SEAAL : Vers la non-reconduction du contrat avec le partenaire français    Extension du tramway-Constantine: lancement des essais techniques de la 2e tranche    8 con seils pour améliorer sa santé mentale    Accidents de la route : Campagne de sensibilisation aux Sablettes    Nouvelles attaques de l'Armée sahraouie contre des positions des forces d'occupation marocaine    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Tizi-Ouzou: Marche des travailleurs de l'ETRHB    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    Ligue 1 - Mise à jour: Le CRB en examen à Bordj    Le procès en appel de Karim Tabou reporté au 28 juin    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Crise sanitaire: L'immunité collective fait encore parler d'elle    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    La dernière ligne droite    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Une grande voix du style assimi s'éteint    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    6 ans de prison pour deux anciens DG    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie-Mali : "Le rôle pivot" de l'Algérie dans le processus de règlement au Mali évoqué
Publié dans Le Maghreb le 18 - 07 - 2019

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a évoqué, ce mercredi lors d'une audience accordée au ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, "le rôle pivot" de l'Algérie dans le processus de règlement et de réconciliation au Mali, indique un communiqué de la Présidence de la République.
"Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a reçu, le 17 juillet 2019, M. Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Mali frère, porteur d'un message de son excellence Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali", précise la même source.
L'audience a été l'occasion d'évoquer "le rôle pivot de l'Algérie dans le règlement et la réconciliation au Mali". La rencontre a porté également sur "les relations historiques et excellentes liant les deux pays et les moyens de leur renforcement au service des intérêts des deux peuples frères". A cette occasion, "la convergence des vues sur les différentes questions régionales, notamment la situation dans la région sahélo-saharienne, ainsi que sur les questions africaines intéressant les deux pays frères", a été également saluée.

" La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours en cours "
A l'issue de cette audience, M Tiébilé Dramé avait affirmé que la mise en œuvre de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali est toujours "en cours", rappelant le rôle déterminant de l'Algérie dans la conclusion de cet accord.
A propos des discussions avec le chef de l'Etat, l'hôte de l'Algérie a ajouté qu'elles ont porté " sur l'Accord de paix et de réconciliation au Mali issu des négociations inter-maliennes", un processus lancé sous la conduite d'une médiation internationale, dont l'Algérie est le chef de file, soulignant que la mise en œuvre de cet accord est toujours "en cours".
Il a salué, à cet égard, le rôle du Comité de suivi de la mise en œuvre de cet accord présidé par d'"éminents diplomates algériens". Le MAE malien a, par ailleurs, salué les liens historiques qui unissent l'Algérie et le Mali, indiquant avoir transmis au chef de l'Etat un message du président malien, Ibrahim Boubacar Keita, portant sur le "renforcement continu des relations bilatérales". M. Dramé est arrivé mardi à Alger pour une visite de deux jours dans le cadre de la poursuite de la concertation politique entre les deux pays autour des relations bilatérales et des questions régionales d'intérêt commun.
Ce déplacement en Algérie du chef de la diplomatie malienne intervient à la suite de la visite à Bamako, les 17 et 18 juin dernier, du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, à l'occasion de laquelle il a coprésidé avec son homologue malien la 14ème session du Comité bilatéral stratégique (CBS) algéro-malien.
M. Boukadoum a présidé à l'occasion de cette même visite la 3ème réunion ministérielle du Comité de suivi de l'Accord (CSA) d'Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.