagée par tous les acteurs influents dans l'orientation du processus national, la seule voie à même d'y remédier consiste en la préparation responsable ainsi que la réunion des conditions idoines pour engager un dialogue national auquel prendront part tous les acteurs nationaux", a indiqué l'ONM dans un communiqué.
Pour l'ONM, "il est de son devoir de contribuer à l'enrichissement du débat national en proposant des éléments qui pourraient constituer un cadre de débats profonds et sérieux".
"En ignorant l'application des articles 7 et 8, réclamée avec insistance par le Hirak populaire, la période de transition instituée par l'article 102 de la Constitution a engendré le constat actuel, à savoir un échec total", estime l'Organisation des moudjahidine qui ajoute que "c'est là, le résultat naturel d'une réalité non objective en raison de différents facteurs, dont l'absence de conditions légales, organisationnelles, techniques et administratives".
Une situation qui explique, selon la même organisation, "la conviction de la Communauté nationale de l'impératif de rechercher ensemble une solution alternative alliant l'application des dispositions de la Constitution et les exigences de la réalité politique".
Soulignant "la nécessaire implication de tous les acteurs dans la proposition de mécanismes pratiques, transparents et réalistes garantissant le passage d'une situation exceptionnelle à une autre normale donnant au pays l'opportunité d'engager de profondes perspectives permettant à notre peuple de réaliser un véritable développement national, répondant à ses aspirations au progrès social et à la prospérité économique (...)", l'ONM considère que "le dialogue national ou la Conférence nationale sont à mêle de conduire au plébiscite d'une personnalité nationale crédible et consensuelle pour assumer la gestion de la période après application de l'article 102 de la Constitution (90 jours)".
Cette personnalité sera chargée de la formation d'une commission nationale indépendante qui supervisera sur le terrain, la préparation, l'organisation, la surveillance et l'annonce des résultats de l'élection présidentielle, ainsi que la révision de la loi organique portant régime électoral.
Elle aura également à assumer la responsabilité de démettre le gouvernement actuel et la formation d'un nouveau gouvernement technocrate, dont le choix des membres obéira aux critères de compétence, d'intégrité et de notoriété au sein de la société, estime l'organisation pour qui le rôle de ce gouvernement doit être limité à la réunion des moyens matériels et techniques inhérents à l'organisation de l'opération électorale sans avoir à s'impliquer directement dans le déroulement de la présidentielle.
Le communiqué de l'ONM met l'accent, en fin, sur l'impératif "d'accélérer les mesures adéquates pour l'association de la communauté nationale, toutes obédiences confondues, à la proposition de solutions mettant le pays à l'abri d'éventuels dérapages pouvant attenter à sa sécurité et à sa stabilité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.